Communiqués ‘Bronchiolite du nourrisson’

Bronchiolite du nourrisson : La maladie revient en force

La bronchite du nourrisson s’installe dans le nord et l’Ile-de-France. Comme chaque année, cette maladie fait des ravages dans les rangs des bébés de moins de 2 ans et près de 30% des enfants en sont atteints.

Les statistiques du Réseau Bronchiolite indiquent qu’au week-end, la demande des services des kinésithérapeutes pour les bébés a augmentée de 22% par rapport à celui d’avant.

Une partie des frais de la kinésithérapie pour nourrissons est remboursée par la sécurité sociale et les prises en charges peuvent être améliorées grâce aux formules des compagnies comme la mutuelle de France.

Simulez vos devis sur « Lesmutuellespascheres.com » est comparez les garanties proposées par les organismes assureurs.

Bronchiolite du nourrisson : symptômes, prévention et conseils

La bronchiolite du nourrisson est une maladie virale. En cas de non traitement, elle peut durer plus de 2 semaines. Elle commence comme une rhinite et se développe pour causer une toux sèche.

Avec le temps, l’état de santé s’aggrave et génère la respiration par l’installation d’un mucus épais dans les poumons. La gène respiratoire est très vite constatée et le bébé a une légère fièvre accompagnée d’une fatigue et d’un épuisement.

Quelques mesures préventives permettent d’éviter la contagion :

  • Se laver les mains avant de toucher le bébé
  • Éviter les lieux publics
  • Porter un masque si les parents sont atteints
  • Aérer la maison à des intervalles réguliers si un membre de la famille est malade

Si le bébé est déjà atteint d’une bronchite du nourrisson, quelques mesures sont à prendre :

  • Emmener l’enfant chez le pédiatre
  • Hydrater le patient constamment
  • Déboucher et désencombrer le nez du bébé
  • Coucher le bébé sur le dos pour faciliter sa respiration

Dans les cas les plus graves, la kinésithérapie pour enfants permet de soulager le bébé. La technique consiste en des massages qui permettent d’évacuer le mucus des poumons et des conduits respiratoires.

Pensez à voir une mutuelle pour garantir un meilleur accès à la santé et consultez un médecin dès les 1ers signes de la maladie.