Conférence – débat de la CCDH à Angers

Vendredi 3 mai 2013 à 20h, Hôtel Mercure – 18 boulevard Foch à Angers: Conférence – débat: « Les traitements psychiatriques sur les enfants représentent-ils un danger ? »

Alors qu’un nouvel hôpital de pédopsychiatrie est actuellement en construction à Angers, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme informe la population des dangers des traitements psychiatriques aux enfants.

Le DVD documentaire de la CCDH « DSM: Le coup de poker le plus funeste de la psychiatrie » sera diffusé en partie. Cette projection sera suivie d’un débat avec la salle, animé par un médecin généraliste ainsi qu’une représentante de l’association pour la France.

Dans ce DVD, le Professeur honoraire de psychiatrie, décédé en septembre 2012, Dr Thomas Szasz avait déclaré ceci « Pour moi ceci (le DSM) est un château de cartes et vous pouvez prendre une ou deux cartes au sommet ou vous pouvez faire écrouler le tout. Je préfère faire écrouler le tout. »

C’est sur ce livre qu’est fondée la liste des troubles mentaux de la Classification Internationale des Maladies, utilisée dans le monde entier.
Et bien qu’il ne pèse qu’un peu plus de deux kilos, son influence se répand dans tous les secteurs de la société moderne: nos gouvernements, nos tribunaux, nos armées, nos médias et nos écoles.
Avec lui, les psychiatres peuvent imposer l’administration de psychotropes, saisir votre enfant et même vous priver de vos libertés personnelles les plus précieuses.
Il s’agit du Manuel diagnostique et statistique de la psychiatrie (DSM), la locomotive qui mène une industrie psychiatrique de 330 milliards de dollars.
Mais le DSM repose-t-il sur des preuves ? Ou n’est-il qu’une imposture pseudo-scientifique complexe ?

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a été crée en 1974 en France pour faire respecter les Droits de l’Homme en psychiatrie. L’association est contactée par de nombreuses victimes des traitements psychiatriques.

Pour plus d’informations, visitez le site de la CCDH www.ccdhbretagne.org, ou contactez-nous par téléphone au 02 41 34 60 03, ou par mail à ccdhangers1@free.fr

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.