Goûter à la météo de Madagascar durant cette saison

 »

Le soleil est éternellement présent

pendant ce mois de Mars, le soleil n’a pas omis de enflammer le peuple des hauts plateaux de Madagascar. La météo a été douce, un firmament bleu la matinée jusqu’en après-midi, un temps ensoleillé et une bonne récipient de pluie pour se rafraichir et pour les pépinières. Malheureusement, la côte Est, surtout Sainte Marie, la pluie n’a cessé de tomber. Ce que nous avons apercevoir, la météo de l’île est apparente pour certain fraction. Les pentes Est, vu l’existence des futaies, par exemple à Tamatave, l’averse est perpétuellement au rendez-vous que ce soit tantot durant le jour ou tantot durant l’obscurité. A l’Occident, le soleil est perpétuellement présent, mais si vous passez par Maevatanana, vous pouvez renifler une éminente douceur sur votre derme. Vous tiendrez encore la chance de profiter de la plage sous le soleil si vous songez y passer une courte vacance durant la solennité Pascale.

Profiter du beau temps

Du mois d’Avril et mois de Mai, la région va passer de la chaleur au gelé d’hiver. Ca va être bientôt l’intersaison. La météo du pays est divisée en général en une paire de saisons : l’été et l’hiver. Depuis quelques temps, la durée du temps gracieux et du froid glacial a changé en dépit de la modification de la météo. L’hiver commence à peu près à la moitié du mois de Mai, et le peuple goûte le froid monotone dès le mois de Juin jusqu’en Septembre ou Octobre. le peuple sait encore profiter du temps gracieux durant un à deux mois avant l’arrivé de l’hivernage. Madagascar est un territoire torride, aucune goutte de carboglace n’y est d’ailleurs tombée car le climat minimale durant l’hiver n’a jamais été en dessus de 10°C. C’est une agréable chose car la majorité du peuple ne supporterait pas une atmosphère semblable à la France. Durant la saison d’hiver, il n’y avait que certaines pluies, un firmament gris. Mais quelques parts du pays savent encore spéculer du soleil en mois de juin. La météo est différente dans une même territoire, des villages existent perpétuellement sous l’averse durant des aubes, et d’autres bénéficient du beau temps.
« 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.