L’extermination, Un Domaine Peu Connu

D’habitude quand on parle d’extermination, l’image qui vient à la tête de tout fanatique de science fiction c’est celle d’un guerrier à la Rambo qui casse tout sur son chemin et est d’une force herculéenne. Ce n’est pas faux, mais disons qu’il y a une signification un peu moins colorée du mot extermination.

C’est à mon arrivé à Montréal que j’ai découvert que l’extermination des insectes était un métier comme les autres. Mes parents avaient trouvés un appartement, disons que ce n’était pas un cinq étoiles, il était infesté de cafards et ma mère commençait à avoir peur pour notre état de santé car les cafards sont des vecteurs de maladies. Deux semaines après que nous ayons emménagé, le concierge a promis à ma mère qu’il aura recours au service d’extermination pour nous débarrasser une fois pour toutes de ces cafards et de toutes ces autres bêtes dont j’ignore le nom , qui infestaient notre appartement.

Dès que moi j’ai entendu le mot extermination, comme tout bon fan de films d’actions, vous devinerez les images qui ont défilé dans ma tête, les grenades, les broussailles, les fusils d’assauts bref je me suis retrouvé en pleine guerre du Golfe. Je n’ai pas besoin de vous dire que j’attendais son arrivé avec impatience, chaque jour je rappelais à ma mère de rappeler au concierge d’appeler le concierge, non pas parce que je m’inquiétais de mon état de santé où de celui de mes frères, où que j’étais subitement devenu un maniaque de la propreté, mais je voulais avoir droit à ma démonstration d’armements militaires. Ma chère mère était complètement tombé sous le charme de ce fils si dévoué, si naïf mais si fidèle, qui lui ressemblait tant au niveau de son attachement à la propreté. Pauvre maman, si tu savais que c’était toi qui était naïve en ce moment précis. Ne sous estimez point vos enfants, ils sont souvent moins naïf que vous ne le pensez.

Le jour finit donc par arriver, je dormais quand j’ai entendu ma mère donner des instructions précises à un monsieur, je me suis réveillé en sursaut et je me suis précipité directement au salon. En renversant quelques objets à mon passage bien sur. Quel ne fût pas ma surprise en voyant celui qui était supposé représenter la force, la destruction et la puissance. Son habillement pour commencer était ce qu’il y a de plus ordinaire, il avait une salopette bleu, du genre de ce qu’on ne fait plus de nos jours, un t-shirt blanc en dessous et des chaussettes pas très propre. J’ai regardé ma mère avec ce regard que toutes les mères savent lire dans le yeux de leurs fils, elle m’a demandé si tout allait bien. J’ai répondu que oui, mais que j’allais retourné me coucher, car j’étais encore fatigué de la journée d’avant, que j’avais dormi tard et par conséquent devrait me réveiller un peu plus tard que d’habitude.

En retournant dans ma chambre, j’ai jeté un coup d’oeil à l’exterminateur et celui-ci s’accroupit et sorti de son sac une espèce de sac à dos en métal blanc. Ça devenait intéressant, peu être que je l’ai jugé un peu trop vite, se pourrait il qu’il ait plus d’un tour dans son sac ? que son apparence ne serait qu’un leurre ? qu’il avait tout son matériel dans ce sac si mystérieux et si singulier par sa taille. Quand j’y pense, que peut il bien y avoir dans ce sac ? Mais vu que j’avais déjà dit à ma mère que je m’en allais dans ma chambre, comment gagner un peu de temps, comment justifier encore ma présence en ces lieux? je risquais d’être découvert.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.