Communiqués du 18 février 2012

Présentation des livrets d’épargne d’aujourd’hui

Présentation et description des livrets d’épargne.

Ils équivalent à des comptes d’épargne individuels au sein des banques. Ces derniers produisent des bénéfices selon un taux établit. On dénombre deux essentiellement: les livrets d’épargne réglementés et les livrets d’épargne non gérés par la législation française.

En savoir plus sur les livrets d’épargne réglementés

Les livrets d’épargne réglementés sont soumis à la législation française. Ils possèdent un pourcentage d’intérêt établit par les pouvoirs publics. Il y a :
– Le livret A, ayant pour équivalent le livret bleu au Crédit Mutuel, le livret A est un compte épargne, classique des français car il en existe 50 millions. Le total des versements est plafonné à 15.300 euros pour un pourcentage d’intérêt annuel de 2,25 %.

  • Le Livret d’Épargne Populaire appelé aussi LEP est la plus avantageuse des livrets d’épargne réglementés. Son taux est à 2,75 % depuis le 1er août 2011.
  • Le Livret de Développement Durable, connu également sous le nom de LDD, est un livret qui a succédé au CODEVI. Son pourcentage d’intérêt est établit à 2,25 %, pour un maximum de placement de 6 000 euros.
  • Le LJ, est un livret d’épargne uniquement pour des gens âgé de 12 à 25 ans. Disposant d’un maximum de dépôt de 1.600 €, son proportion de profit est souvent établi entre le pourcentage de rémunération du Livret A et celui du LEP.
  • Le compte d’Épargne Logement ou CEL dispose d’un proportion de profit plus bas que celui du livret A, avec un plafond de 15.300 €. On ne pourra pas posséder avec un PEL, dans deux banques qui ne sont pas les mêmes.

Pour en savoir plus sur le Livret de Développement Durable, suivez le lien.

Types de livrets d’épargne

Les livrets d’épargne non par la législation française sont particulière à chaque établissement bancaire. Chacune en met à disposition de ses client en respectant ses principes et en établit le proportion de rémunération ainsi que les minimum et maximum de dépôt. Ils sont soumis à imposition. On a par exemple :

  • Les Livrets de partage qui sont des comptes possédant des profits sont partagés entre des collectivités. Ils disposent de des avantages fiscalement parlant.
  • Les Livrets Enfants pour jeunes, dans la plupart des cas, de moins de 12 ans.
  • Les Livrets supplémentaires qui sont associés à un livret épargne réglementé.

En bref, pour choisir un livret d’épargne, il vous sera conseiller vivement de suivre cet article qui compare les livrets d’épargne réglementés.