DataCore présente des avancées majeures en termes de performances, d’évolutivité et de qualité de service dans la nouvelle version de sa plateforme de stockage SDS et de SAN virtuel

SANsymphony-V10 PSP1 optimise l’efficacité et l’évolutivité des clusters de stockage hyper-convergents, la vitesse de traitement des charges transactionnelles intensives en écriture et les contrôles de niveau de service pour les clouds privés ou hybrides

 

 

DataCore, leader de la technologie SDS (Software-Defined Storage, ou stockage à base logicielle), a annonce l’intégration de fonctionnalités de pointe toujours plus efficaces et complètes à sa plateforme de services de stockage SANsymphony™-V10 et DataCore™ Virtual SAN, compatibles avec tous les hyperviseurs et types de stockage. Les dernières améliorations, à présent disponibles, renforcent davantage la rapidité des E/S et doublent la taille des systèmes de stockage hyper-convergents à 64 nœuds. Les utilisateurs peuvent maintenant déployer des configurations élargies à 64 pétaoctets pour gérer plus de 100 millions d’IOPS. La version PSP1 offre de nouvelles règles de qualité de service (QoS) pour réguler l’accès au stockage hiérarchisé, réparti entre des clouds privés et publics. Ces configurations de clouds hybrides ajustent de manière optimale les ressources de stockage aux besoins opérationnels et aux contrats de service (SLA).

 

 

Performances considérablement accélérées pour les applications intensives en écritures aléatoires de type OLTP

 

La nouvelle version logicielle intègre un accélérateur d’écritures aléatoires qui permet de multiplier jusqu’à par 30 la vitesse d’exécution des applications actualisant de manière fréquente des bases de données ou des systèmes ERP et OLTP. Des gains de performances encore supérieurs sont réalisables sur des jeux de données protégés RAID-5 qui répartissent les données et les informations de reconstruction entre plusieurs lieux sur différents disques.

 

 

Vitesses comparables au SSD pour les disques durs, réponse accélérée et usure d’écriture réduite pour les périphériques Flash

 

Les gains de performances remarquables en termes d’écriture sont surtout sensibles lors de l’utilisation de disques durs bon marché (par exemple, de type SATA) pour lesquels chaque écriture implique des temps de recherche et de rotation importants pour modifier mécaniquement les blocs sur les plateaux. Les technologies Flash plus rapides (disques SSD), particulièrement propices à l’amplification des écritures et l’usure rapide, bénéficient aussi de l’accélérateur d’écritures aléatoires, pour un nombre d’IOPS pouvant être multiplié par 3,6.

 

 

Évolutivité des systèmes hyper-convergents doublée jusqu’à 64 nœuds et plus de 100 millions d’IOPS

 

La nouvelle version de DataCore Virtual SAN permet de déployer des configurations élargies, de les gérer de manière centralisée et de les organiser pour répondre aux besoins opérationnels. Grâce aux dernières améliorations, les utilisateurs peuvent répartir des charges de travail entre un nombre supérieur de serveurs dans un cluster, et partager des ressources entre plusieurs clusters pour optimiser leur réponse et débit.

 

 

Le doublement du nombre de nœuds possible dans un SAN virtuel est particulièrement utile pour les applications sensibles à la latence et réparties sur des clusters étendus, ainsi que les déploiements de postes de travail virtuels (VDI) pour des milliers d’utilisateurs.

 

 

L’extension des configurations à un plus grand nombre de nœuds permet une meilleure distribution des charges de travail et segmentation de la capacité de stockage physique. Les fonctionnalités de basculement automatisé (Failover) assurent la continuité d’activité en cas de panne d’un nœud ou de stockage. Il est également possible de répartir les miroirs internœuds sur des distances jusqu’à 100 kilomètres pour améliorer la disponibilité globale et la continuité d’activité. L’extension à un plus grand nombre de nœuds renforce aussi la résilience globale de l’infrastructure.

 

 

Améliorations de la qualité de service pour les clouds privés et les datacenters virtuels

 

Autre nouveauté de la version SANsymphony-V10 PSP1, des paramètres de qualité de service (QoS) garantissent que les charges de travail prioritaires, en concurrence pour l’accès au stockage, peuvent respecter leurs contrats de services (SLA) avec des résultats E/S prévisibles. Les contrôles QoS régulent les ressources qu’utilisent les charges de travail secondaires.

 

 

Pour minimiser la contention dans les environnements multi locataires, les taux de transfert de données et IOPS pour des applications moins importantes sont plafonnés aux limites définis par l’administrateur système. Ces réglages QoS permettent aux DSI de gérer efficacement leur infrastructure de stockage partagé avec un modèle de cloud privé. Les ressources de stockage peuvent être séparées logiquement, contrôlées et régulées par département. De plus, de nouveaux outils de suivi des consommations et des rapports de refacturation sont disponibles.

 


Infrastructure de stockage à cloud hybride plus simple et rentable

 

La nouvelle intégration à la plateforme de cloud Microsoft Azure permet une infrastructure de stockage à cloud hybride dans laquelle les données actives restent sur site et sont rapidement accessibles, alors que celles inactives résident dans le cloud. La même technologie permet de stocker des copies de sauvegarde dans Azure pour la reprise d’activité et l’archivage à long terme, avec un accès sécurisé dans le monde entier.

 

 

SANsymphony-V permet d’utiliser les services de cloud Azure, avec la baie de stockage de cloud hybride Azure StorSimple certifiée DataCore Ready comme passerelle vers un cloud Azure géoredondant. SANsymphony-V offre l’auto-tiering dynamique du stockage local sur les baies StorSimple et les regroupe en pools tout comme les autres ressources. Lorsque de nouvelles données arrivent et que d’anciennes deviennent moins souvent utilisées, celles inactives sont migrées vers Azure via une connexion Internet.

 

 

La combinaison DataCore et StorSimple permet également de créer des copies de sauvegarde (snapshots) dans Azure pour le jeu de données courant. En cas d’urgence, il est possible de récupérer ces copies à partir d’autres sites dotés de baies StorSimple, ou via des applications hébergées dans le cloud Azure. Pour les hôtes à connexions Fibre Channel, les services de virtualisation de SANsymphony-V assurent la conversion de protocole en iSCSI.

 

 

Autres améliorations majeures : automatisation accrue, marqueurs CDP, nœud de secours de cluster étendu

La version PSP1 offre aussi de nouveaux outils de suivi des performances, de nombreux nouveaux assistants pour automatiser des processus comme les mises à jour logicielles, des fonctions CDP enrichies pour restaurer un bon état connu à un instant t, et plusieurs autres améliorations ou outils de gestion.

 

 

En outre, une nouvelle fonction de nœud de secours a été ajoutée. Cette fonction permet de redistribuer plus facilement les charges de travail entre des nœuds ou conserver une exécution et une redondance optimales lorsqu’un nœud est mis hors service pour mise à niveau, maintenance ou croissance. Cette nouvelle fonction peut être utilisée pour transférer facilement le contrôle des ressources de stockage partagé d’un nœud vers un nœud de secours, sans impact sur les applications. Le débit global et la réactivité du système restent intacts. Un nœud de secours peut être intégré à un groupe SANsymphony-V actif pour délester un nœud surchargé. Par exemple, il est possible de redistribuer certains des disques virtuels et des périphériques correspondants d’un nœud proche de ses limites de capacité ou de performance vers un nœud tiers, pour accroître de 50 % ou plus la capacité de l’infrastructure de stockage.

 

 

Dans des clusters étendus ou répartis, le transfert du contrôle au nœud de secours offre un autre avantage. Les hôtes sur le site touché continuent à accéder aux ressources de stockage locales à une vitesse maximale, sans passer par le réseau métropolitain.

 

 

 

George Teixeira, CEO de DataCore, déclare : « Ces avancées majeures de notre solution phare SANsymphony-V et de notre produit Virtual SAN bénéficient autant à l’exploitation des datacenters classiques qu’aux DSI, cherchant à tirer parti des infrastructures de clouds privés et hybrides. Cette dernière version atteste de nouveau de notre engagement de faire de la technologie de stockage SDS une réalité pour les entreprises en quête d’un moyen plus pratique et rentable de gérer et d’allouer le stockage. »

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.