Ce que rapporte la location des œuvres d’art aux entreprises

Il existe actuellement un concept qui s’avère bénéfique pour les entreprises : la location des œuvres d’art. Ce concept apporte bien plus que la décoration des locaux aux entreprises. En effet, grâce à cette location, elles peuvent bénéficier de nombreux avantages au niveau de leur fiscalité.

La location d’œuvres d’art

Ce concept est très simple : les bureaux des entreprises peuvent se changer, pour une durée déterminée, en salles d’expositionéphémère. Ce sont des spécialistes qui viennent à leur rencontre pour leur proposer en location les œuvres d’art en question. En plus clair, on entend par location pour une durée déterminée, une location qui peut durer 3, 4, 6 mois et même plus.

Les œuvres d’art peuvent être exposées dans différents endroits dans les locaux de l’entreprise (salle de réunion, couloir, accueil, bureau, etc.). Ils seront remplacés par d’autres pièces que l’entreprise sélectionnera dans un catalogue une fois le contrat terminé. Il est bon de savoir que c’est un service livré clé en main et l’assurance, le transport ainsi que les supports sont également inclus.

Louer des œuvres d’art : un plus pour l’image de marque

Embellir leurs locaux est souvent difficile pour les entreprises surtout en matière de déco. La location d’œuvres d’art se présente pourtant comme étant la meilleure option pour elles, car les œuvres peuvent être exposées dans l’espace d’accueil, par exemple. Cela permettra à l’entreprise de véhiculer une image aussi moderne qu’attrayante aux yeux de ses collaborateurs et de sa clientèle.

Les avantages qu’offre la location d’œuvres d’art

Afin de tirer profit des œuvres d’art en location, l’entreprise peut opter pour un abonnement en versant des mensualités, comme un loyer immobilier. Ce système permet ainsi de profiter d’un coût accessible. Estimée comme étant une charge d’exploitation investie au bénéfice de la société, la prestation de location d’œuvres d’art est soumise au régime de droit commun des charges déductibles (article 39-1 du CGI). Cela signifie que la société peut réduire ses impôts puisque les mensualités sont déductibles de son résultat imposable.

Au terme du contrat de location, il est possible que les entreprises veuillent garder une œuvre et en fassent l’acquisition. L’achat rentre alors dans le contexte du mécénat d’entreprise. La loi (article 238bis AB du CGI)permet d’ailleurs une déduction, chaque année, de 20 % du prix d’acquisition de l’œuvre sur une période de 5 ans.

 

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.