DataCore Software publie les résultats de son étude annuelle sur l’état de la virtualisation

Une étude auprès de 477 professionnels de l’informatique dans un large éventail de secteurs indique que les entreprises souhaitent virtualiser leurs applications stratégiques, mais que les coûts liés au stockage et les problèmes de performances E/S restent d’importants obstacles pour atteindre cet objectif. La troisième étude annuelle sur l’état de la virtualisation de DataCore Software révèle que les applications SQL Server, Exchange, SharePoint, Oracle et SAP représentent les premières cibles pour la consolidation. En outre, les problèmes d’intégration inhérents à la mémoire Flash et aux disques SSD figurent parmi les principaux facteurs dissuadant les entreprises d’utiliser ces technologies performantes pour leurs applications virtualisées les plus sensibles à la latence et les projets de virtualisation des postes de travail (VDI).

 

Les faits marquants de l’étude comprennent :

 

  • 44 % des répondants déclarent que les coûts de stockage disproportionnés sont un obstacle majeur ou un obstacle relatif les empêchant de virtualiser plus d’applications. 42 % d’entre eux pensent de même au sujet de la dégradation des performances ou de l’incapacité à répondre aux attentes en termes de performances.

 

  • Les budgets de stockage sont relativement sous pression en 2013 par rapport à 2012. Plus de la moitié (51 %) des répondants déclarent que leur budget de stockage est resté stable, mais 20 % signalent une réduction, contre seulement 14 % en 2012. Alors que 38 % indiquaient une augmentation de leur budget en 2012, ils ne sont plus que 30 % cette année.

 

  • Le stockage demeure le premier investissement des projets de virtualisation, tant pour les serveurs que les postes de travail. 52 % des répondants déclarent que le stockage représente plus de 25 % de leur budget de virtualisation.

 

  • Peu d’entreprises sont séduites par les clouds publics pour leurs besoins de stockage. Huit sur dix déclarent ne pas utiliser de stockage dans des clouds publics. Ce point est particulièrement notable au regard de l’attention récente accordée aux options de cloud public.

 

  • Malgré le formidable intérêt du secteur pour les technologies Flash/SSD, un répondant sur deux indique qu’il ne prévoit pas de les utiliser pour ses projets de virtualisation. Interrogés sur les types de stockage choisis pour leurs environnements, près de 60 % des répondants déclarent ne pas utiliser du tout de matériel Flash/SSD.

 

 

George Teixeira, président et CEO de DataCore™ Software, explique : « Les résultats sont clairs, le stockage incarne le problème majeur que les professionnels de l’informatique doivent résoudre à présent. L’intérêt et la nécessité de virtualiser les applications clés sont maintenant bien reconnus, mais la forte croissance des coûts de stockage et les performances imprévisibles des charges de travail associées aux projets de virtualisation et consolidation continuent de freiner leur développement. Étonnamment, près d’un répondant sur trois déclare continuer à éviter tous les projets de virtualisation en raison des problèmes et coûts de stockage inhérents trop importants. »

 

George Teixeira poursuit : « Les logiciels de virtualisation du stockage comme notre hyperviseur de stockage SANsymphony™-V permettent aux services informatiques de gérer toute l’infrastructure de leur entreprise et de dissocier les principales fonctionnalités de stockage et les décisions d’achat des plates-formes matérielles exclusives des fournisseurs. Ils peuvent ainsi maîtriser de nouveau les coûts et optimiser l’utilisation des ressources de stockage disponibles, quel que soit le type. En outre, notre solution dope sensiblement les performances grâce à des mécanismes d’accélération rentables, utilisant un cache mémoire, et une sélection automatique des meilleurs périphériques de stockage et configurations à la volée. Les entreprises peuvent exploiter au mieux les applications stratégiques et répondre aux besoins en constante évolution en termes d’E/S et de capacité des environnements divers. »

 

Le large éventail des répondants à l’étude de DataCore Software sur l’état de la virtualisation permet d’analyser un échantillon varié et statistiquement important de services informatiques modernes dans des entreprises de différentes tailles et divers segments verticaux. Des professionnels IT du monde entier ont participé à l’étude, avec 56 % de répondants dans des entreprises comptant moins de 1 000 employés, 23 % dans des entreprises de 1 000 à 5 000 employés et 21 % dans des entreprises avec plus de 5 000 employés. Les répondants représentaient une gamme de secteurs, dont les services financiers (11 %), la santé (12 %), l’administration (13 %), l’industrie (15 %), l’enseignement (13 %) et les services informatiques (14 %). La capacité moyenne gérée par ces entreprises était de 234 téraoctets.

 

Cette étude sur l’état de la virtualisation a été réalisée en mars 2013. Elle consistait en une série de questions sur la virtualisation et son impact sur le stockage. Le rapport peut être consulté dans son intégralité à l’adresse suivante : http://pages.datacore.com/StateofVirtualizationSurvey.html.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.