Festivals autour du riz au Vietnam

Le riz est omniprésent dans la vie des habitants indochinois. Lors des repas quotidiens, pour le culte des ancêtres ou à l’occasion des nombreux festivals, c’est toute une culture riche et variée qui s’est construite depuis des milliers d’années autour de cette graminée.

 

Plus de 70% des Vietnamiens sont paysans. Ces festivals ont aussi vocation à prier pour de bonnes récoltes ou pour une heureuse nouvelle année tout simplement. De nombreuses festivités sur la culture du riz sont régulièrement organisées à travers le pays.

 

Le Vietnam est un pays magnifique avec des beaux paysages et de belles cultures à offrir aux visiteurs lors de leur voyage au Vietnam.

 

Le nouvel An lunaire or fête du Têt

C’est la fête traditionnelle vietnamienne où toute la famille se réunit. A cette occasion, dans chaque famille, on prépare des gâteaux à base de riz gluant (Banh Chung) que l’on vient déposer sur l’autel des ancêtres.

 

D’après la légende, le Roi Hung ne savait pas lequel de ses fils accéderait au trône à sa mort. Il les mit donc au défi de préparer un plat original. Le prince Lang Lieu prépara des gâteaux ronds et carrés à base de riz. Les premiers ronds, Banh Day, symbolisaient le ciel et les seconds carrés, Banh Chung, symbolisaient la terre. Alors que ses frères étaient partis en quête d’ingrédients exotiques, rares et onéreux, Lang Lieu préféra le riz simple mais symbolique. C’est ainsi qu’il remporta l’épreuve et accéda au trône.

 

Depuis, les gâteaux Day et Chung font partie de l’héritage culturel vietnamien. On les fabrique à l’occasion de la fête du Tet pour remercier les générations passées mais également pour prier pour de bonnes récoltes.

 

Le Festival de Long Thong

C’est un festival de l’ethnie Tays dans la région de Yen Bai du nord Vietnam, il débute le 10 ème jour du premier mois lunaire. Le festival célèbre la première récolte de l’année. On y prie Dieu pour une bonne récolte et une vie agréable au travers de danses du lion et du singe, d’arts martiaux et de jeux populaires.

 

La cérémonie d’imitation

Cette fête vient de la commune de Doi Son , Duy Tien. D’après la légende, pour promouvoir l’agriculture, la vie rurale et les fermiers, le Roi Le Dai Hanh lui-même se mit à labourer au pied de la montagne Doi. Cette tradition fut perpétuée par tous les rois après lui.

 

Un homme âgé vêtu d’habits de roi tient le rôle de maître de cérémonie. La nuit précédant la cérémonie, les fermiers apportent des bambous et des feuilles, symbolisant le riz et ses nombreux grains. Tout en haut des bambous se trouve un drapeau à plusieurs couleurs. A la fin de la cérémonie, deux personnes en habit de cérémonie et représentant la Mère du Riz, commencent le repiquage des plants. Au même moment, des feux d’artifice sont lancés au son des tambours. Les habitants rejoignent alors les rizières et aident au repiquage.

 

Concours de cuisson du riz

Chaque année, le 5 janvier du calendrier lunaire, les villageois de Thi Cam, Tu Liem, Hanoi organisent des compétitions de riz.

Au début de la compétition, on fournit à chaque équipe des grains de riz non décortiqués ainsi que du bois. L’équipe qui parvient la première à faire du feu, décortiquer les grains, trouver de l’eau et cuire le riz remporte la compétition.

 

Bien que ces cérémonies aient lieu à des époques de l’année et des endroits différents, leur signification est identique. Leur but est de promouvoir l’agriculture et de demander de bonnes récoltes.

 

Vous pouvez préparer votre voyage au Vietnam, au Cambodge, au Laos sur mesure, des croisières de luxe, des circuits sportifs via le site d’Indochine Voyages, une agence de voyage au Vietnam.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.