La consommation des ménages menace la croissance

En octobre la consommation des ménages a subi un repli surprise de 0,2% alors que les économistes avaient anticipé une stagnation, voir une augmentation de 0,5%, étant donné que le mois de septembre avait déjà accusé un repli de la consommation des ménages de 0,1%.

Cette baisse de la consommation des ménages est fortement due à la baisse de consommation inattendue sur l’énergie. Mise en cause, les températures au-dessus des normales de saisons pour ce mois d’octobre qui a vu les consommateurs ne pas se chauffer comme les autres années.

Dans les autres secteurs pourtant, la consommation est effectivement repartie à la hausse. Pour exemple, les dépenses en automobile qui ont augmenté de +1,5%, les dépenses de biens durables de 0,8%, les achats en biens d’équipements du logement de +0,1%, la consommation en textile +0,3%, les dépenses en autres biens fabriqués progressent de 0,2% et enfin la consommation en produits alimentaire progresse de 1,4%.

Mais comme nous le disions plus haut la consommation en énergie s’est contractée de -4,9% au mois d’octobre, principalement sur les dépenses en chauffage due aux températures extrêmement basses pour la saison. Ces statistiques sont de mauvais augures pour le gouvernement qui tablait, ainsi que la BCE d’ailleurs, sur une croissance du PIB de 0,4% pour le quatrième trimestre 2013. On peut dire qu’avec les premières statistiques de consommations des ménages pour le premier mois de ce quatrième trimestre cette perspective est plutôt mal engagée. Alors que dans le même temps les marchés boursiers continuent leur marche en avant, le CAC40 ayant passé la barre des 4300 points et n’a pas l’air de se soucier de ces dernières statistiques économiques. Il est vraie qu’on peut mettre le recul de la croissance pour octobre principalement sur le fait de l’évènement climatique inattendu.

Pour en savoir plus sur le Forex et les différentes stratégies de trading à adopter, rendez-vous sur tribuforex.fr.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.