La ville d’Illkirch-Graffenstaden opte pour une librairie de sauvegarde Tandberg Data RDX QuikStation

Gérer l’explosion des données à l’ère du tout numérique

La ville d’Illkirch-Graffenstaden est une commune française située dans le département du Bas-Rhin et de la région Alsace. A l’ère du tout numérique, la collectivité a pour ambition de proposer de plus en plus de services en ligne à près de 28000 habitants.

De ce fait, elle doit faire face à un nombre important de documents à numériser et de plus en plus de données à gérer, stocker et sauvegarder sous forme électronique.

La Direction des Services Informatiques d’Illkirch-Graffenstaden est en charge de l’ensemble de l’infrastructure informatique, répartie sur 3 sites principaux (Hôtel de Ville, salle de spectacles/médiathèque, services techniques) reliés par fibre optique, plus une vingtaine de sites (écoles et groupes scolaires, services administratifs distants, ..) en liens câbles et une dizaine de sites (cimetière, petites écoles, sites réduits isolés…) connectés par ADSL.

Sous la responsabilité du Directeur des Systèmes Informatiques, Monsieur J. KALMBACH, une équipe de 3 personnes gère un parc d’environ 500 postes et tout ce qui est lié à l’informatique en termes de réseau, stockage, applications, bases de données, sauvegarde, sécurité, téléphonie ainsi que la mise en place de portails web pour les services aux citoyens.

Gain de productivité grâce à des solutions faciles à utiliser et à entretenir 

Les multiples activités de la DSI de la ville d’Illkirch-Graffenstaden comprennent différents aspects de gestion tant au niveau de la planification et du développement des projets ou encore de l’achat et de l’organisation de marchés publics, qu’à celui du déploiement, de l’exploitation et l’administration du système informatique. Le SAV constitue également une part de l’activité quotidienne de la DSI.

« Notre défi quotidien consiste à assurer tous ces aspects avec un effectif réduit. Notre équipe doit être polyvalente, généraliste et spécialiste à la fois. Dans un tel contexte, nous avons besoin de produits et solutions faciles à utiliser et à maintenir », explique J. KALMBACH, DSI de la ville d’Illkirch-Graffenstaden.

En 2012, la DSI cherche notamment un nouvel outil de sauvegarde en remplacement d’un ancien chargeur de bandes SDLT pour faire face au problème des volumes de données électroniques toujours plus importants. La volumétrie des données à sauvegarder s’élève à 1,4 To. Le cahier des charges prévoit une croissance annuelle de 100 à 200 Go. La nouvelle solution doit permettre entre outre une restauration rapide de fichiers individuels en cas de besoin.

Conseillée par le revendeur Bechtle, l’équipe IT évalue les solutions de la société Tandberg Data, dont elle avait gardé une excellente image pour avoir déjà utilisé leur technologie SLR. Après une recherche intensive sur les produits, elle opte pour une librairie de sauvegarde Tandberg Data RDX QuikStation.

La technologie RDX de Tandberg Data, ouverte et pérenne, est aujourd’hui reconnue comme un standard et utilisée par de multiples constructeurs du marché.

Mise en œuvre rapide et sans souci

Le déploiement et le paramétrage de la RDX QuikStation ont été facilement effectués par l’équipe IT. La librairie de sauvegarde est configurée en mode cibles RDX individuelles. Connectée sur un port Gbit et attachée via le protocole iSCSI à un serveur dédié sous Windows 2003, elle est gérée avec le logiciel de sauvegarde Windows NTBackup.

Les données, liées essentiellement aux fichiers bureautiques et images de machines virtuelles critiques VMware (via scripts développés sous Visual Basic) sont stockées dans le SAN de production du Data Center principal, puis répliquées en mode asynchrone dans un second SAN sur le site de secours.

Elles sont ensuite sauvegardées, quotidiennement et hebdomadairement, sur les cartouches RDX et mises dans un coffre ignifugé sur un troisième site. Les fenêtres de sauvegarde varient selon le type de sauvegarde et la sélection des données, les plus sensibles émanant de la messagerie électronique et certaines bases de données critiques, comme celles utilisées par la police municipale qui travaille jusqu’à 4h00 du matin…

« Nous sommes entièrement satisfaits tant par cette nouvelle solution que par le conseil de Bechtle. L’installation s’est déroulée sans problème. La RDX QuikStation est très facile à configurer, administrer et utiliser », déclare M. Kalmbach.

Bénéfices tangibles alliant les avantages de la bande et les atouts du disque

Parmi les nombreux avantages et bénéfices constatés par la DSI depuis la mise en production de la solution RDX QuikStation de Tandberg Data, M. Kalmbach met particulièrement en avant :

  • restauration très rapide de fichiers individuels par rapport au chargeur de bandes utilisé auparavant,
  • relecture avec un lecteur RDX individuel, ce qui représente un réel avantage économique,
  • performances comparables aux disques physiques,
  • possibilité de sauvegarder directement sur des médias amovibles, sans sacrifier la vitesse de restauration (auparavant 2 jours de sauvegardes devaient être conservés sur disques fixes pour compenser le manque de vitesse des bandes),
  • gestion et maintenance simplifiées (pas de nettoyage),
  • relecture des médias plus fiable / gain de confiance pour l’équipe d’exploitation,
  • interface de gestion plus simple et flexible,
  • pérennité / compatibilité avec toutes les cartouches de capacités existantes et futures, médias garantis pendant 3 ans en échange standard anticipé.

Bilan et projets à venir

« La RDX QuikStation de Tandberg Data a répondu à nos attentes à tout point de vue. C’est un produit réellement polyvalent, alliant les avantages de la bande et du disque. Exploitable en mode hybride (émulation LTO/RDX), nous sommes en mesure de modifier facilement la configuration et la capacité des cartouches pour s’adapter à nos besoins qui changent et évoluent sans cesse. La restauration de fichiers est très fiable et rapide. Elle nous a sauvés notamment dans le cadre d’une commission de certification ISO. Un utilisateur avait détruit par erreur le fichier d’un produit dangereux, mais grâce à la RDX QuikStation, nous avons pu le restaurer dans l’heure qui suivait », se réjouit M. Kalmbach.

La prochaine étape prévue par la DSI d’Illkirch-Graffenstaden consiste à centraliser et optimiser les procédés de sauvegarde actuels (VMware VDR/VDP, scripts/batchs, robocopy) par l’acquisition d’un nouveau logiciel de sauvegarde de type Symantec Backup Exec ou Veeam Backup & Replication. Un projet de déduplication est également à l’étude pour 2014, ce qui impliquera de faire évoluer l’infrastructure et l’environnement logiciel autour de la RDX QuikStation.

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.