Les Jean Roulland de La Piscine

Du 29 juin au 15 septembre 2013.

Voyage de presse le 28 juin 2013.

Jean Roulland, artiste dont la renommée dépasse largement la sphère régionale, est une figure incontournable du Groupe de Roubaix qui s’épanouit après-guerre grâce au soutien de collectionneurs, mécènes et galeristes de la ville. En écho aux hommages à Jean Roulland programmés par le musée des Beaux-arts de Calais, le Lam de Villeneuve d’Ascq et le musée de l’Hospice Comtesse de Lille, La Piscine expose cet été son fonds Roulland, riche de 63 oeuvres de l’artiste.

Jean Roulland

Né à Croix en 1931, Jean Roulland se form à l’Ecole des Beaux-Arts de Roubaix de 1946 à 1951. Il s’engage d’abord dans la voie de la peinture qu’il présente, dans un esprit cubisant que lui avait enseigné René Jacob à l’Ecole des Beaux-Arts de Roubaix, au Salon des Artistes Roubaisiens et à la galerie Parenthou, à Roubaix, en 1953.

La découverte en 1956, à la Galerie Dujardin de Roubaix, de l’oeuvre de Germaine Richier que défend et collectionne l’industriel roubaisien Philippe Leclercq est déterminante et l’engage définitivement vers la sculpture. Pendant une dizaine d’années, il travaille le jour dans une entreprise de céramique pour se consacrer, la nuit, à son oeuvre d’artiste. En 1961, il adopte la technique de la cire perdue et s’affirme rapidement comme l’un des grands bronziers de son temps. Dans une tradition expressionniste flamande qu’il assume et renouvelle avec beaucoup de force, il développe un style très personnel et s’impose rapidement comme le grand bronzier de sa génération dans le Nord de la France.

Son oeuvre sans concession refuse toute dimension décorative et vise l’exactitude des expressions et des attitudes. La réflexion sur l’humanité souffrante constitue le thème prédominant, sinon unique, de son art.

Le très beau fonds Jean Roulland de La Piscine se compose de 10 sculptures, 47 dessins, 1 peinture, 1 gravures, 1 céramique, 2 affiches, 1 livre illustré. Au petit tableau acheté par la ville au Salon des Artistes Roubaisiens de 1953, se sont ajoutées les importantes donations consenties en 1998 et 2001 par la famille d’Halluin-Leclercq et une pièce provenant du legs de Michel Delporte en 2001. Outre les achats réguliers de la ville, soutenus par les amis de La Piscine, le musée a bénéficié en 2008 d’un extraordinaire dépôt privé constitué de grands pastels très énergiques et colorés et plus récemment en 2013, d’un nouveau dépôt d’une peinture et d’une sculpture provenant du Muba de Tourcoing.

Commissariat Amandine Delcourt, commissaire général et Germain Hirselj, commissaire scientifique
Catalogue L’exposition est accompagnée d’un nouveau volume de la série des catalogues monographiques sur les principaux fonds de La Piscine. Après une brève présentation de la collection par Bruno Gaudichon, un texte passionnant et très complet par Germain Hirselj, commissaire scientifique de l’exposition, retrace le parcours de l’artiste. Jérôme Fourmanoir, doctorant en histoire de l’art, a recueilli le précieux témoignage d’un collectionneur privé, fidèle amis de La Piscine et admirateur de Jean Roulland. Editions Invenit, 144 pages, 150 illustrations, 16 x 23,5 cm, 20 €.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.