Le Barter , financer ses investissements en vendant ses stocks

Importé des Etats Unis dans les années 80, le « barter » connaît en ces temps de crise un vif succès.
Les opérations de barter ressemble à du « troc ». On qualifie souvent ces opérations à la notion d’échange marchandises.

Une société A souhaite renouveler son parc informatique en faisant l’acquisition auprès d’une société B d’un certain nombre d’ordinateur. La société A est éditrice de magazine et ne dispose pas d’une trésorerie suffisante pour financer son investissement. La Société B, quant à elle, envisage de réaliser une campagne de publicité sur les derniers produits technologiques qu’elle propose. Les conditions d’une opération de barter sont ainsi réunies, A va commander à B l’achat de matériel informatique en échange de quoi elle fournira à B une campagne de communication sur ses différents magazines. Ces deux sociétés vont ainsi réaliser un échange bilatéral.

Ces conditions très favorables ne sont pas souvent réunies de la sorte, en effet il est rare de trouver ainsi 2 sociétés ayant des besoins correspondants à leur production respective, c’est pourquoi il existe des agenges de barter, dont le rôle est de gérer l’échange marchandises multi latérale.

C’est le cas du Groupe TEC qui depuis plus de 20 ans est le leader en France sur ce marché avec une forte pénétration dans le marché des médias.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.