Henkel propose à ses salariés un mode de garde de proximité pour leurs enfants

En tant qu’entreprise innovante et soucieuse du bien-être de ses employés, Henkel France a ouvert, depuis la rentrée 2012, une crèche à proximité de son siège de Boulogne-Billancourt. Cette initiative vise à répondre aux attentes de ses salariés en termes d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Elle s’inscrit dans le cadre de la politique globale de responsabilité sociale de l’entreprise qui a également mis en place une conciergerie citoyenne*.

Pour les salariés, trouver un mode de garde pour ses enfants en bas âge relève bien souvent du parcours du combattant. L’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) estime ainsi qu’il manque 400.000 places en crèche en France.

 

Dans le cadre de son programme diversité, Henkel s’efforce également à améliorer la vie quotidienne de ses collaborateurs. C’est en menant, en 2010, un audit interne sur la question de l’équilibre des temps de vie dans le cadre de son comité de pilotage Diversité, que Henkel a mis à jour la difficulté pour certains salariés, de concilier travail et vie familiale (garde des enfant, entretien de la maison, loisirs) ; cela peut générer des difficultés en termes d’organisation. Selon le rapport 2012 de l’Observatoire de la parentalité, 75% des salariés estiment que leur employeur fait peu pour les aider à concilier leur vie familiale et professionnelle et cette question devient un véritable critère pour les salariés au moment d’accepter un poste.

 

C’est pour répondre au mieux à ces attentes que Henkel a pris l’initiative de créer une crèche à moins de 500 mètres de son siège de Boulogne-Billancourt. En ayant recours à Babilou, réseau privé de structures d’accueil de la petite enfance, Henkel offre un mode d’encadrement parfaitement sécurisé à ses salariés et une plage horaire allant de 8h00 à 19h30.

 

« Nous avons souhaité apporter à nos équipes des solutions concrètes et ce, en leur facilitant la vie au maximum. La crèche se situe tout près du site de Boulogne, le trajet s’effectue donc à pied, ce qui est un avantage considérable», déclare Sylvie Nicol, Directrice Générale de l’activité Beauty Care de Henkel France et responsable du projet au sein du comité diversité.

Sur la base du nombre actuel de salariés et du taux de natalité observé au siège de Henkel, la direction a identifié un besoin de 8 berceaux. La capacité d’accueil de la crèche étant de 20 enfants, les 12 berceaux restants seront proposés à d’autres entreprises et à la mairie de Boulogne. Par cette initiative, Henkel est heureux de pouvoir contribuer à développer la vie du quartier et à jouer pleinement le rôle social qui est le sien dans son environnement local.

 

Pour Johanna Chomel, Chef de Produits Schwarzkopf Professional, « c’est une véritable opportunité car il est vraiment difficile de faire garder ses enfants et d’avoir une carrière. Or, grâce à cette initiative, cela devient possible »…«Après plus d’un mois de recul, je suis sereine quant au mode de garde de ma fille. L’équipe est très accueillante et rassurante. Je pense que c’est une opération gagnant-gagnant pour Henkel et ses employés car des salariés qui n’ont pas besoin de courir à droite à gauche pour gérer la garde de leurs enfants sont des employés 100% concentrés sur leur travail toute la journée » conclue t-elle.

 

Signataire d’une Charte de la Diversité, avec l’appui d’IMS-Entreprendre pour la Cité, Henkel France a mis en place plusieurs initiatives pour permettre un meilleur équilibre des temps de vie. Après le lancement d’une conciergerie citoyenne* et d’une crèche d’entreprise, Henkel travaille à la mise en place du télétravail pour 2013.

 

* service de conciergerie créé en partenariat avec une association d’aide à l’insertion des personnes en situation de handicap.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.