Secteur bancaire assurance : décrochez votre chance !

En conséquence de la prévision de nombreux départs à la retraite mais aussi des exigences naissantes, le secteur bancaire emploie plus de 30 000 personnes par an environ. Lancez-vous !

Priorité aux vendeurs

Vous n’avez jamais encore travaillé dans une agence bancaire néanmoins vous possédez un parcours en distribution ou en création de compagnie ? Dès lors que vous possédez la fibre commerciale, des qualités relationnelles mais aussi la prise de décision, les banques ont besoin de vous. Les rôles les plus générateurs de carrières : conseiller commercial ou directeur de clientèle, pour des études allant de 2 à 5 années après le Bac. Les profils dits « larges » ont donc de grandes chances.
Les employeurs sont aussi intéressés par la polyvalence des études en école de commerce. Selon son niveau d’études et son expérience, il reste envisageable de valider des unités (management, gérance des complications, etc.) dans des centres d’apprentissage pour avoir accès à des postes à responsabilité.
Quelques compétences dans le domaine juridique pourraient également être utiles, particulièrement pour ce qui est de la prise en charge de biens. Dans tous les cas, songez à réaliser une VAE dans le but d’ acquérir de possibles correspondances.

Des cadres dirigeants extrêmement convoités

En raison de la probabilité d’une augmentation des départs en retraite de plus de 60 % en 2015, contre 32 pour cent en ce qui concerne l’ensemble des autres rôles (chiffres de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES)), le marché de la banque est bien plus touché par le déficit de salariés, particulièrement de cadres dirigeants, dans les professions support et commerçantes essentiellement. De superbes opportunités pour ceux qui veulent réussir !

Des carrières en pleine évolution

Dans le domaine bancaire, la crise a entraîné des besoins en matière de suivi, de gestion des complications mais aussi de réglementation. En raison du vieillissement des baby-boomers, les métiers et offres d’emploi autour du transfert des portefeuilles vont aussi se multiplier. Dans le secteur des produits d’assurance, il est nécessaire de se tourner vers la fonction d’actuaire, qui revient à étudier la rentabilité des offres de protection en considérant les dangers possibles. Les craintes grandissantes en termes de protection sociale et d’écologie devraient d’autre part générer d’autres impératifs.

Constamment créateur de postes, le marché de la banque peut accueillir des individus originaux mais également des postulants à la formation plus ordinaire. Tentez votre chance !

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.