Des Jeunes pour la Journée de la Philosophie

Paris – Samedi 3 novembre, les bénévoles de l’association internationale « Des jeunes pour les Droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) se sont mobilisés sur le parvis du Trocadéro pour fêter la Journée mondiale de la philosophie, qui se célèbre le 15 du mois.

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a déclaré : « La pratique de la philosophie est une dynamique qui profite à toute la société. Elle aide à tisser des ponts entre les peuples et les cultures… » La Conférence générale de l’Organisation cherche à encourager les générations futures au travers de la philosophie à développer la pensée critique et indépendante, ce qui leur permettra d’œuvrer pour une meilleure compréhension du monde et de promouvoir la tolérance et la paix.

Les membres de l’association « Des jeunes pour les Droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) ont répondu sans attendre à cette invitation en se réunissant sur la place des Droits de l’Homme. Ils ont offert aux passants divers spectacles accompagnés de musique et d’acrobaties époustouflantes, ainsi qu’une pétition à signer pour soutenir leur but, qui est d’enseigner à la jeunesse leurs droits et leurs devoirs de façon à ce que les jeunes deviennent de précieux défenseurs de la tolérance et de la paix. Ils ont également distribué des petits livrets ‘Les droits de l’Homme, Qu’est-ce que c’est ?’ qui illustrent de façon vulgarisée les 30 articles de la Déclaration signée en France en 1948, dans le but de combattre l’oppression et la discrimination. Ceci s’est déroulé sous un soleil radieux qui a réussi à chasser les nuages menaçants du matin.

La représentante de l’association a déclaré : « Alors que les gens ont du mal à accepter les propos de l’autre sans se sentir agressés, il faut développer les réflexions et les partages de vues et d’expériences très diverses, tout en respectant la diversité culturelle. L’humaniste Ron Hubbard avait écrit à ce sujet que ‘Les Droits de l’Homme doivent être un fait, non un rêve idéaliste’. Cette journée doit mettre l’accent sur la recherche d’une meilleure compréhension de notre monde présent et d’entrevoir des réponses adéquates et concrètes aux défis contemporains qui nous entourent. Ces nouvelles générations avec leur esprit critique, leur jugement éthique et leur notion de justice permettront à la société de vivre sainement et en bonne santé. »

Pour plus d’information, visitez le site traduit en français :
http://fr.youthforhumanrights.org/

Contact presse : Martine au 06.22.75.75.20 ou droitsdelhomme@gmail.com

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.