L’avenir de l’éco-apiculture

L’apiculture a voulu suivre le chemin de la modernité. Malheureusement, les techniques de l’élevage intensif n’ont pas donné que des bons résultats. Des conséquences plutôt dévastatrices sont subies par des milliers d’abeilles. C’est ainsi que certains apiculteurs essaient de remettre de l’ordre avec l’éco-apiculture.

L’éco-apiculture, une alternative à l’apiculture moderne

Tout comme pour l’agriculture, l’apiculture est un domaine qui a aussi subi l’évolution en matière de méthodes. Les éleveurs se sont fixés sur une production massive qui malheureusement ont eu aussi des conséquence néfastes . Les techniques d’élevage intensif ont aussi été appliquées à l’apiculture. Ce sont : l’élargissement des zones d’élevage, une plus grande concentration des abeilles dans un même endroit et des substituts d’alimentation. Les ruches ont alors doublé de volume et on a assisté à une surpopulation des nids, l’épuisement  en hiver. On a aussi effectué des combinaisons entre races qui ont débouché sur des abeilles hybrides grâce à des inséminations artificielles. Malheureusement, la plupart de ces espèces hybrides ne sont pas viables et deviennent faibles en dehors de leur zone d’élevage.  Cette apiculture intensive aussi nuit aux abeilles puisque tout le miel est récolté alors qu’il doit servir de nourriture aux abeilles. On a donc remplacé ce nectar naturel par du sucre candy sous forme de sirop.

En quelques années, l’apiculture a vu une chute vertigineuse du nombre de colonies. Elles sont devenues trop faibles pour se protéger contre les parasites et ne supportent pas non plus l’utilisation des produits chimiques. C’est ainsi que certains apiculteurs ont cherché une alternative à cet élevage intensif qui est entrain de décimer des colonies entières. Depuis quelques années, on assiste à l’application des technique de l’apiculture écologique. Les ruches sont alors installées dans un environnement adapté : sans pollution pour favoriser le butinage et dans une zone riche en flore. On met en place également un habitat sain pour les colonies et adéquat à leur nombre. Le miel est récolté de façon raisonnable, l’éleveur ne prélève que ce qui est surplus de production. Enfin, l’éco-apiculture favorise le développement naturel de la colonie et laisse les abeilles s’occuper seules de leur nid et l’éleveur restera en tant qu’observateur.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.