galerie d’art contemporain sur Paris

crée il y a plus de 12 mois dans la capitale française, la Maëlle Galerie, galerie d’art, a pour désir de joindre de nouvelles techniques d’art contemporain. Son souhait est d’accompagner et de promouvoir après les avoir lancé des artistes émergents et confirmés localement comme mondialement. Par les artistes qu’elle représente, la galerie d’art veutincarner une certaine «cohérence-hétéroclite désirée». La Maëlle Galerie manifèste un intérêt sur tout type d’expression, mais le dessin reste le médium préféré, la galerie met dans la lumière l’oeuvre des artistes contemporains caribéens. Pour participer à cet enthousiasme pour le dessin, la galerie d’art a participé à la première édition de DDessin, DDessin qui se déroula au niveau des verrières de l’Atelier Richelieu, du douze jusqu’au 14 avril 2013, dans lequel ont exposé plusieurs galeries mettant en avant le dessin, et l’oeuvre sur papier. Les artistes que la Maëlle Galerie a présenté lors de la première édition DDessin étaient : Ernest Breleur, figure incontournable de l’art contemporain dans la Caraïbe et partout sur terre du reste ; Thierry Cauwet, estimé et célébré par Pierre Restany ; Ronald Cyrille, de la nouvelle vague guadeloupéenne ; l’artiste Australien Joseph L. Griffiths , un australien; Agata Kus de Pologne; Audry Liseron-Monfils ; et la photographe Brésilienne, Dani Soter. Olivia Breleur, directrice et fondatrice de la Maëlle galerie, aime le dessin pour sa vérité et sa justesse. Pour elle « la délicatesse de ce medium nous place dans une intimité avec le trait de l’artiste, c’est aussi ce qui le rend intéressant ». sachez que ce medium abordable en termes de prix attire l’attention des jeunes collectionneurs. Par ailleurs elle même commença sa propre collection en achetant un dessin.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.