Communiqués ‘cloud’

Voici les cinq questions les plus fréquemment posées lorsqu’il s’agit de faire affaire avec un fournisseur de services d’informatique en nuage – et leurs réponses!

reseau1. Combien est-ce que cela coûte?
Comme pour toutes les techniques avancées, la réponse à cette question est la suivante : cela dépend. La première étape est de déterminer les coûts potentiels, vous pouvez ainsi demander aux fournisseurs de vous fournir une liste de toutes les dépenses qui pourraient découler de leurs services. Les dépenses communes incluent les coûts d’entreposage de données, les frais uniques d’activation, de téléchargement, de bande passante et de maintenance. Heureusement, la plupart des fournisseurs peuvent vous offrir gratuitement une estimation et peuvent travailler avec vous afin de vous concocter un service personnalisé.

2. Que devrais-je savoir par rapport à la sécurité?
L’informatique en nuage peut créer des problèmes de sécurité puisqu’il nécessite différents niveaux de configuration et de gestion, à la fois pour les logiciels et le matériel. Ceci signifie qu’il y a des risques associés, mais qu’il y a également des stratégies d’action pour les contrer. Votre fournisseur devrait être en mesure de vous offrir des solutions adaptées afin de réduire les risques au minimum.
3. Qu’est-ce qui peut être externalisé du nuage?
La plupart des petites entreprises utilisent le nuage afin d’entreposer des données (à la fois à court terme et à long terme en archives), mais les opérations basées sur les applications peuvent également être externalisées. Par exemple, si vous voulez utiliser un logiciel de gestion des relations du personnel, vous pourriez aller directement chercher les données dans les applications d’un fournisseur plutôt que de payer pour une licence et d’autres frais associés.
4. Devrais-je avoir besoin davantage de TI afin de faire la transition?
Il est fort probable que vous n’aurez pas besoin d’engager davantage de personnels, mais avoir une équipe TI à disposition peut simplifier le processus. La plupart des professionnels de TI ont travaillé avec plusieurs petites entreprises et connaissent les problèmes qui surviennent fréquemment lors de la transition. De plus, ils sont souvent familiers avec les stratégies afin de maintenir le nuage de façon aisée.

5. Devrais-je avoir besoin d’acheter du nouveau matériel?
Peut-être. Parfois, un réseau a besoin d’être optimisé afin de pouvoir accueillir les services d’informatique en nuage, et cela peut vouloir dire l’achat de nouveau matériel. Cependant, la plupart des compagnies tirent toutefois avantage de l’acquisition des services d’informatique en nuage sans investissement substantiel.

Sources:

  1. http://www.forbes.com/forbes/welcome/?toURL=http://www.forbes.com/sites/joemckendrick/2012/11/29/50-questions-every-cloud-computing-buyer-needs-to-ask/&refURL=https://www.google.ca/&referrer=https://www.google.ca/
  2. http://www.networkworld.com/article/2268449/virtualization/faq–cloud-computing–demystified.html
  3. https://www.priv.gc.ca/resource/fs-fi/02_05_d_51_cc_01_e.asp

Image:http://www.groupecim.com/informatique-en-nuage/

DataCore dévoile des SAN virtuels de pointe et des outils d’optimisation Flash dans sa plate-forme SDS de nouvelle génération SANsymphony-V10

Dans un contexte de demande croissante pour des SAN virtuels de pointe et du besoin d’une utilisation rentable de la technologie Flash, DataCore Software™, leader des solutions SDS (Software-Defined Storage, ou stockage à base logicielle), dévoile Virtual SAN, une nouvelle fonctionnalitéet d’importantes autres améliorations apportées à SANsymphony™-V10, la version de dixième génération de sa plate-forme de services de stockage complets. La nouvelle version enrichit considérablement les outils de SAN virtuel conçus pour atteindre des niveaux inégalés de performance, de disponibilité et d’utilisation efficace des ressources de stockage disque et Flash directement connectées aux hôtes applicatifs et aux serveurs en cluster dans des scénarios de SAN virtuel (côté serveur).

Le nouveau Virtual SAN de DataCore est une solution purement logicielle qui automatise et simplifie la gestion du stockage et le provisionnement tout en offrant une reprise automatisée et de meilleures performances. Virtual SAN est facile à configurer et à exécuter sur un serveur x86 nouveau ou existant pour créer un pool de stockage partagé à partir des ressources internes Flash et disque dont dispose ce serveur. Ceci permet de déployer de manière rentable un SAN virtuel DataCore en superposition, sans avoir à investir lourdement dans du nouveau matériel ou un système SAN complexe.

Virtual SAN de DataCore se démarque des produits concurrents, lesquelles sont:

  • incapables de gérer d’importantes charges de travail et de fournir un moyen de faire évoluer les ressources de SAN physique,
  • inextricablement liés à un hyperviseur de serveur spécifique, ce qui les rend inutilisables en dehors des petits environnements de succursale ou des scénarios de développement et tests non critiques.

 

Virtual SAN nec plus ultra : performances inégalées, disponibilité continue, évolutivité à grand échelle

DataCore ne transige pas sur les performances, la disponibilité et l’évolutivité. SANsymphony-V10, le nouveau logiciel de SAN virtuel de DataCore Software offre une évolutivité jusqu’à plus de 50 millions d’IOPS et 32 pétaoctets de capacité dans un cluster de 32 serveurs, ce qui en fait l’un des systèmes le plus performant et flexible du marché.

La haute disponibilité fait partie intégrante d’un SAN virtuel standard de DataCore. La solution offre également les fonctionnalités ‘failover’ et ‘fail-back recovery’ pour une reprise d’activité automatisée, et peut couvrir une infrastructure GRID N+1 (jusqu’à 32 nœuds) étendue sur de longues distances.Facile à déployer, un SAN virtuel DataCoresimplifie la continuité d’activité, la réplication sur un site distant et la protection des données. Une fois installé, tout est automatisé, ce qui présente un avantage clé de la solution.

En outre, SANsymphony-V10 gère des combinaisons mixtes de SAN virtuels et physiques et offre la possibilité d’étendre un SAN virtuel à un SAN externe également. Les besoins en termes de services de stockage centralisé et de consolidation matérielle efficace, tels que déterminés au début, peuvent alors être ajustés à tout moment selon l’évolution des projets. DataCore se distingue d’autres solutions du marché par sa capacité à fonctionner sur le serveur en tant que SAN virtuel, à exécuter et gérer des SAN physiques ou exploiter et fédérer les deux à la fois. SANsymphony-V10 prépare essentiellement le chemin pour assurer la croissance et amplifier le champ d’application d’un SAN virtuel, permettant d’intégrer du stockage externe de façon continue dans une architecture globale.

 

Solution convaincante pour les entreprises en croissance

Alors que les environnements de grande taille peuvent bénéficier des performances inégalées de SANsymphony-V10, de nombreux clients ont des besoins relativement modestes pour leur premier SAN virtuel. En général, ils cherchent à déployer de manière rentable des technologies « in memory » rapides pour accélérer les applications stratégiques, gagner en résilience et intégrer de multiples systèmes sur différents sites, mais avec des budgets limités en matériel standard.

Paul Murphy, vice-président marketing mondial de DataCore, déclare : « Nous permettons à nos clients de commencer à déployer un SAN virtuel haute performance, extensible et évolutif de manière abordable, en tirant pleinement parti de serveurs économiques et de leurs disques internes. Les produits concurrents exigent de nombreux serveurs en cluster et des cartes d’extension Flash pour obtenir des résultats bien en deçà des nôtres. »

Les SAN virtuels DataCore offrent une solution idéale pour les serveurs en cluster, les déploiements de postes de travail VDI, les projets de reprise d’activité à distance et de serveurs virtuels multi-sites, ainsi que les applications d’entreprise et bases de données exigeantes fonctionnant sur des plate-formes serveur. La solution permet de créer des infrastructures à grande échelle et modulaire de type Google qui exploitent du stockage hétérogène et standard, des serveurs et un réseau économique pour évoluer vers des architectures de production de pointe.

 

SAN virtuels et Flash : une solution logicielle complète s’impose pour tout déploiement Flash

SANsymphony-V10 offre la palette de fonctionnalités et de services la plus complète sur le marché pour gérer, intégrer et optimiser la technologie Flash dans le cadre d’un déploiement de SAN virtuel ou d’une infrastructure de stockage globale. Par exemple, SANsymphony-V10 configure automatiquement les périphériques Flash et en minimise l’usure, et permet leur mise en miroir à des fins de haute disponibilité même vers des périphériques n’utilisant pas la technologie Flash pour une réduction des coûts. La solution utilise des mécanismes de mémoire cache adaptative pour accélérer l’exécution des applications et optimiser la vitesse d’écriture en complément de la vitesse de lecture Flash. Sa fonctionnalité performante d’auto-tiering intègre différentes plate-formes matérielles pour optimiser l’utilisation des ressources nouvelles ou existantes de type Flash et de stockage (jusqu’à 15 niveaux). D’autres fonctionnalités comme la mise en miroir globale, les snapshots et la reprise automatique s’appliquent tout aussi bien à une combinaison de périphériques Flash et disque, assurant une productivité, une flexibilité et une rentabilité accrues.

 

La plate-forme de services de stockage universels de bout en bout unifie les silos de stockage isolés

SANsymphony-V10 continue à enrichir également les outils de gestion des grandes infrastructures de stockage, d’automatisation des périphériques divers tout en unifiant et fédérant les silos de stockage isolés.

Nick Sundby, directeur conseil en stockage chez IDC, explique : « Il est facile d’imaginer comment les DSI répondant à des projets spécifiques, peuvent se retrouver confrontés à plusieurs systèmes logiciels dissociés, un pour les SAN virtuels de chaque hyperviseur de serveur et d’autres pour chaque fournisseur de périphériques Flash. Il en résulte une complexité accrue de tous les outils intégrés à chacune de leurs baies SAN. DataCore apporte une solution à chacun de ces scénarios grâce à sa plate-forme logicielle de gestion unifiée du stockage, visant à favoriser la convergence de l’opérationnel et du fonctionnel dans l’entreprise. »

 

Autres fonctionnalités marquantes

SANsymphony-V10 met clairement l’accent sur les nouvelles capacités de SAN virtuel, ainsi que les nouvelles options au niveau des licences et de la tarification. Toutefois, cette version intègre plusieurs autres améliorations majeures en termes de performances et d’évolutivité :

  • Évolutivité doublée de 16 à 32 nœuds et protection des données globale en infrastructure GRID N+1
  • Compatibilité 40/56 GigE iSCSI ultra-rapide, 16Gbps Fibre Channel et association de cartes réseau iSCSI Target
  • Outils de visualisation des performances/cartographie d’utilisation pour analyser le fonctionnement des périphériques Flash et des disques
  • Nouveaux paramètres d’auto-tiering pour optimiser les ressources coûteuses (cartes Flash par exemple) dans un pool
  • Répartition intelligente pour redistribuer dynamiquement la charge entre les ressources disque disponibles dans un niveau
  • Nivellement de charge processeur automatisé et optimisation Flash pour doper les performances
  • Optimisation des pools de disques et stockage à auto-dépannage, restauration automatique du contenu des disques entre les disques restants du pool, sélection et priorisation faciles de l’ordre de restauration
  • Nouveaux algorithmes de cache auto-réglable et optimisation pour les cartes Flash et disques SSD
  • Assistants de configuration par simples clics pour définir rapidement différents scénarios (SAN virtuel, SAN haute disponibilité, partages de fichiers NAS, etc.)

 

Tarifs et disponibilité

Les prix conseillés des licences logicielles SANsymphony-V10 multi-nœuds se situent entre 8 000 et 20 000 dollars euros. Virtual SAN est disponible à partir de 3 300 euros par serveur et inclut l’auto-tiering, la mémoire cache dynamique en lecture/écriture adaptative, les pools de stockage, la mise en miroir synchrone globale, le provisionnement fin et les snapshots. La solution gère tous les systèmes d’exploitation répandus qu’hébergent les environnements VMware ESX et Microsoft Hyper-V. De simples plug-ins pour VMware vSphere et Microsoft System Center sont fournis pour permettre une administration simplifiée basée sur l’hyperviseur. Vous pouvez déployer SANsymphony-V10 et ses déclinaisons SAN virtuel sur une machine virtuelle ou l’exécuter en mode natif sous Windows Server 2012, avec des serveurs x86-64 physiques standards.

La disponibilité générale de SANsymphony-V10 est prévue le 30 mai 2014.

DataCore Software participe au salon Powering the Cloud/SNW Europe

DataCore Software, leader de l’architecture de stockage à base logicielle et premier fournisseur de logiciels de virtualisation du stockage et de postes de travail, annonce sa participation au salon Powering the Cloud/SNW Europe 2013 (Centre des congrès Francfort-sur-le-Main, les 29 et 30 octobre 2013, Stand 18). Lors d’une conférence de presse le 28 octobre sur le thème « Software-defined Storage », la société exposera les dernières avancées de sa plate-forme SANsymphony™-V. Avec une plus grande évolutivité, cette nouvelle version qui sera disponible à partir du 4 novembre 2013, propose des services de réplication de nouvelle génération plus rapides pour la reprise après sinistre, des nouvelles fonctions de stockage avec auto-dépannage et une intégration plus poussée des plates-formes avec les services de réclamation d’espace Microsoft OSX et VMware VAAI. Les visiteurs du salon auront également la possibilité d’assister sur place à un témoignage d’utilisateur de l’Open University et un atelier DataCore sur l’avenir du Software-defined Datacenter.

SANsymphony-V est une plate-forme de stockage à base logicielle qui répond aux besoins exigeants en termes de disponibilité et de performances des infrastructures virtuelles. Complètement indépendante du matériel, le logiciel de virtualisation de stockage intègre l’ensemble des ressources de stockage des disques durs et technologies flash/SDD externes ou intégrés dans les serveurs, ainsi que des systèmes de stockage connectés à distance via des réseaux de stockage, pour obtenir une réponse ultra-rapide, un accès ininterrompu et une utilisation optimale de la capacité. DataCore automatise et offre une meilleure prise en charge des optimisations in-memory rapides via la mise en cache DRAM grâce à ses fonctionnalités performantes de cache auto-adaptatif et d’auto-tiering. En outre, DataCore s’adapte facilement aux grandes distances avec une mise en miroir synchrone sans défaillance à l’échelle du réseau métropolitain. Le logiciel optimise de manière significative les performances des services de réplication à valeur ajoutée pour une reprise après sinistre et une récupération à distance améliorées. Les plug-ins et services actualisés s’intègrent étroitement aux hyperviseurs de serveur les plus répandus, permettant aux utilisateurs de réaliser des opérations de provisionnement, de partage, de clonage, de réplication et d’extension des disques virtuels sans aucune perturbation sur des serveurs physiques et des machines virtuelles.

Principales améliorations des fonctionnalités de cette version :

  • Doublement du dimensionnement avec possibilité de prendre en charge jusqu’à 16 nœuds fédérés

Permet d’adapter la performance et la haute disponibilité ; nœuds fédérés capables de couvrir les distances du réseau métropolitain

  • Services de réplication à distance de nouvelle génération

Accélèrent la performance pour la reprise après sinistre

  • Nouveaux services de stockage avec auto-dépannage

Réduisent les temps d’arrêt de l’activité dus aux dysfonctionnements du matériel

  • Nouveaux services de mobilité des données sans défaillance et sans perturbation de l’activité entre les pools de stockage

Augmentent la résilience générale

  • Nouveaux services Microsoft OXD et VMware VAAI

Déchargent les hôtes pour accélérer la performance et les opérations de mobilité des données (VAAI, ODX)

  • Nouveaux services de réclamation d’espace

Permettent aux organisations IT de récupérer la capacité non utilisée qu’elles possèdent déjà

  • Nouveaux journaux de gestion des modifications et d’audit

Permettent d’éliminer les erreurs évitables et simplifient la résolution des problèmes

« Tout le monde parle du « Software-defined Storage ». Ironie de l’histoire : c’est devenu une réelle tendance, accélérée et renforcée notamment par les fournisseurs de matériel, même les plus importants, ayant adopté cette stratégie dans leurs discours marketing, allant ainsi à l’encontre du matériel qu’ils vendent à leurs clients », déclare Christian Hagen, DataCore vice-président pour la zone EMEA. « Force est de constater qu’il existe une dynamique et un intérêt majeur, confirmant clairement un avantage commercial pour nous. DataCore a poursuivi avec succès son approche 100% logicielle ces 15 dernières années. Nous disposons dans le monde entier de milliers d’installations clients validant nos solutions. Le salon SNW Europe 2013 représente une plate-forme idéale pour les utilisateurs finaux et les partenaires leur permettant de découvrir les derniers développements et les prochaines mises à jour de notre produit phare SANsymphony-V ainsi que son rôle majeur dans le Software-defined Datacenter économiquement avantageux, flexible et pérenne. »

Le 30 octobre, Alex Best, directeur du développement commercial et technique de DataCore Software, s’exprimera lors d’une présentation sur « L’avenir du Software-defined Datacenter ».

Le même jour, les visiteurs pourront assister à un témoignage client présenté par Paul Alexander, directeur informatique de l’Open University, qui expliquera les avantages d’utilisation des solutions DataCore : « Initialement, nous avons choisi DataCore afin d’assurer la redondance et sécurité de notre data center réparti sur deux sites. Cela nous a permis d’intégrer la majorité de notre stockage existant. Très satisfait de la solution et face à la croissance de notre environnement, nous avons évolué vers SANsymphony-V, la dernière offre de DataCore, rapide et riche en fonctionnalités. À mesure de l’apparition de nouveaux projets, ils ont su relever le défi et à s’adapter à nos besoins logiciels et matériels changeants, raison pour laquelle je suis ravi de travailler en collaboration avec DataCore qui ne cesse de nous aider à résoudre nos problèmes. »

 

« Arrêtez de lutter contre votre matériel de stockage »

Indépendance matérielle, disponibilité supérieure pour un fonctionnement sans interruption de l’entreprise, performances applicatives plus rapides et réductions de coûts constituent les quatre principaux piliers de la stratégie 100% logicielle de DataCore Software. La société a récemment lancé une campagne d’information et d’éducation européenne intitulée « Stop Fighting Your Storage Hardware » (Arrêtez de lutter contre votre matériel de stockage), visant à sensibiliser sur les avantages de la virtualisation du stockage et des « Software-defined » architectures de stockage. Les ressources d’information supplémentaires sur la virtualisation du stockage (webcasts, vidéos, livres blancs, guides pratiques et études de cas régionales), sont disponibles sur le site de DataCore. Ils montrent de quelle manière les clients ayant mis en place un data center ont optimisé leur productivité tout en tirant parti de leurs investissements matériels existants.

 

DataCore VDS 2.0 : la solution VDI

Les visiteurs du stand 18 de DataCore découvriront également tous les avantages du dernier logiciel annoncé par DataCore : DataCore VDS 2.0. DataCore VDS surpasse les obstacles liés à l’adoption de la VDI (infrastructure de postes de travail virtuels) et répond aux besoins majeurs du marché en termes de solutions abordables de virtualisation des postes de travail dans un contexte où les budgets réduits et la crise européenne influent sur l’ensemble des décisions informatiques. DataCore VDS 2.0 supprime la majorité des pénibles obstacles liés à l’implémentation tout en réduisant de manière significative les coûts par poste de travail virtuel.

 

Agenda et Préinscriptions

Les visiteurs et partenaires peuvent s’inscrire gratuitement pour le salon Powering the Cloud’/SNW Europe 2013 en indiquant le code promotionnel S2M13.

Lundi 28 octobre, à 16:15 – (salons de presse au sein du salon SNW)

Conférence de Presse : présentation des dernières évolutions technologiques de DataCore Software et de la nouvelle version de SANsymphony-V

Mercredi 30 octobre, de 11:20 à 11:50 , Salle Spektrum 2

Offrir un réel Software-defined Datacenter, économiquement avantageux

Présentation d’Alexander Best, directeur du développement commercial et technique de DataCore Software

Mercredi 30 octobre, de 14:00 à 14:30, Salle Conclusio

Comment le Software-Defined Datacenter se justifie d’un point de vue pratique et économique dans l’une des plus grandes infrastructures universitaires britanniques)- Vidéo

Présentation de Paul Alexander, directeur informatique de l’Open University

L’Université des Antilles et de la Guyane dispose d’un système haute disponibilité grâce à la virtualisation de bout en bout sous DataCore et VMware

La solution SANsymphony-V exploitant la mémoire cache conjuguée à la mémoire Flash/SSD, permet au SI de l’UAG d’atteindre des performances phénoménales, y compris pour les applications les plus gourmandes telles que le datamining, le calcul intensif, et les portails de services Cloud désormais toutes gérées dans le cadre d’un Plan de Continuité des Activité sous DataCore.

Fondée il y a une trentaine d’années, l’Université des Antilles et de la Guyane (UAG) est implantée sur 3 territoires français d’outre-mer – l’archipel de la Guadeloupe, l’Ile de la Martinique (distants de 250 kilomètres) et la Guyane française (à environ de 1500 km). L’établissement compte au total près de 12000 étudiants et 1000 collaborateurs enseignants et non-enseignants.

Proche de l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud, elle est la seule université française, voire européenne, présente dans le bassin caribéen et occupe donc une place stratégique dans cette zone géographique.

Les technologies de l’information et de la communication jouent ainsi un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l’UAG, qui a commencé très tôt à développer des réseaux inter-sites et inter-îles. Elle héberge par ailleurs, en Guadeloupe et en Martinique, le nœud régional de RENATER (Réseau National de télécommunications pour la Technologie, l’Enseignement et la Recherche) pour alimenter en réseau, Internet et connectivité d’autres organismes tels que les rectorats et centres de recherches implantés sur les deux îles.

Mobilisée comme support des travaux du laboratoire CEREGMIA (Centre d’Étude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée), cette infrastructure permet la mise en application de travaux de recherche et la réalisation de projets internationaux autour du numérique.

 

Défi

Le CEREGMIA, très connu dans les Caraïbes, a une démarche extrêmement volontariste en matière d’utilisation des technologies pour ses activités de recherche, datamining, tests etc., mais surtout pour proposer toujours plus de nouveaux services aux usagers au niveau national et international, tels que l’enseignement à distance, la mise en place de portails ou sites web dédiés à l’administration en ligne, nécessitant un système informatique robuste.

La démarche de mise en œuvre de la virtualisation n’est pas nouvelle à l’UAG, puisque déjà en 2003, elle se dote d’une infrastructure fortement virtualisée. A l’époque, elle entame ce projet avec la virtualisation de ses serveurs sous VMware.

L’acquisition de la nouvelle infrastructure en 2011 lui permet d’étendre la virtualisation au niveau du stockage pour pouvoir monter en puissance et mettre en place un système haute disponibilité, évolutif, robuste et automatisé au maximum.

« Nos défis sont multiples : premièrement, il faut bien comprendre notre contexte. Nous avons besoin d’une infrastructure extrêmement pointue, dans un environnement technologique pas si bien développé en termes d’accompagnement et de services disponibles sur le territoire », explique Olivier Portecop, Directeur du Centre de Ressources Informatiques et Chargé de mission aux Systèmes d’Informations (équivalent du DSI) de l’Université des Antilles et de la Guyane. « Deuxièmement, nous travaillons sur la base de programmes de recherche et développement. Nous devons donc, bien en amont, mettre en place une infrastructure suffisamment dimensionnée en termes de volume de capacités de stockage, pour mieux appréhender nos projets à venir. Un autre challenge consiste à correctement dimensionner les enveloppes budgétaires pour assurer la pérennité des services fournis. C’est sur une certaine anticipation des niveaux d’utilisation, mais aussi sur notre capacité de projection dans les usages innovants émergeants que nous engageons nos investissements. »

En 2011, le cahier des charges prévoit alors le remplacement des serveurs, qui, pour la moitié d’entre eux, n’étaient pas encore virtualisés, tandis que d’autres, attachés à des baies de stockage, faisaient déjà tourner un hyperviseur et donc des machines virtuelles.

« Cette architecture nous offrait déjà une certaine souplesse en matière de montage de LUN et de gestion du pôle de stockage. Cependant, nos 4 SAN constituaient toujours des îlots disparates. Nous souhaitions centraliser et automatiser la gestion de tout notre stockage, et mettre en place un Plan de Continuité des Activités pour assurer la haute disponibilité des données dans notre Datacenter martiniquais », déclare M. Portecop.

Pour l’aider dans le choix d’une solution de virtualisation de stockage, l’UAG fait appel en 2011 à Infodom, actuel titulaire du marché d’équipements informatiques de l’université.

 

Choix de la solution

Infodom, l’une des principales sociétés de conseil et d’intégration en infrastructures réseaux et systèmes dans les DOM, recommande de remplacer les 4 baies de stockage (IBM DS4400) par deux baies de stockage IBM DS3524 et de mettre en place deux hyperviseurs de stockage DataCore SANsymphony-V en mode de réplication synchrone, pour gérer l’accès et assurer la haute disponibilité de l’ensemble des données dans un SAN complètement redondé.

Le choix de la solution est validé et le chantier démarre en septembre 2011.

 

Infrastructure mise en place

La nouvelle infrastructure repose sur deux châssis Blade Centre H d’IBM, 12 serveurs physiques de type blade (IBM HX5) totalisant 180 cœurs et 1440 Go de RAM et supportant chacun un hyperviseur vSphere managé par vCenter de VMware, hébergent actuellement une soixantaine de machines virtuelles, complétées par un load balancer Big IP F5 redondant. Les 2 serveurs HP, hébergeant les hyperviseurs de stockage logiciels DataCore SANsymphony-V, sont chacun dotés d’une mémoire cache de 64 giga-octets de RAM et possèdent des puces flash internes de 5 téraoctets sur la base de cartes FusionIO ainsi qu’une soixantaine de disques (SAS 15000 tour/min, FC et SATA), pour une capacité totale de 263 téraoctets.

 

Déploiement

Le déploiement de la nouvelle infrastructure par Infodom a duré 3 mois environ, dont 8 jours pour la mise en place des hyperviseurs DataCore SANsymphony-V. Jean-Marc Bernadine, Responsable Technique de l’infrastructure du CRI (Centre de Ressources Informatiques) a participé à l’installation. Il a également bénéficié d’une formation de 2 jours pour s’approprier parfaitement la gestion du système.

Pendant l’installation, Infodom a pu s’appuyer sur le service support DataCore, qui s’est occupé de l’ajustement de la configuration et du peaufinage des paramétrages serveurs.

« Notre nouvelle infrastructure, complètement redondée, a été mise en production en janvier 2012. Elle sera répartie entre le Datacenter existant et un second actuellement en construction, répondant aux normes de sécurité et antisismique en vigueur les plus strictes. Les deux salles blanches, distantes de 900 m et reliées par fibre optique monomode apporteront ainsi encore plus de sécurité en cas d’incident », confie M. Portecop. « Il ne s’agissait pas seulement d’une migration des données, mais d’une véritable migration d’infrastructure et de système. Nous avons préféré faire les choses étape par étape. »

 

Bénéfices

Le CRI (Centre de Ressources Informatiques) de l’UAG met en avant la grande souplesse et des performances exceptionnelles de cette nouvelle infrastructure, atouts qu’elle attribue en grande partie à la virtualisation du stockage sous DataCore.

« SANsymphony-V optimise les ressources de stockage indépendamment du support matériel sur lequel elles reposent. La solution nous a ainsi permis d’intégrer les dernières innovations en termes de mémoire Flash/SSD. Renforcée par l’exploitation de la mémoire cache par DataCore, nous atteignons des performances phénoménales même au niveau de nos applications les plus gourmandes telles que le datamining », explique M. Portecop.

La fonctionnalité Auto-Tiering de SANsymphony-V permet en effet de hiérarchiser les données en fonction de leur nature et de leur criticité, afin de leur affecter des volumes et des types de stockage adéquats au meilleur ratio performance/ prix.

Ainsi, l’UAG peut affecter du stockage très performant à ses applications métier les plus critiques, et du stockage plus lent et économique à des machines de pré-production pour tester ses nouveaux services aux usagers, ceci dans un environnement proche de la réalité.

Dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité (PCA), grâce à la fonction Failover / Failback de DataCore, lorsque l’un des Blade Center est arrêté volontairement ou suite à un incident, l’autre prend automatiquement le relais, sans arrêt de production et de façon transparente pour les utilisateurs finaux. De retour à l’état initial, les deux systèmes se resynchronisent automatiquement, sans intervention humaine et sans aucune perte de données.

Le Plan de Continuité d’Activité a déjà bien servi l’UAG dans le cadre d’une panne de climatisation. Afin de diminuer la dissipation de chaleur, l’équipe IT a simplement éteint l’un des deux hyperviseurs de stockage DataCore et a fait basculer toutes les machines virtuelles sur un seul Blade Center. La production a continué sans problème, jusqu’à ce que le système de climatisation soit réparé et toutes les machines rebranchées.

La virtualisation a également permis à l’UAG de diminuer les consommations énergétiques de son Datacenter de quasiment 50 % : de 40 kW, elle est passée à 23 kW.

 

Conclusion

« Nous sommes exposés à de nombreux risques naturels tels que les volcans, tremblements de terre, tsunamis, et nous nous devons de prendre des mesures adaptées. Mis à part notre Plan de Continuité d’Activité sous DataCore sur le site de la Martinique, nous procédons à des sauvegardes de données de nos applications stratégiques sur le site de la Guadeloupe ou de la Guyane. Cela nous permet la restauration des données sur l’un de ces sites en cas de nécessité. Cependant, géré de façon très traditionnelle, ceci ne peut évidement pas se faire dans des conditions de fonctionnement immédiates. C’est pourquoi nous souhaiterions également déployer la solution DataCore sur les deux autres sites, afin d’instaurer un Plan de Reprise d‘Activités (PRA) à proprement parler. Le projet est à l’étude », conclut M. Portecop.

Synology lance officiellement la dernière version de Surveillance Station

Synology® dévoile aujourd’hui la nouvelle version de sa solution de surveillance, Surveillance Station. Le déploiement du système de gestion centralisé (CMS, Central Management System) permet une administration évolutive et pratique pour des projets d’envergure.

« Cette version a été lancée après 50 jours de période bêta. Elle a suscité un grand enthousiasme auprès de nos utilisateurs, avec près de 20 000 téléchargements enregistrés, ce qui nous a aidé à peaufiner notre produit pour répondre à leurs exigences élevées », déclare Vic Hsu, CEO de Synology Inc.

La surveillance d’un bâtiment, d’un centre commercial, d’une gare ou autre exige un nombre important de caméras et serveurs d’enregistrement. Il est essentiel pour les directeurs informatiques de disposer d’un point de contrôle fiable, évolutif et unifié pour leur architecture. Le CMS a été conçu pour répondre spécifiquement à ces besoins.

Lecture de flux en temps réel ou d’enregistrements, analyse vidéo intelligente, droits des utilisateurs, paramètres des caméras et licences, notifications, e-maps : tout est centralisé dans l’hôte CMS pour une gestion efficace. Cette administration unifiée offre de nombreux avantages. Par exemple, il est possible de filtrer les caméras selon différents critères, pour une recherche rapide. Il est également possible de les déplacer en toute transparence d’un serveur à l’autre.

Cette dernière version de Surveillance Station est compatible avec les caméras Cloud et d’autres normes. Grâce à l’obtention récente de la certification ONVIF Profile S, une gamme élargie de périphériques peut fonctionner avec Surveillance Station. Le codec Mobotix MxPEG, qui permet un enregistrement haute qualité en utilisant moins de ressources système, est à présent pris en charge. La liste de compatibilité de Surveillance Station a été enrichie et comprend maintenant plus de 1 400 caméras IP de 58 marques.

Veuillez consulter la page http://www.synology.com/surveillance/index.php?lang=fre pour en savoir plus.

Disponibilité

Le téléchargement de Surveillance Station est gratuit. Il est à présent disponible dans le centre des produits pour DiskStation Manager. Les modèles compatibles sont les suivants :

  • Série 13 : DS213j, DS213+, DS413, DS213, DS413j, DS213air, DS2413+, DS713+, DS1513+, RS10613xs+, RS3413xs+
  • Série 12 : DS712+, DS212, DS212+, DS212j, RS212, RS812, DS1512+, DS1812+, DS3612xs, RS3412xs, RS3412RPxs, DS112j, DS112, DS412+, RS812+, RS812RP+, RS2212+, RS2212RP+, DS112+
  • Série 11 : RS3411xs, RS3411RPxs, RS2211+, RS2211RP+, RS411, DS3611xs, DS2411+, DS1511+, DS411+II, DS411+, DS411, DS411j, DS411slim, DS211+, DS211, DS211j, DS111
  • Série 10 : RS810+, RS810RP+, DS1010+, DS410, DS410j, DS710+, DS210+, DS210j, DS110+, DS110j
  • Série 9 : RS409+, RS409RP+, RS409, DS509+, DS409+, DS409, DS209+II, DS209+, DS209, DS209j, DS109+, DS109, DS409slim
  • Série 8 : RS408, RS408RP, DS508, DS408

DataCore Software lance le programme « DataCore Ready »

DataCore Software, leader des hyperviseurs de stockage et principal fournisseur de logiciels de virtualisation du stockage, annonce le lancement du programme DataCore Ready en réponse à une demande grandissante dans le monde pour son logiciel DataCoreTM SANsymphonyTM-V. Ce programme identifie des solutions éprouvées pour renforcer les infrastructures reposant sur SANsymphony-V. Les solutions DataCore offrent une interopérabilité avec les produits ouverts et aux normes du marché. La certification DataCore Ready garantit que ces solutions ont subi avec succès un plan de tests fonctionnels et d’autres tests de vérification pour atteindre un degré élevé de compatibilité. Les clients utilisant des produits DataCore Ready bénéficient d’une assurance qualité, d’un risque atténué et de coûts d’intégration réduits. Grâce au logo DataCore Ready, les clients peuvent identifier rapidement les produits et solutions optimisés pour DataCore SANsymphony-V.

 

Les partenaires DataCore Ready commentent les avantages du programme pour les entreprises du monde entier

  • Fusion-io : Selon Tyler Smith, vice-président Alliances, « Déployés de concert, notre plate-forme ioMemory et le logiciel de virtualisation du stockage DataCore assurent des niveaux inégalés de performances, une haute disponibilité et une efficacité énergétique. Pour Fusion-io, la certification DataCore Ready est un gage de confiance pour une mise en service aussi rapide que possible avec des solutions rentables et très performantes. » Fusion-io accélère les applications de base de données, de virtualisation, de Cloud Computing, de Big Data et stratégiques grâce à des solutions matérielles et logicielles intégrées.

 

  • Microsoft : Microsoft est un partenaire de plate-forme stratégique depuis plus de dix ans. DataCore offre des solutions conçues pour s’intégrer étroitement à la technologie Microsoft et participe activement à Microsoft Partner Solutions Center et Microsoft System Center Alliance. Sa gamme de produits SANsymphony-V gère totalement les plates-formes Microsoft Windows Server 2012. En outre, Microsoft System Center 2012, SQL Server 2012 et Exchange 2012 sont optimisés et certifiés DataCore Ready.

 

  • Dot Hill Systems Corp. : Fournisseur de solutions de stockage et de logiciels de pointe, Dot Hill a récemment annoncé que ses baies de stockage AssuredSAN™ série 3000 sont  certifiées DataCore Ready et assurent une interopérabilité complète avec SANsymphony-V. Cette combinaison permet aux utilisateurs de simplifier la gestion du stockage, de doper les performances et d’améliorer considérablement la disponibilité des données. Comme l’indique Jim Jonez, directeur général Marketing de Dot Hill, « Le logiciel SANsymphony-V de DataCore complète notre matériel de stockage AssuredSAN série 3000 pour procurer une solution abordable offrant une large palette de fonctionnalités réservées normalement aux solutions d’entreprise haut de gamme. Travaillant en étroite collaboration avec de grands partenaires technologiques, comme DataCore, nous pouvons fournir à l’utilisateur des solutions de stockage plus performantes à un prix très attractif. »

 

  • TwinStrata : TwinStrata propose des solutions de stockage intégrées au Cloud qui combinent en toute transparence la flexibilité des technologies Cloud à la fiabilité du stockage classique. Le logiciel SANsymphony-V de DataCore s’intègre parfaitement à l’appliance de stockage dans le Cloud CloudArray® de TwinStrata. La solution DataCore Ready offre un moyen simple, direct et rentable de gérer, de délester et d’étendre les environnements de stockage locaux en réduisant les besoins en espace et énergie grâce au stockage résidant dans le Cloud. D’après Nicos Vekiarides, CEO de TwinStrata, « Nous nous réjouissons de décrocher la certification DataCore Ready pour CloudArray. Exploiter une stratégie de Cloud hybride permet aux clients de disposer d’une flexibilité inégalée et de gagner en pouvoir d’achat pour les besoins de stockage. »

 

Le nombre de partenaires IT participant au programme DataCore Ready ne cesse de croître

Un échantillon des partenaires DataCore Ready est disponible à l’adresse http://www.datacore.com/ready. Voici quelques autres références :

 

  • SSD/Flash : LSI, Samsung et STEC
  • Serveurs/stockage : Dell, HP, Intel, Nexsan et X-IO
  • Réseau : Brocade, Cisco, Emulex et Qlogic
  • Logiciels : Citrix, VirtualSharp et VMware

 

Les Intégrateurs systèmes renforcent le programme DataCore Ready

De plus en plus d’intégrateurs systèmes dans le monde entier renforcent le programme DataCore Ready en lançant des appliances de stockage reposant sur la solution DataCore. Elles tirent parti des fonctionnalités avancées de SANsymphony-V pour relever les principaux défis actuels en termes de stockage. Les intégrateurs systèmes DataCore Ready comprennent des entreprises comme Novarion, N-Tec, R&D Computers, SavageIO, Happyware, Transtec et Zealbox.

 

  • Bytec Ltd. : Plus important distributeur Fujitsu à valeur ajoutée en Europe, Bytec offre des solutions qui intègrent SANsymphony-V à des serveurs Fujitsu PRIMERGY et du matériel de stockage ETERNUS. Richard Luft, directeur Marketing produits de Bytec, déclare : « Le logo DataCore Ready garantit un degré élevé de compatibilité des solutions, gage d’une efficacité et d’une fiabilité inégalées du stockage pour nos partenaires commerciaux et leurs clients. L’alliance du logiciel DataCore au matériel Fujitsu aboutit à une solution de continuité d’activité rentable pour les applications stratégiques. »

 

Le Programme DataCore Ready consolide la confiance des clients

Carlos M. Carreras, vice-président Alliances et développement commercial de DataCore Software, conclut : « Les partenaires et fournisseurs bénéficient de ce programme en ayant la certitude que SANsymphony-V s’intègre au mieux à leurs produits pour des performances inégalées. DataCore collabore actuellement avec des milliers d’entreprises dans le monde entier qui reconnaissent tous les avantages de sa puissante solution logicielle de stockage. Le logo DataCore Ready étend ces avantages aux produits ou services testés et validés pour leur parfaite compatibilité. »

Nuage Networks lance une solution SDN pour préparer les réseaux de data centers à la généralisation des services cloud d’entreprise

Nuage Networks, une société du Groupe Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU) dédiée à l’architecture réseau « Software-Defined Networks » (SDN), a annoncé une solution logicielle ouverte visant à éliminer les principales contraintes de réseau de data centers qui font obstacle à l’adoption des services cloud. Grâce à la plateforme VSP (Virtualized Services Platform), les prestataires de la santé, les banques, les services publics et les entreprises d’autres secteurs, ainsi que les grandes sociétés du web et les opérateurs télécoms pourront adapter leur offre cloud pour fournir une connectivité sûre et immédiate à une multitude de clients.

Des essais de la plateforme VSP de Nuage Networks démarreront en mai prochain en Europe et en Amérique du Nord chez le fournisseur de services cloud anglais Exponential-e, l’opérateur télécom français SFR, l’opérateur télécom canadien TELUS et l’UMPC, centre hospitalier de Pittsburgh (University of Pittsburgh Medical Center). La solution sera commercialisée dans le monde entier mi-2013.

Michel Combes, nouveau directeur général d’Alcatel-Lucent affirme « C’est très motivant de faire mes premiers pas chez Alcatel-Lucent avec une annonce  qui nous ouvre de nouveaux marchés. La stratégie SDN d’Alcatel-Lucent et la plateforme Nuage Networks reposent sur notre plateforme CloudBand qui permet l’orchestration et l’automatisation des datacenters et des ressources réseau. Nous sommes très bien placés pour aider les opérateurs et les fournisseurs de services Cloud à construire des infrastructures et des services de Cloud à grande échelle, et d’offrir à nos clients comme à nous-mêmes de nouvelles opportunités de revenus. »

Les particuliers et les entreprises sont demandeurs d’informatique dématérialisée (cloud computing) et de stockage. Les data centers actuels sont bien équipés en informatique. Leurs opérateurs peuvent ajouter ou modifier les serveurs virtuels et le stockage de façon quasi instantanée suivant la demande des clients.

Mais le réseau ne suit pas. Il dispose de beaucoup de capacité mais manque de flexibilité pour l’exploiter. L’activation du réseau requiert encore une planification technique détaillée, une configuration manuelle ainsi que des processus et systèmes complexes pour connecter les utilisateurs aux ressources de calcul et de stockage. Les technologies SDN contribuent à résoudre ce problème et selon IDC, la valeur mondiale de ce marché devrait  passer de 360 millions de dollars en 2013 à 3,7 milliards de dollars en 2016[1].

Les fournisseurs de solutions SDN abordent le marché sous différents angles. Tandis que la plupart des solutions SDN ne résolvent que partiellement le problème, la plateforme VSP de Nuage Networks adopte une approche élargie. Elle automatise la totalité du réseau de data centers en créant des « tranches » sécurisées pour chaque client, ce qui réduit les délais d’activation de plusieurs jours à quelques minutes, et permet de passer de petits data centers à d’immenses data centers pour des milliers de clients comptant chacun des milliers d’utilisateurs. La plateforme VSP convient donc aux services cloud publics, privés et hybrides des grandes entreprises, des sociétés du web ou des opérateurs.

 

Comparaisons

Pré-requis  Solutions à court terme (1ère génération) Nuage Networks VSP
Connectivité et Mobilité d’une machine virtuelle Dans un seul data center (partiel ou total) Au travers de plusieurs datacenters
Intégration avec des VPN MPLS de fournisseurs de services Manuel Sans couture et automatisé
Virtualisation de réseau L2 avec support L3/L4 L2-L4 intégré
Plan de contrôle Propriétaire Basé sur standards ouverts (BGP)
Service de gestion et d’automatisation De base Basée sur des règles de provisionnement/abstraction et analyse

 

La plateforme VSP de Nuage Network :

  • offre une solution purement logicielle ouverte fonctionnant avec les environnements cloud OpenStack, CloudStack et VMware et tous les commutateurs de réseaux de data centers ;
  • assure une connectivité réseau parfaitement homogène à l’intérieur du data center et entre plusieurs data centers, ainsi que la connectivité entre le data center et le réseau privé virtuel (VPN) de l’entreprise ;
  • permet, d’après les études réalisées par les Bell Labs, d’accroître jusqu’à 40 % l’utilisation et l’efficacité des serveurs, en éliminant le risque de voir des ressources de serveurs disponibles bloquées parce que le réseau n’est pas configuré pour gérer un besoin ou un changement particulier ;
  • rend le réseau instantanément disponible, quel que soit l’endroit où tourne l’application – même si elle est déplacée sur une machine virtuelle d’une autre baie de serveurs ou d’un autre data center ;
  • permet une programmation complète, à l’aide d’une série d’API normalisées en langage informatique clair ;
  • repose sur un logiciel issu du système d’exploitation des routeurs de services d’Alcatel-Lucent (SR OS) et ses 10 années de fiabilité et de performance dans des réseaux critiques de grande échelle à travers le monde, notamment chez les 40 plus grands opérateurs télécoms.

 

Citations

Sunil Khandekar, directeur général de Nuage Networks : « La technologie SDN est l’une des nouveautés les plus intéressantes et prometteuses dans le domaine des interconnexions de data centers. Chez Nuage Networks, nous nous employons à ce que les ressources de stockage et de serveurs ou la performance des services cloud ne soient plus restreintes par le réseau. Dans cette optique, nous proposons une plateforme universelle, indépendante des technologies et des couches réseau. Alors que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter un environnement de services cloud, nous pouvons les aider à automatiser leurs réseaux pour fournir une connectivité instantanée à leurs clients. »

Mukesh Bavisi, directeur général d’Exponential-e : « Exponential-e opère sur un marché extrêmement concurrentiel et nous sommes fiers de fournir les services les plus innovants et différenciés. À ce titre, nous sommes ravis de tester la solution SDN de Nuage Networks pour répondre aux besoins dynamiques de nos clients. »

Ibrahim Gedeon, directeur des Systèmes d’Informations de TELUS : « TELUS investit dans des infrastructures de data center « multi-tenant » pour offrir à ses clients les services Cloud les plus en pointe. La proposition de Nuage Networks correspond tout à fait à ce que nous attendons des technologies SDN, à savoir une infrastructure de réseau de data centers dématérialisée et automatisée nous apportant l’agilité nécessaire pour activer très rapidement des services cloud et assurer en même temps une connexion parfaite aux services VPN utilisés par nos clients professionnels. Nous recommandons Nuage Networks pour son approche»

William Hanna, directeur des services techniques de la division Information Services de l’UPMC : « UPMC a été un chef de file dans la virtualisation de ses centres de données pour fournir des services rapides, fiables et flexibles pour nos cliniciens et d’autres clients dans un environnement en évolution rapide. Avec la solution SDN de Nuage Networks, nous espérons renforcer notre utilisation de technologies intelligentes au service de nos patients et de la fiabilité des soins »

 

À propos de l’écosystème et de la solution SDN de Nuage Networks

Nuage Networks propose une solution d’interconnexion cloud holistique. Il intègre les fonctionnalités de sécurité et de dématérialisation de Citrix, F5, HP et Palo Alto Networks avec sa plateforme VSP (Virtualized Services Platform) à haute évolutivité – une solution de services réseau complète pour les data centers cloud « multi-tenants ». Cette solution sépare et extrait la définition et la création des services réseau de data center à l’aide de trois éléments clés : le contrôleur VSC (Virtualized Services Controller), le répertoire VSD (Virtualized Services Directory) et le système VRS (Virtual Routing and Switching Engine). Tous trois sont actuellement disponibles pour essai.

 

Citations

Sameer Dholakia, vice-president et directeur général de la division Cloud Band de Citrix : « Une intégration de la solution SDN Nuage Networks avec Citrix XenServer et Citrix CloudPlatform par Apache CloudStack permettra aux clients d’entreprise et des fournisseurs de services de créer de manière instantanée et dynamiquement des services de réseau dans leur datacenters et de fournir des applications plus rapidement. Les efforts de Nuage Networks à lier des partenariats tels que Citrix démontre combien l’ouverture d’esprit peut stimuler l’innovation dans les services de cloud computing. »

Jim Ritchings, vice-président et responsable du développement de F5 Networks : « F5 travaille déjà avec Nuage Networks pour intégrer les fonctionnalités de services SDN Layer 4-7 de la plateforme F5 dans sa nouvelle solution. Nuage Networks a choisi une approche inédite et efficace pour fournir des services réseau instantanément et avec flexibilité dans un environnement dématérialisé. La gestion du trafic jouant un rôle essentiel dans la performance, la disponibilité et la création de services dynamiques pour les applications cloud, notre collaboration avec Nuage Networks contribuera à accélérer le déploiement de services cloud différenciés pour nos clients. »

Mark Potter, vice-président senior et directeur général de la division Industry Standard Servers de HP : « La communauté des fournisseurs de services cherchent à entrer sur le marché du cloud avec de nouveaux services dynamiques fonctionnant à l’aide de la technologie SDN. HP et Nuage Networks sont tous deux d’accord pour encourager une approche SDN standard et nous sommes enchantés de proposer des systèmes de stockage et des serveurs leaders du marché dans le cadre de la solution Nuage. »

Chad Kinzelberg, vice-président senior Business and Corporate Development de Palo Alto Networks : « Palo Alto Networks coopère avec Nuage Networks pour procurer à ses clients un contrôle solide, dynamique et évolutif de ses produits pare-feu de nouvelle génération, qu’il s’agisse d’appareils réels ou de pare-feux virtuels. Nous recommandons la solution de pointe de Nuage pour mettre en œuvre un cloud via un contrôle réseau incluant la couche de service critique, une caractéristique essentielle pour favoriser l’adoption de l’architecture SDN. »

 

À propos de Nuage Networks

Nuage Networks offre aux entreprises et au secteur des télécommunications une combinaison unique de technologies révolutionnaires et de savoir-faire réseau sans équivalents. Cette start-up de la Silicon Valley applique une pensée radicalement nouvelle à l’élaboration de solutions SDN massivement évolutives, hautement programmables et dotées d’une fiabilité de classe opérateur. Épaulé par la division IP d’Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU), actuellement en très forte croissance, Nuage est armé pour répondre aux besoins des plus gros clouds du monde. Le cloud a fait des promesses – avec Nuage, il peut les tenir.


[1] Présentation IDC : « Directions 2013 – Evolution or Disruption: where are we headed with Software Defined Networking (SDN) », mars 2013

Fortinet Elargit sa Sécurité Cloud avec 4 Nouvelles Appliances Virtuelles

Les nouvelles appliances virtuelles FortiGate, FortiManager, FortiAnalyzer et FortiMail améliore la sécurité des environnements Cloud virtuels, privés, publics et hybrides

Fortinet® (NASDAQ: FTNT) – l’un des principaux acteurs du marché de la sécurité réseau et le leader mondial des systèmes unifiés de sécurité UTM (Unified Threat Management) – annonce aujourd’hui quatre nouvelles appliances virtuelles qui étendent les compétences de l’entreprise à garantir la sécurité dans des environnements virtualisés et cloud. Fortinet a protégé des architectures virtuelles depuis l’introduction de la technologie des Domaines Virtuels (VDOM) en 2004. L’entreprise a également renforcé ses compétences de virtualisation en 2006 après l’acquisition de la propriété intellectuelle et de la technologie de CoSine Communications, l’un des premiers leaders de l’industrie des appliances virtuelles. La technologie permet aux fournisseurs de services de différencier leurs plates-formes à la demande grâce à une gamme complète de services de sécurité virtualisés à valeur ajoutée. Les grandes entreprises comptent ainsi sur la technologie de Fortinet pour protéger les données de leurs clouds privés et hybrides.

Les appliances virtuelles FortiGate®, FortiManager™, FortiAnalyzer™ et FortiMail™ sont associées aux appliances physiques pour offrir aux clients un choix de dispositifs physiques et virtuels, qui, combinés, réduisent les zones d’ombre de sécurité et augmentent les contrôles de sécurité dans des environnements d’infrastructures virtualisés. La solution associée offre une meilleure intégration dans les environnements virtuels, adoptée par de  nombreux clients, permettant à l’entreprise d’élargir la capacité de sa sécurité consolidée au sein du mouvement virtuel.

Les risques associés aux zones d’ombre dans l’environnement virtuel, ainsi que le manque de contrôles de sécurité, croissent avec la taille des environnements virtuels. En proposant aux clients un choix d’appliances physiques et virtuelles, Fortinet offre une plateforme de gestion ‘vitrine’ qui leur permet d’obtenir une plus grande flexibilité. Ainsi, par l’association d’appliances physiques et virtuelles, les clients bénéficient d’une meilleure  combinaison en termes de performance, visibilité et contrôle.

Les appliances virtuelles de Fortinet

Les appliances de sécurité virtuelles de Fortinet ont été créées pour fonctionner sur des hyperviseurs VMware. Les nouvelles appliances virtuelles FortiGate garantissent aux infrastructures réseaux une sécurité intégrée et multi-menaces. Comme une appliance classique FortiGate, une appliance virtuelle FortiGate protège l’infrastructure d’un large éventail de menaces tout en permettant aux clients de consolider leurs technologies de sécurité points, réduisant ainsi le coût et la complexité de leur infrastructure de sécurité. Les clients peuvent combiner pare-feu, VPN, prévention d’intrusions, prévention de logiciels malveillants, sécurité des applications et protection complète du contenu, prévention des pertes de données, filtrage web, anti-spam, et ont l’avantage supplémentaire d’inspecter le traffic inter-zone. De plus, les appliances virtuelles FortiGate peuvent être utilisées conjointement avec les appliances classiques FortiGate pour assurer la protection, la visibilité et la facilité de gestion de l’environnement virtuel, à la fois au niveau de son périmètre et de ses couches virtuelles.

Les appliances virtuelles FortiManager fournissent les outils nécessaires pour gérer efficacement n’importe quelle taille d’infrastructures de sécurité, de quelques dispositifs à des milliers d’appliances et d’agents de sécurité endpoint. Elles proposent un approvisionnement, une configuration et mise à jour de gestion axés sur une politique centralisée pour les appliances FortiGate, FortiWiFi et FortiMail, ainsi que pour les agents endpoint FortiClient.

Les appliances virtuelles FortiAnalyzer regroupent en toute sécurité le journal des données des dispositifs Fortinet et des autres dispositifs compatibles syslog. En utilisant une suite complète de rapports facilement personnalisés, les utilisateurs peuvent filtrer et examiner les archives, comprenant le traffic, les événements, les virus, les attaques, le contenu Web et les données email, afin d’extraire les données permettant de déterminer la position de sécurité et d’assurer la conformité réglementaire. FortiAnalyzer propose également des fonctions de gestion de sécurité avancées telles que l’archivage des fichiers mis en quarantaine, la corrélation des événements, les évaluations des vulnérabilités, les analyses du traffic et l’archivage des e-mails, l’accès Web, la messagerie instantanée et le contenu des transferts de fichiers.

Les appliances de sécurité de messagerie virtuelles FortiMail ont été conçues pour bloquer les  spams et malwares entrants avant qu’ils puissent obstruer un réseau et avoir une incidence pour les utilisateurs. Elles empêchent également les spams ou malwares sortants (dont le trafic mobile 3G) de blacklister les utilisateurs des autres passerelles antispams.
Le fonctionnement des appliances virtuelles est similaire à celui de leurs homologues matériels. C’est pourquoi Fortinet continue de proposer les technologies du Domaine Virtuel  (VDOM) et du Domaine Administratif (ADOM) pour la sécurité et la gestion des environnements virtuels et multi-tenants. Les technologies de virtualisation fonctionnent conjointement avec les standards LANs Virtuels (VLANs) permettant ainsi à un unique dispositif virtuel ou physique Fortinet de fournir la sécurité pour des centaines de domaines dans l’environnement. Ceci permet une visibilité et des contrôles de sécurité essentiels entre les zones tout en conservant les avantages de la virtualisation.

Bien qu’il y ait quelques entreprises de sécurité qui s’initient avec des produits protégeant le périmètre du réseau et des couches virtuelles, Fortinet est la seule entreprise à offrir la gamme complète de contenu et de sécurité réseau dans une appliance intégrée conçue pour protéger à la fois le périmètre réseau et les couches virtuelles,” déclare Michael Xie, Fondateur, Directeur Technique et Vice-Président du service technique de Fortinet. “En offrant une  plus large intégration dans l’environnement virtuel, nous sommes maintenant en mesure d’étendre notre leadership sur le marché de la sécurité et favoriser la sécurité dans le mouvement ‘services managés’”.

Disponibilité

Les appliances vituelles FortiGate et FortiManager sont disponibles dès maintenant. Les appliances virtuelles FortiAnalyzer et FortiMail seront disponibles au 4ème trimestre 2010.