Emporte pièce pour le cuir

Pour les outils qui servent à couper des flans de minces peau de cuir il est habituel d’utiliser des emporte-pièces durci et dont la matrice inférieure à une couleur aluminium et possède un poinçon trempé relativement dur, c’est à dire, il serait durci ,dans la trempe d’une couleur bleue. Quand un tel coup de poing a porté, le poinçon peut être martelé autour de son arête de coupe, puis forcé à son propre filière, pour l’amener à corriger la taille à nouveau. Cela est nécessaire lorsque la tôle est fine, disons moins de 1/32 cm, puis les outils de coupe pour faire du bon travail demandent à être un bon ajustement, mais avec feuilles plus épaisses il doit y avoir un certain jeu variant de 1/100 cm à environ 1/16 cm fonction de la nature du travail. Le résultat de toute la liberté de travailler sur des plaques minces est de laisser un bord irrégulier ou bavure sur les flans. Si les flancs doivent être coupés à partir de plaques d’acier, le poinçon ou l’alène pour percer le cuir doit être trempée et revenue de la même façon que la filière si l’uniformité de la taille est nécessaire, mais ce poinçon durci doit avoir une certaine liberté dans la matrice inférieure, ou le frottement va augmenter le taux d’usure, et entraînent un surcroît de travail sur le fabricant d’outils de meulage, etc

Le mouvement et la force de la frappe requise dépend de la taille du poinçon, l’épaisseur de la plaque, et la nature du travail à faire, dans certains cas 1/100 cm . Pour être suffisante, alors que, si elle est la plaque de la chaudière, ou de travail poutre, le jeu peut être autant que 1/16 cm l’effet de la clairance de la taille des espaces est de les rendre conique, leur côté supérieur sera le même diamètre que le poinçon, et la face inférieure correspond au diamètre du trou dans la matrice.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.