Grenelle de la scolarisation et de la formation professionnelle des jeunes handicapés

 

 

                                    PROGRAMME

     

 De la scolarisation aux premiers pas dans la vie professionnelle :

Grenelle de la scolarisation et de la formation professionnelle des jeunes handicapés

 

¤  Présidents et représentants d’associations de familles, professionnels,   élus, personnalités qualifiées,  sont attendues le Mercredi 25 janvier 2012 à l’invitation de la FNASEPH* à l’Université de Paris-Dauphine, de 9 h à 17 h

 

POURQUOI  UN GRENELLE

de la scolarisation et de la formation professionnelle des  jeunes handicapés ?

La loi de 2005 offre de véritables perspectives en terme de scolarisation, de formation professionnelle, de participation à la vie sociale… Mais il faut davantage pour que la vie des familles change. Elles attendent, plus que des mots ou des théories, des actes ! C’est dans la mise en œuvre de la loi qu’il convient d’être particulièrement vigilants, afin de garantir l’égalité des droits, de participation et d’accès sur l’ensemble du territoire à chaque jeune handicapé.

La FNASEPH, qui rassemble des associations elles-mêmes représentantes de dizaines de milliers de familles sur le droit des jeunes handicapés à vivre à l’école et en société, a voulu les inviter, avec leurs partenaires, à dresser un état des lieux et à proposer des solutions pour une application réelle de la loi de 2005.

 

COMMENT sera-t-il organisé ?

Les travaux sont articulés autour de trois ateliers, construits à partir d’une enquête réalisée sur le terrain par les associations locales de la FNASEPH sur les obstacles que rencontrent dans leur parcours les jeunes handicapés :

–       l’accès à la scolarité : le parcours scolaire,

–       l’accès à la vie sociale : les conditions de vie des familles, l’accompagnement du projet de vie,

–       l’accès à la formation professionnelle : l’entrée dans la vie active.

 

¤ Chacun des ateliers sera lancé et enrichi par des grands témoins et personnalités qualifiées.

¤ Les associations de la FNASEPH (FGPEP, UNAPEI, TANDEM 41, HANDISUP 44, CAP INTEGRATION 51, DEFIS 74, GRANDIR A L’ECOLE…) seront les rapporteurs des ateliers.

¤ Les représentants des familles seront appelés à présenter leur vécu, leurs questions et attentes.

 

¤ UN Challenge : un programme de mesureS réalisable dans les deux ans.

À partir des  témoignages recueillis auprès des familles, des personnalités qualifiées et des professionnels et au regard du contexte réglementaire actuel, l’analyse des dysfonctionnements et des bonnes pratiques permettra de proposer des améliorations concrètes.

Ce projet de plan d’action sera transmis au président de la République, Nicolas Sarkozy.

*Fédération Nationale des Associations au Service des Elèves Présentant une Situation de Handicap (10 associations nationales, 25 associations départementales, plusieurs dizaines de milliers de familles rassemblées sur le droit des jeunes handicapés à grandir à l’école et en société)

 

                               PROGRAMME

 

¤ Accueil des participants par Laurent BATSCH, président de l’université de Paris-Dauphine

¤ Ouverture des travaux par Sophie CLUZEL, présidente de la FNASEPH.

 

¤ Atelier N°1 (9 h30  – 11h30).

Le parcours scolaire du jeune handicapé.

Davantage de jeunes scolarisés… Pour quels réels progrès ?

Plus de 200 000 enfants ou adolescents ont été scolarisés à la rentrée 2011. Une avancée significative, mais pour quel réel progrès ? La scolarisation des jeunes handicapés doit avoir pour premier objectif de mobiliser toutes leurs potentialités pour les former à une vie professionnelle et sociale autonomes.

L’atelier sera lancé par le chanteur-compositeur Gilbert MONTAGNE

 

Avec la participation de Jean-françois CHOSSY, parlementaire honoraire, chargé de mission et auteur d’un rapport sur L’évolution des mentalités et le changement de regard de la société sur les personnes handicapées : « PASSER DE LA PRISE EN CHARGE… A LA PRISE EN COMPTE »

 

Parmi les grands témoins et personnalités qualifiées:

Aline Archimbaud, sénatrice de Seine-Saint-Denis, secrétaire de la commission des Affaires sociales.

Martine Carillon-Couvreur député de la Nièvre, membre de la commission des Affaires sociales.

Isabelle Debré, sénatrice des Hauts-de-Seine, vice-président de la commission des Affaires sociales.

Christiane Kammerman, sénatrice des Français établis hors de France, membre de la commission des Affaires sociales, et de la délégation aux Droits des femmes et à l’Egalité des chances entre les hommes et les femmes.

Isabelle Pasquet, sénatrice des Bouches du Rhône, membre de la commission des Affaires sociales.

 

Principaux intervenants :

 • Bernadette CELESTE directrice de l’INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés).

Comment l’école fait-elle en sorte de répondre aux besoins du parcours scolaire des jeunes handicapés ?

Dans quelles conditions l’école accueille-t-elle et offre-t-elle un parcours adapté aux jeunes handicapés ?

Sylvie Moscillo, présidente de l’association Défis 74  – Handicaps et Solidarités.

Les travaux sur les PPS – Projets Personnalisés de Scolarisation – dans le cadre du CNCPH – Conseil national des personnes handicapées. Comment s’élabore le Projet Personnalisé de Scolarisation, en tant qu’outil de pilotage et de définition des moyens à mettre en œuvre (parmi lesquels un accompagnement adapté) pour un parcours scolaire de qualité ?

Philippe Van Den Herreweghe, délégué ministériel à l’emploi et à l’intégration des personnes handicapées : directeur de la Cellule Aide Handicap.

Éducation nationale: quel bilan de la Cellule Aide Handicap Ecole ?

 

• Pour la FNASEPH :

Marie-Christine Philbert, UNAISSE Pourquoi et comment  reconnaître le métier d’accompagnant de Vie scolaire?

ADPEP02 Le partenariat avec l’Education Nationale gage de réussite pour un service efficace d’accompagnant

 

• Pour les familles : GRANDIR à l’ÉCOLEComment accompagner les familles pour que leurs enfants accèdent à l’école ?

 

¤ Atelier N°2 (11 h 30 – 13h).

L’accompagnement des familles. Comment mieux les aider ?

Le Plan Personnalisé de Compensation (PPC) organise en principe l’accès des enfants à tous les milieux de vie ordinaire. Avec quelles réelles possibilités pour les familles ?

Quelles conditions de vie pour les familles ? L’accès aux loisirs, à l’aménagement du temps de travail, à la formation, aux soins.

L’atelier sera lancé par l’écrivain Patrick SEGAL

 Parmi les grands témoins et personnalités qualifiées :

Olivia Cattan Présidente de Parole de Femmes.

Vincent Petit Président de Vivre Avec l’Autisme.

Stefany Bonnot-Briey, autiste atteinte du syndrome d’Asperger, formatrice.

Michel Tessier, vice-président délégué aux handicaps de la Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public ( PEEP).

 

Principaux intervenants :

• Olivier Raballand, parent et coordinateur de T’CAP 44 (guide des loisirs accessibles à tous, handicapé ou non), créateur de la Maison d’édition Grandir d’un monde à l’autre (projets littéraires, audiovisuels et événementiels autour de la différence en général et du handicap en particulier).

Le surinvestissement des familles.

• Pour la FNASEPH : Les bonnes pratiques, les services.

 Cap intégration Marne, Service Tandem : deux services pour tous les temps de vie du jeune handicapé.

 Agnès PERSON, première vice-présidente du conseil général de la Marne : un partenariat opérationnel

 HANDISUP 44 : un métier d’accompagnant à temps plein, grâce au réemploi des Auxiliaires de Vies Scolaires individuels.

• Joël DERRIEN, Président de la FGPEP (Fédération Générale des PEP, réseau associatif national pour le droit et l’accès de tous à la culture, à la santé, aux loisirs, au travail et à la vie sociale)  : la reprise par les associations des auxiliaires de vie scolaire (AVS) : un accompagnement large dans tous les temps de vie et un maillage national.

 

Déjeuner pris sur place.

 

¤ Atelier N°3 (14 h  – 16h).

Formation professionnelle et entree dans la vie active

 L’atelier sera lancé par :

                            – Stefan BROUSSE, président du MEDEF-PACA, membre du comité exécutif du MEDEF,                conseiller spécial de la présidente Laurence PARISOT, en charge des PME.

                             – Dominique MAILLARD, président  de RTE – Réseau de Transport d’Electricité.

 

Parmi les grands témoins et personnalités qualifiées :

Thierry SIBIEUDE, vice-président du conseil général du Val-d’Oise

Yves TANNOU, directeur du pôle Insertion de l’ADAPEI 92 (Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées)

Anne Wihlidal, chargée de la gestion des compétences et de la Mission Handicap à GRTGaz.

Marie Paule Blanchard  responsable de L’association A.V.E.C. (service d’insertion professionnelle).

 

Principaux intervenants :

Thierry NOUVEL, Directeur général  de l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis). L’accès à la professionnalisation des personnes handicapées mentales. Esat Hors Murs (Etablissements et Services d’Aide par le Travail Hors Murs).

Boris BERTIN, délégué général de l’association ARPEJEH (qui réunit des organisations professionnelles engagées en faveur de l’emploi des personnes handicapées et pour la découverte des métiers par le stage). Comment donner du sens au projet professionnel ?

Patrice FONDIN, directeur dHANDISUP : un service d’accompagnement du projet de vie du jeune handicapé.

 

 

Et avec la participation des missions « handicap » étudiantes :

– Charles Antoine Berthonneau et  Marion Sebih (Hand’IGS)

– Patrick Courilleau (Université de Cergy-Pontoise)

– Clara Kapela Phares (Groupe ESSEC)

– Hourya MouacI (Université Paris-Dauphine).

 

¤ SYNTHESE ET PROPOSITIONS (16 h  – 17h).

Synthese de la journée et proposition de plan d’action.

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.