Où trouver le meilleur taux immobilier

La crise économique a touché tous les domaines et les scandales ont largement entamé la réputation de multiples entreprises. Les banques, en particulier n’y ont pas échappé. Le monde de la finance est donc lui aussi en crise, néanmoins, le niveau des taux immobiliers a atteint un record historique.

La baisse a entrainé les taux de crédit immobilier en dessous des 3%, ce qui motive encore plus les français à faire une demande de prêt immobilier pour acheter un logement.

Les gagnants de la faiblesse des taux immobiliers

Devenir propriétaire constitue en effet un objectif essentiel pour de très nombreux foyers. Et le prêt immobilier obtenu auprès d’un établissement bancaire est l’unique moyen de mener à bien cette transaction.

C’est un fait, on ne peut vivre sans les établissements bancaires mettant en place des crédits immobiliers pour tous. Les taux immobiliers qu’ils proposent à présent sont à un niveau record, c’est pourquoi de nombreux français décident de passer à l’acte et d’acheter un logement.

Le fait d’avoir les meilleurs taux immobiliers, c’est extrêmement avantageux pour les nouveaux acquéreurs et les acheteurs potentiels. C’est aussi l’occasion pour certains de renégocier leurs prêt immobilier. Bien sûr, les banques n’y sont pas franchement favorables car cela leur fait perdre de l’argent.

Evidemment, il est possible de renégocier un prêt. La banque, si le potentiel du client est grand, fera un effort, dans l’optique de lui vendre d’autres produits financiers. Sinon, il faut malheureusement changer de banque.

Comment renégocier son prêt immobilier ?

Aller visiter une autre banque implique néanmoins des coûts. A commencer par les pénalités ou indemnités de remboursements anticipés (IRA) à verser à la banque d’origine. Elles sont de l’ordre de 3% du capital restant dû qui doit être la référence pour calculer tout frais et toute dépense.

La garantie fera, elle aussi, l’objet de frais puisqu’il faudra la récupérer et la réinscrire auprès de la nouvelle banque. 2% supplémentaires. La troisième et dernière chose, ce sont les frais de dossier de 1%, soit un total de 6%.

Il ne faut pas se concentrer uniquement sur le taux immobilier mais aussi sur les assurances. Notamment depuis 2011, date à laquelle la loi Lagarde a rendu l’assurance de la banque non obligatoire. Par conséquent, il doit y avoir à présent un contrat de prêt distinct de l’assurance.

Mais dans la réalité, les assurances externes sont rarement acceptées, faute de garanties suffisantes. Des efforts supplémentaires seront donc à prévoir pour que cette loi soit véritablement appliquée.

Il n’y a donc pas que des mauvaises nouvelles en ces temps difficiles. Un taux immobilier bas favorise l’accès à la propriété et permet à de très nombreux français de réaliser leur rêve de devenir acquéreur. Mais comme pour tout dossier, il faut savoir comparer les différentes offres.

C’est certain, avant de faire un tel prêt, il faut l’étudier en détails, notamment le TEG (taux effectif global) qui procure une idée très minutieuse du coût global du prêt. Enfin, les banques peuvent très rapidement éditer une simulation de crédit immobilier.

Si vous souhaitez obtenir les meilleurs taux possibles, vous obtiendrez toute l’information nécessaire sur la boutique internet simulationpretimmobilier.fr
meilleurs taux immobilier

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.