Communiqués ‘datacore’

DataCore annonce la disponibilité de SANsymphony-V10 Virtual SAN

DataCore Software, leader des solutions SDS (Software-Defined Storage, ou stockage à base logicielle), annonce le lancement officiel de SANsymphony™-V10, la version de dixième génération de sa plate-forme de services de stockage complets. Pour permettre aux utilisateurs d’évaluer la capacité des nouvelles fonctionnalités de Virtual SAN et découvrir pleinement les avantages du stockage à base logicielle, DataCore propose des licences gratuites de son logiciel SANsymphony-V10 Virtual SAN pour un usage hors production, téléchargeables à l’adresse suivante :http://www.datacore.com/Free-Virtual-SAN.

Le nouveau logiciel Virtual SAN est idéal pour l’autoformation personnelle et l’apprentissage, ou à des fins de tests et d’évaluation. Il s’adresse principalement aux spécialistes techniques, consultants en virtualisation, experts certifiés, formateurs et architectes qui évaluent des technologies pour gérer et optimiser les infrastructures de stockage existantes ou nouvelles.

 

Virtual SAN de classe entreprise alliant performance, disponibilité et évolutivité

DataCore Software™ SANsymphony-V10 Virtual SAN offre une évolutivité jusqu’à plus de 50 millions d’IOPS et 32 pétaoctets de capacité dans un cluster de 32 serveurs, ce qui en fait l’un des systèmes les plus performant et flexible du marché.

Le nouveau Virtual SAN de DataCore est une solution purement logicielle qui automatise et simplifie la gestion du stockage et le provisionnement tout en offrant une reprise automatisée et de meilleures performances. Virtual SAN est facile à configurer et à exécuter sur un serveur x86 nouveau ou existant pour créer un pool de stockage partagé à partir des ressources internes Flash et disque dont dispose ce serveur. Ceci permet de déployer de manière rentable un SAN virtuel DataCore en superposition, sans avoir à investir lourdement dans du nouveau matériel ou un système SAN complexe.

DataCore Virtual SAN est une solution rentable pour les serveurs en cluster, les déploiements de postes de travail VDI, les projets de reprise d’activité à distance et de serveurs virtuels multisites, ainsi que les applications de bases de données exigeantes fonctionnant sur des plate-formes serveurs.

 

Dépasser le cadre d’un SAN virtuel en faveur d’une solution SDS d’entreprise globale

DataCore SANsymphony-V10 fournit un ensemble complet de fonctionnalités de stockage qui ouvre la voie à la croissance et amplifie le champ d’un SAN virtuel, permettant d’intégrer du stockage externe de façon continue dans une architecture globale. La solution DataCore peut fonctionner sur le serveur en tant que SAN virtuel, exécuter et gérer des SAN physiques, ou exploiter et fédérer les deux à la fois.

Paul Murphy, vice-président marketing mondial de DataCore, déclare : « Nous permettons à nos clients de commencer à déployer et tester un SAN virtuel haute performance, extensible et évolutif de manière abordable, en tirant pleinement parti de serveurs économiques et de leurs disques internes. Télécharger notre logiciel de SAN virtuel éprouvé pour l’entreprise permet de découvrir les atouts de DataCore. »

Pour en savoir plus : www.datacore.com/products/SANsymphony-V.aspx

Le Ministère de l’Économie et des Finances italien choisit DataCore pour moderniser son infrastructure de stockage

DataCore Software,leader de la technologie de stockage SDS (Software-Defined Storage), annonce que le Ministère de l’Économie et des Finances italien (MEF) situé à Rome a déployé sa solution SANsymphony-V pour accroître la productivité et moderniser son infrastructure informatique stratégique. La plate-forme SDS de DataCore a été mise en œuvre pour centraliser la gestion du stockage et optimiser son exploitation au travers d’une vaste gamme de systèmes matériels de stockage et de périphériques de différents fournisseurs, dont EMC et HP. DataCore consolide et simplifie l’allocation de ressources de stockage, améliore les performances et apporte haute disponibilité et flexibilité inégalées au matériel de stockage hétérogène existant et futur.

Le Ministère de l’Économie et des Finances, aussi connu sous l’acronyme MEF, est l’un des ministères les plus importants et influents de l’État italien. Cet organe exécutif est responsable de la politique économique, financière et budgétaire. Il gère la planification des investissements publics, contrôle les dépenses publiques et en vérifie les tendances, les politiques de recettes et le système fiscal global. Le MEF administre les terrains et le patrimoine publics de l’État, le cadastre et les douanes. Il planifie, coordonne et pilote les opérations pour favoriser le développement économique, local et sectoriel. Il est responsable de la mise en œuvre de politiques cohérentes, des processus et des exigences relatifs au budget public.

Afin d’optimiser et de consolider ses datacenters informatiques, le MEF a choisi la solution SANsymphony-V de DataCore avec l’objectif premier de préserver sa gamme existante et très diverse de ressources de stockage acquises au fil du temps, comprenant notamment des systèmes EMC VMax, EMC Centera et HP EVA. En outre, il s’avère crucial pour le MEF de simplifier et centraliser la gestion afin de gagner en productivité et d’allouer une capacité de stockage hautement disponible selon les besoins, en quelques minutes seulement.

Après évaluation de plusieurs solutions métier, le MEF a décidé de déployer le logiciel de virtualisation du stockage DataCore pour répondre à ses besoins variés et exigeants. Sa décision d’opter pour la stratégie SDS de DataCore découle de différents facteurs : SANsymphony-V permet de transformer le stockage en une ressource globale, de le regrouper et utiliser plus efficacement qu’avec des architectures SAN matérielles où chaque système crée un îlot de stockage isolé et peu performant.

Le logiciel de DataCore optimise également l’utilisation globale. Le provisionnement du stockage dynamique et automatique devient un processus rapide, qui auparavant pouvait prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines.

SpeedCrew, partenaire technologique et fournisseur agréé de solutions logicielles DataCore a conçu et mis en place le projet. SpeedCrew a déployé SANsymphony-V sur quatre serveurs x86 standards, assurant conjointement la redondance, la protection des données et la gestion centralisée de plus de 200 To de stockage entre plusieurs systèmes EMC VMax, EMC Centera et HP EVA. En outre, le MEF bénéficie de nouvelles fonctionnalités de stockage avancé comme le provisionnement fin, la mise en miroir globale, le cache adaptatif ultra-rapide, la réplication, l’auto-tiering, toutes utilisables avec le matériel de stockage actuel ou futur.

Pour la haute disponibilité et la continuité d’activité, toutes les données pertinentes sont mises en miroir synchrone entre des sites et départements sur des nœuds DataCore. En cas de panne d’un serveur, grâce à la fonction « auto-failover » (basculement automatique), les autres nœuds reçoivent les charges de travail jusqu’au redémarrage et la resynchronisation du système (auto-failback). Pour mieux utiliser le matériel sous-jacent, DataCore exploite la mémoire RAM (vive) de chaque nœud. Cela permet une mise en cache mémoire ultra-rapide pour accélérer l’exécution des applications stratégiques du MEF. DataCore garantit également une évolutivité et une croissance dynamique pour l’avenir. Le MEF pourra ajouter du matériel de stockage en choisissant le fournisseur, le modèle ou la technologie, y compris des ressources SSD Flash, si le besoin s’en fait sentir.

L’équipe dirigeante du MEF commente : « Nous avons choisi DataCore car nous voulions une solution nous permettant de moderniser et de virtualiser notre infrastructure de stockage et IT sans dépendre d’un fournisseur de matériel ou d’une technologie spécifique. Nous disposons d’une flexibilité, d’une évolutivité et d’une liberté de choix. SANsymphony-V permet d’utiliser les offres les plus adéquates et innovantes sur le marché et assure une croissance et une adaptation faciles de notre environnement pour répondre aux besoins futurs. DataCore réduit les coûts liés au stockage en centralisant la gestion, mais permet aussi d’acheter du matériel plus économique tout en protégeant les investissements existants. En outre, la couche logicielle de notre infrastructure nous offre la flexibilité d’optimiser tous les systèmes utilisés et accroît la rentabilité du stockage pour favoriser la croissance. »

DataCore présente des SAN virtuels de pointe au VMware vForum 2014

Lors des événements européens VMware (à Bruxelles, Madrid, Paris, Milan et Rome), DataCore Software, un leader de la technologie SDS (Software-Defined Storage), va présenter les dernières améliorations de son logiciel SANsymphony™-V10. La dixième génération de la plate-forme SDS de DataCore enrichit considérablement les outils de SAN virtuel conçus pour atteindre des niveaux inégalés de performance, de disponibilité et d’utilisation efficace des ressources de stockage disque et Flash directement connectées aux hôtes applicatifs et aux serveurs en cluster dans des scénarios de SAN virtuel (côté serveur).

 

Le nouveau Virtual SAN de SANsymphony-V10 est une solution purement logicielle qui automatise et simplifie la gestion du stockage et le provisionnement tout en offrant des outils de pointe pour la continuité d’activité, la réplication sur site distant, la protection des données, la reprise automatisée et de meilleures performances. SANsymphony-V10 offre la palette de fonctionnalités et de services la plus complète sur le marché pour gérer, intégrer et optimiser la technologie flash dans le cadre d’un déploiement de SAN virtuel ou d’une infrastructure de stockage globale. SANsymphony-V10 offre une évolutivité jusqu’à plus de 50 millions d’IOPS et 32 pétaoctets de capacité dans un cluster de 32 serveurs, ce qui en fait l’un des systèmes les plus performant et flexible sur le marché.

 

Pascal Le Cunff, Directeur Commercial Europe du Sud chez DataCore Software, déclare : « Notre SAN virtuel de pointe surpasse les produits concurrents qui sont incapables de gérer d’importantes charges de travail et de fournir un moyen de faire évoluer les ressources de SAN physique. Les solutions concurrentes peuvent également être liées à un hyperviseur de serveur spécifique, ce qui les rend inutilisables en dehors des petits environnements de succursale ou des scénarios de développement et tests non critiques. Nous allons présenter lors de ces événements comment déployer un SAN virtuel haute performance, extensible et évolutif. SANsymphony-V permet de créer des infrastructures à grande échelle et modulaires de type Google qui exploitent du stockage hétérogène et standard, des serveurs et un réseau économique pour évoluer vers des architectures de production de pointe. »

 

Les 24 événements vForum 2014 s’adressent aux distributeurs et aux utilisateurs finaux avec un accent mis sur deux axes majeurs, le Datacenter « software-defined » et le Cloud hybride. Le programme des présentations, démos, exposés, sessions thématiques et possibilités de networking partenaires porte sur la manière de consolider efficacement les Datacenters, de remplacer les anciens systèmes rigides par des infrastructures agiles et de virtualiser les applications stratégiques. Dans cet environnement, les SAN virtuels DataCore offrent une solution idéale pour les serveurs en cluster, les déploiements de postes de travail VDI, les projets de reprise d’activité à distance et de serveurs virtuels multi-sites, ainsi que les applications d’entreprise et de bases de données exigeantes fonctionnant sur des plateformes serveur.

 

DataCore SANsymphony-V dans des infrastructures virtuelles VMware

 

DataCore SANsymphony-V offre une solution de haute disponibilité simple et évolutive pour répondre aux besoins en stockage partagé de vSphere™. Le logiciel de virtualisation du stockage indépendant du matériel virtualise et regroupe en pools les disques internes et externes ainsi que les périphériques flash/SSD pour obtenir un temps de réponse ultra-rapide, un accès non-stop et une utilisation optimale des capacités. Un plug-in pour VMware vCenter permet aux administrateurs, sans interruption, de provisionner, partager, cloner, répliquer et étendre des disques virtuels entre des serveurs physiques et des machines virtuelles.

 

La solution de DataCore est déployée dans des milliers de Datacenters à travers le monde pour répondre de manière rentable aux besoins de stockage haute performance et haute disponibilité des serveurs physiques et virtuels. Dr. Karl Manfredi, CEO de Brennercom, une importante entreprise du secteur IT, explique : « En utilisant la solution DataCore dans l’infrastructure virtuelle créée par VMware vSphere et VDI, nous comblons nos besoins tout en assurant une rentabilité optimale grâce à l’indépendance de la solution à l’égard du matériel. Cela affecte les investissements directs et les coûts indirects et à long terme des renouvellements, extensions ou acquisitions de matériel. Nous avons ainsi posé les bases techniques de nos services IT externes et, c’est dans ce cadre que nous créons la gamme de services Cloud la plus flexible et diversifiée possible. »

 

DataCore présente des SAN virtuels de pointe lors des événements VMware vForum 2014 en Europe :

  • 22 mai, Bruxelles
  • 22 mai, Madrid
  • 5 juin, Paris
  • 5 juin, Milan
  • 10 juin, Rome

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.vmwareforumemea.com

 

Offre spéciale aux vExperts, VCP et VCI VMware

DataCore Software offre une licence NFR (Not-For-Resale, revente interdite) d’un an gratuite aux vExperts et détenteurs de certification VMware Certified Professional et VMware Certified Instructor. Les licences NFR peuvent être utilisées dans des environnements hors-production à des fins de formation, d’évaluation et de démonstration. Les vExperts, VCP et VCI VMware peuvent accéder au logiciel et le télécharger sur le site Web de DataCore à l’adresse http://pages.datacore.com/Free_NFR_Software.html

 

L’étude annuelle de DataCore sur l’état du marché SDS (Software-Defined Storage) révèle de sérieuses difficultés dans la gestion et la migration entre différents modèles et générations de périphériques de stockage et Flash

Pour la quatrième année consécutive, DataCore, leader de la technologie SDS (Software-Defined Storage ou stockage à base logicielle), a mené une étude auprès de 388 professionnels de l’informatique dans le monde pour connaître les défis actuels en termes de stockage que rencontrent les entreprises et identifier les moteurs de la demande pour la technologie SDS. Le rapport de cette année sur L’état du marché SDS montre que les entreprises envisagent la technologie SDS pour simplifier la gestion (26 %) de leurs silos isolés de périphériques de stockage, leur permettre de réduire les interruptions (30 %), mieux protéger les investissements (32 %) et pérenniser leur infrastructure (21 %) pour intégrer de nouvelles technologies de type Flash. L’adoption d’une solution SDS s’avère très attractive dans la mesure où près de la moitié des répondants identifient la difficulté de migrer entre différents modèles et générations de périphériques de stockage comme un obstacle à l’utilisation d’autres matériels susceptibles de réduire leurs coûts.

 

Voici quelques faits marquants de l’étude :

  • Les deux principaux facteurs qui empêchent les entreprises d’envisager d’autres fabricants et modèles de périphériques de stockage résident dans la pléthore des outils requis pour les gérer (41 %) et la difficulté de migrer entre différents modèles et générations (37 %).
  • Point intéressant, 39 % des répondants ne se préoccupent pas de ces problèmes car un logiciel de virtualisation du stockage indépendant permet à leurs entreprises de regrouper différents périphériques et modèles de fabricants concurrents et de les gérer de manière centralisée.
  • Plus de la moitié des répondants (63 %) déclarent avoir à présent moins de 10 % de capacité allouée au stockage Flash.
  • Près de 40 % des répondants indiquent ne pas prévoir utiliser des disques Flash ou SSD (Solid-State Disk) pour les projets de virtualisation des serveurs en raison des coûts engendrés.
  • 23 % des répondants considèrent une dégradation des performances comme l’obstacle principal à la virtualisation des serveurs ; 32 % mentionnent ce point comme un possible problème.
  • Comme l’an passé, pouvoir augmenter la capacité de stockage sans interruption (30 %) et améliorer les pratiques en termes de reprise et de continuité d’activité (32 %) figurent en tête des raisons pour lesquelles les entreprises ont déployé un logiciel de virtualisation du stockage.

 

La technologie SDS s’impose pour éliminer la prolifération des silos de stockage isolés

« Les résultats de cette étude confirment que la gestion et la migration des données entre différents marques, modèles et générations de périphériques de stockage restent l’un des principaux problèmes informatiques auxquels se voient confronter les entreprises et qui les empêchent d’évaluer des solutions innovantes de fournisseurs alternatifs »,explique George Teixeira, président et CEO de DataCore. La technologie SDS offre non seulement la création de pools de stockage partagés, mais aussi une gestion de bout en bout et l’ajout de tout type de matériel, dans une architecture existante, permettant d’améliorer la productivité tout en réduisant les coûts. »

Randy Kerns, analyste senior chez Evaluator Group, ajoute : « L’un des résultats clés de cette étude de DataCore sur le marché SDS est que 63 % des répondants déclarent posséder moins de 10 % de capacité allouée au stockage Flash. Considérant l’intérêt des systèmes Flash, il est clair qu’une nouvelle technologie matérielle rapide ne répond pas seule aux besoins. Il existe plusieurs facteurs critiques qui empêchent les entreprises de progresser avec des disques SSD : l’absence de logiciel intelligent qui intègre et optimise l’environnement par exemple ; ou le constat que toutes les applications ne nécessitent pas le gain de performances qu’apportent les périphériques Flash. »

Le large éventail des répondants à l’étude de DataCore sur l’état du marché SDS permet d’analyser un échantillon varié et statistiquement important de DSI modernes dans des entreprises de différentes tailles et divers segments verticaux. Des professionnels IT du monde entier ont participé à l’étude, avec 57 % de répondants dans des entreprises comptant moins de 1 000 employés, 23 % dans des entreprises de 1 000 à 5 000 employés et 20 % dans des entreprises avec plus de 5 000 employés. Les répondants représentent une gamme de secteurs, dont les services financiers (13 %), la santé (12 %), l’administration (9 %), l’industrie (16 %), l’enseignement (12 %), les services informatiques (16 %) et autres (22 %).

L’étude 2014 de DataCore sur l’état du marché SDS a été réalisée en mars 2014. Pour consulter le rapport dans son intégralité, rendez-vous sur : http://datacore.com/sf-docs/default-source/whitepapers/english/the-state-of-software-defined-storage-2014.pdf.

Tech Data Azlan Suisse commercialise les solutions SDS de DataCore Software

DataCore Software, leader des solutions SDS (Software-Defined Storage, ou stockage à base logicielle), a conclu un contrat de distribution avec la société Tech Data Suisse. Sous la marque AZLAN, ce distributeur à valeur ajoutée commercialise dès à présent la solution SDS SANsymphony™-V avec l’option Virtual SAN ainsi que la solution DataCore™ VDS (Virtual Desktop Server) dédiée aux petites et moyennes entreprises. Cette coopération permet aux partenaires, revendeurs et sociétés de services en ingénierie de se procurer des solutions de virtualisation pour des datacenters entièrement virtualisés auprès d’un seul fournisseur et d’exploiter de manière optimale leur potentiel de croissance en Suisse.

Michel Bohren, directeur d’Azlan Enterprise Suisse : « Chez Tech Data Azlan Suisse, nous nous réjouissons de travailler en collaboration avec DataCore. Nous considérons DataCore comme un ajout précieux et important dans le domaine de la distribution à valeur ajoutée et pouvons dès à présent offrir à nos partenaires les solutions fiables, éprouvées et sophistiquées d’un spécialiste renommé en solutions SDS. »

SANsymphony-V est une solution SDS adaptée aux besoins des entreprises de toutes tailles. Le logiciel forme une couche de virtualisation active et transparente pour gérer divers périphériques de stockage. Il offre des fonctionnalités de classe entreprise telles que la mise en miroir synchrone incluant l’auto-failover, l’auto-tiering flexible, le caching haut débit, la protection des données en continue (CDP), le provisionnement fin, la réplication et migration des données à travers toute l’infrastructure. Grâce à l’approche d’une solution de stockage logicielle centralisée et complètement indépendante des différents fabricants, marques et modèles, les clients bénéficient d’un meilleur retour sur investissement, de performances optimisées, d’une sécurité accrue et des temps d’arrêts réduits pour leurs applications métier critiques.

Nouvelle fonctionnalité Virtual SAN intégrée dans SANsymphony-V

La version 10 de SANsymphony™-V récemment lancée est la première solution du marché offrant la possibilité d’utiliser également les capacités de stockage des serveurs d’application afin de les intégrer dans un Virtual SAN, sans avoir à investir lourdement dans du nouveau matériel ou un système SAN complexe. DataCore™ Virtual SAN récupère les ressources de stockage disque et Flash côté serveurs d’application pour créer un pool de stockage partagé. Ceci permet d’optimiser les coûts et de déployer du stockage performant dans des environnements physiques et virtuels.

« En Allemagne, nous travaillons déjà depuis plusieurs années, et avec succès, avec Tech Data Azlan. Le développement d’une collaboration avec l’un des principaux partenaires de distribution en Suisse constitue donc la prochaine étape logique. Nous observons en Suisse une demande croissante en termes de virtualisation du stockage et de solutions de stockage logicielles. Cette coopération représente ainsi un énorme potentiel dont pourront également bénéficier les partenaires d’Azlan », déclare Jörg Schweinsberg, directeur Distribution zone EMEA de DataCore Software.

Tech Data Azlan Suisse ajoute également DataCore Virtual Desktop Server (VDS) à son portfolio. DataCore VDS permet aux PME de développer facilement et efficacement une infrastructure avec 25 à 200 postes de travail virtuels. Les coûts de gestion des postes de travail sont ainsi réduits et la productivité accrue.

DataCore dévoile des SAN virtuels de pointe et des outils d’optimisation Flash dans sa plate-forme SDS de nouvelle génération SANsymphony-V10

Dans un contexte de demande croissante pour des SAN virtuels de pointe et du besoin d’une utilisation rentable de la technologie Flash, DataCore Software™, leader des solutions SDS (Software-Defined Storage, ou stockage à base logicielle), dévoile Virtual SAN, une nouvelle fonctionnalitéet d’importantes autres améliorations apportées à SANsymphony™-V10, la version de dixième génération de sa plate-forme de services de stockage complets. La nouvelle version enrichit considérablement les outils de SAN virtuel conçus pour atteindre des niveaux inégalés de performance, de disponibilité et d’utilisation efficace des ressources de stockage disque et Flash directement connectées aux hôtes applicatifs et aux serveurs en cluster dans des scénarios de SAN virtuel (côté serveur).

Le nouveau Virtual SAN de DataCore est une solution purement logicielle qui automatise et simplifie la gestion du stockage et le provisionnement tout en offrant une reprise automatisée et de meilleures performances. Virtual SAN est facile à configurer et à exécuter sur un serveur x86 nouveau ou existant pour créer un pool de stockage partagé à partir des ressources internes Flash et disque dont dispose ce serveur. Ceci permet de déployer de manière rentable un SAN virtuel DataCore en superposition, sans avoir à investir lourdement dans du nouveau matériel ou un système SAN complexe.

Virtual SAN de DataCore se démarque des produits concurrents, lesquelles sont:

  • incapables de gérer d’importantes charges de travail et de fournir un moyen de faire évoluer les ressources de SAN physique,
  • inextricablement liés à un hyperviseur de serveur spécifique, ce qui les rend inutilisables en dehors des petits environnements de succursale ou des scénarios de développement et tests non critiques.

 

Virtual SAN nec plus ultra : performances inégalées, disponibilité continue, évolutivité à grand échelle

DataCore ne transige pas sur les performances, la disponibilité et l’évolutivité. SANsymphony-V10, le nouveau logiciel de SAN virtuel de DataCore Software offre une évolutivité jusqu’à plus de 50 millions d’IOPS et 32 pétaoctets de capacité dans un cluster de 32 serveurs, ce qui en fait l’un des systèmes le plus performant et flexible du marché.

La haute disponibilité fait partie intégrante d’un SAN virtuel standard de DataCore. La solution offre également les fonctionnalités ‘failover’ et ‘fail-back recovery’ pour une reprise d’activité automatisée, et peut couvrir une infrastructure GRID N+1 (jusqu’à 32 nœuds) étendue sur de longues distances.Facile à déployer, un SAN virtuel DataCoresimplifie la continuité d’activité, la réplication sur un site distant et la protection des données. Une fois installé, tout est automatisé, ce qui présente un avantage clé de la solution.

En outre, SANsymphony-V10 gère des combinaisons mixtes de SAN virtuels et physiques et offre la possibilité d’étendre un SAN virtuel à un SAN externe également. Les besoins en termes de services de stockage centralisé et de consolidation matérielle efficace, tels que déterminés au début, peuvent alors être ajustés à tout moment selon l’évolution des projets. DataCore se distingue d’autres solutions du marché par sa capacité à fonctionner sur le serveur en tant que SAN virtuel, à exécuter et gérer des SAN physiques ou exploiter et fédérer les deux à la fois. SANsymphony-V10 prépare essentiellement le chemin pour assurer la croissance et amplifier le champ d’application d’un SAN virtuel, permettant d’intégrer du stockage externe de façon continue dans une architecture globale.

 

Solution convaincante pour les entreprises en croissance

Alors que les environnements de grande taille peuvent bénéficier des performances inégalées de SANsymphony-V10, de nombreux clients ont des besoins relativement modestes pour leur premier SAN virtuel. En général, ils cherchent à déployer de manière rentable des technologies « in memory » rapides pour accélérer les applications stratégiques, gagner en résilience et intégrer de multiples systèmes sur différents sites, mais avec des budgets limités en matériel standard.

Paul Murphy, vice-président marketing mondial de DataCore, déclare : « Nous permettons à nos clients de commencer à déployer un SAN virtuel haute performance, extensible et évolutif de manière abordable, en tirant pleinement parti de serveurs économiques et de leurs disques internes. Les produits concurrents exigent de nombreux serveurs en cluster et des cartes d’extension Flash pour obtenir des résultats bien en deçà des nôtres. »

Les SAN virtuels DataCore offrent une solution idéale pour les serveurs en cluster, les déploiements de postes de travail VDI, les projets de reprise d’activité à distance et de serveurs virtuels multi-sites, ainsi que les applications d’entreprise et bases de données exigeantes fonctionnant sur des plate-formes serveur. La solution permet de créer des infrastructures à grande échelle et modulaire de type Google qui exploitent du stockage hétérogène et standard, des serveurs et un réseau économique pour évoluer vers des architectures de production de pointe.

 

SAN virtuels et Flash : une solution logicielle complète s’impose pour tout déploiement Flash

SANsymphony-V10 offre la palette de fonctionnalités et de services la plus complète sur le marché pour gérer, intégrer et optimiser la technologie Flash dans le cadre d’un déploiement de SAN virtuel ou d’une infrastructure de stockage globale. Par exemple, SANsymphony-V10 configure automatiquement les périphériques Flash et en minimise l’usure, et permet leur mise en miroir à des fins de haute disponibilité même vers des périphériques n’utilisant pas la technologie Flash pour une réduction des coûts. La solution utilise des mécanismes de mémoire cache adaptative pour accélérer l’exécution des applications et optimiser la vitesse d’écriture en complément de la vitesse de lecture Flash. Sa fonctionnalité performante d’auto-tiering intègre différentes plate-formes matérielles pour optimiser l’utilisation des ressources nouvelles ou existantes de type Flash et de stockage (jusqu’à 15 niveaux). D’autres fonctionnalités comme la mise en miroir globale, les snapshots et la reprise automatique s’appliquent tout aussi bien à une combinaison de périphériques Flash et disque, assurant une productivité, une flexibilité et une rentabilité accrues.

 

La plate-forme de services de stockage universels de bout en bout unifie les silos de stockage isolés

SANsymphony-V10 continue à enrichir également les outils de gestion des grandes infrastructures de stockage, d’automatisation des périphériques divers tout en unifiant et fédérant les silos de stockage isolés.

Nick Sundby, directeur conseil en stockage chez IDC, explique : « Il est facile d’imaginer comment les DSI répondant à des projets spécifiques, peuvent se retrouver confrontés à plusieurs systèmes logiciels dissociés, un pour les SAN virtuels de chaque hyperviseur de serveur et d’autres pour chaque fournisseur de périphériques Flash. Il en résulte une complexité accrue de tous les outils intégrés à chacune de leurs baies SAN. DataCore apporte une solution à chacun de ces scénarios grâce à sa plate-forme logicielle de gestion unifiée du stockage, visant à favoriser la convergence de l’opérationnel et du fonctionnel dans l’entreprise. »

 

Autres fonctionnalités marquantes

SANsymphony-V10 met clairement l’accent sur les nouvelles capacités de SAN virtuel, ainsi que les nouvelles options au niveau des licences et de la tarification. Toutefois, cette version intègre plusieurs autres améliorations majeures en termes de performances et d’évolutivité :

  • Évolutivité doublée de 16 à 32 nœuds et protection des données globale en infrastructure GRID N+1
  • Compatibilité 40/56 GigE iSCSI ultra-rapide, 16Gbps Fibre Channel et association de cartes réseau iSCSI Target
  • Outils de visualisation des performances/cartographie d’utilisation pour analyser le fonctionnement des périphériques Flash et des disques
  • Nouveaux paramètres d’auto-tiering pour optimiser les ressources coûteuses (cartes Flash par exemple) dans un pool
  • Répartition intelligente pour redistribuer dynamiquement la charge entre les ressources disque disponibles dans un niveau
  • Nivellement de charge processeur automatisé et optimisation Flash pour doper les performances
  • Optimisation des pools de disques et stockage à auto-dépannage, restauration automatique du contenu des disques entre les disques restants du pool, sélection et priorisation faciles de l’ordre de restauration
  • Nouveaux algorithmes de cache auto-réglable et optimisation pour les cartes Flash et disques SSD
  • Assistants de configuration par simples clics pour définir rapidement différents scénarios (SAN virtuel, SAN haute disponibilité, partages de fichiers NAS, etc.)

 

Tarifs et disponibilité

Les prix conseillés des licences logicielles SANsymphony-V10 multi-nœuds se situent entre 8 000 et 20 000 dollars euros. Virtual SAN est disponible à partir de 3 300 euros par serveur et inclut l’auto-tiering, la mémoire cache dynamique en lecture/écriture adaptative, les pools de stockage, la mise en miroir synchrone globale, le provisionnement fin et les snapshots. La solution gère tous les systèmes d’exploitation répandus qu’hébergent les environnements VMware ESX et Microsoft Hyper-V. De simples plug-ins pour VMware vSphere et Microsoft System Center sont fournis pour permettre une administration simplifiée basée sur l’hyperviseur. Vous pouvez déployer SANsymphony-V10 et ses déclinaisons SAN virtuel sur une machine virtuelle ou l’exécuter en mode natif sous Windows Server 2012, avec des serveurs x86-64 physiques standards.

La disponibilité générale de SANsymphony-V10 est prévue le 30 mai 2014.

CeBIT 2014 : « L’année du Software-Defined Storage », DataCore occupe le devant de la scène lors du Virtualisation & Storage Forum

DataCore Software, leader des logiciels de virtualisation du stockage et des architectures de Software-Defined Storage (ou stockage à base logicielle), dévoile sa stratégie cette année lors du salon CeBIT (du 10 au 14 mars). Les 12 derniers mois ont connu une vague grandissante d’annonces en matière de software-defined storage, de déferlantes marketing et de promesses, émanant paradoxalement en majorité de fournisseurs de matériel de stockage classique. DataCore va se démarquer en présentant des exemples concrets et en illustrant de témoignages clients les nombreuses innovations et fonctionnalités issues de plus de 15 ans d’expérience dans l’offre de solutions avancées de virtualisation du stockage. DataCore SANsymphonyTM-V sera en démonstration dans le cadre du Virtualisation & Storage Forum (hall 2, stand A44) organisé par le distributeur Arrow ECS. Les visiteurs seront également informés sur l’annonce récente de l’appliance de virtualisation du stockage Fujitsu-DataCore, solution conjointe clé en main qui allie les meilleures fonctionnalités des deux partenaires. En outre, DataCore va dévoiler la dernière version de DataCore VDS (Virtual Desktop Server) avec des améliorations et une nouvelle tarification qui rendent les environnements de postes de travail virtuels faciles à déployer, rentables et simples à utiliser.

 

La solution DataCore se démarque sur le marché. DataCore possède des références probantes dans le déploiement réussi de produits SDS (Software-Defined Storage) sur plus de 10 000 sites clients au cours des 16 dernières années. La plate-forme SDS de DataCore optimise et englobe tous les principaux types et marques de matériel, dont la mémoire Flash utilisée en local sur des serveurs, les sous-systèmes de disques des réseaux de stockage, voire même le stockage dans le Cloud. Elle complète et enrichit les produits de virtualisation des serveurs et des postes de travail de VMware et Microsoft. Point capital, SANsymphony-V de DataCore permet aux entreprises de dissocier le choix du matériel de stockage du logiciel pour un meilleur retour sur investissement. Les entreprises peuvent se libérer de leur dépendance à l’égard des fonctions et spécificités d’un fabricant particulier, facilitant l’achat et l’obtention du meilleur prix en cas de renouvellement, de mise à niveau ou d’acquisition de matériel. En outre, le logiciel améliore la productivité en centralisant la gestion du stockage, en ajoutant des outils de haute disponibilité pour la protection des données et en boostant considérablement les performances.

Les Datacenter modernes adoptent de plus en plus une stratégie SDS pour gérer la croissance, gagner en agilité et protéger ou prolonger la durée de vie utile de leurs investissements existants. Une telle stratégie permet d’intégrer facilement de nouvelles technologies et fonctionnalités si nécessaire. DataCore offre le mécanisme d’auto-tiering le plus efficace et complet sur le marché, une cartographie d’utilisation pour identifier les engorgements de capacité, une protection continue des données avancée et une technologie mémoire cache à auto-apprentissage pour accélérer les performances.

Toute l’équipe DataCore sera heureuse d’accueillir les visiteurs sur son stand (hall 2, stand A40) afin de s’entretenir avec l’un de ses experts.

 

Nouvelles appliances de virtualisation du stockage Fujitsu-DataCore clé en main

Dans le cadre du Cebit 2014, DataCore et Fujitsu vont conjointement lancer officiellement la nouvelle gamme d’appliances de virtualisation du stockage haute performance intégrées, basées sur SANsymphony™-V, la plate-forme logicielle novatrice de DataCore, et les serveurs de pointe PRIMERGY de Fujitsu.

Lors du salon, DataCore Software va dévoiler la dernière version 2.1 de son logiciel VDS (Virtual Desktop Server), qui assure un déploiement rentable des postes de travail virtuels dans l’entreprise. Outre le support de Windows Server 2012 R2, DataCore VDS permet à présent un mode double : Actif/Secours (Site A actif secouru par un site B  en standby et inversement) qui rend inutile un serveur standby dédié, d’où une nette amélioration de la disponibilité et de l’utilisation des ressources. La configuration et la gestion des clones VDI s’effectuent pour chaque hôte avec une console DataCore VDS. De plus, le modèle de licence a été revu et davantage simplifié.

Stefan von Dreusche, directeur Europe centrale de DataCore Software, déclare : « Même les principaux fabricants de matériel reconnaissent et alimentent le besoin réel autour du concept SDS (Software-Defined Storage), car ils considèrent inévitables cette évolution et la tendance à la banalisation. Ce constat valide notre stratégie et confirme, tant pour nous que nos clients sur plus de 10 000 sites dans le monde entier, que nous avons adopté la bonne technologie depuis plus de 15 ans, à la différence que notre logiciel englobe réellement une vaste gamme de systèmes de stockage, Flash et Cloud, éliminant ainsi dépendance matérielle. DataCore offre au client les avantages d’une stratégie SDS en termes de rentabilité, de flexibilité et d’efficacité. »

DataCore Software annonce le lancement d’un groupe Services professionnels pour la zone EMEA

DataCore Software, leader de l’architecture de stockage à base logicielle et des solutions logicielles de virtualisation du stockage, annonce la création d’un groupe Services professionnels pour la zone EMEA. Il va permettre à ses partenaires commerciaux de bénéficier du conseil d’experts certifiés et d’accéder à des ressources supplémentaires en termes de migration et de résolution des problèmes au niveau matériel, logiciel, stockage et plates-formes de virtualisation, utilisés dans des projets d’entreprise et d’envergure.

Glenn Bullingham, nouveau directeur Services professionnels EMEA de DataCore, déclare : « Nous avons écouté nos partenaires et leurs attentes pour répondre à la forte demande concernant des missions de services DataCore suite à la croissance soutenue de notre clientèle en Europe. Nous devions mettre en place un groupe Services professionnels dédié aux partenaires pour les aider à remplir leur mission. Les consultants de ce groupe comptent des ingénieurs parmi les plus expérimentés dans le domaine du SAN actuellement. Ils peuvent fournir aux partenaires des informations complémentaires précieuses, à tout moment et en tout lieu, tout simplement en accédant à notre éventail de services globaux personnalisables. » Auparavant ingénieur systèmes, Glenn Bullingham possède plus de 10 ans d’expérience dans le déploiement de solutions DataCore sur mesure et les missions de services en interface avec des revendeurs et des utilisateurs.

Les services professionnels seront disponibles via le réseau commercial à deux niveaux de DataCore. Une gamme d’offres de services et de missions standards prédéfinis seront proposées directement dans le catalogue de produits et services publié. Des services de conseil sur mesure seront également livrés sur demande pour des projets spécifiques et pointus. Tous les consultants du groupe Services professionnels possèdent au minimum cinq ans d’expérience dans l’exécution des solutions de virtualisation du stockage DataCore et des certifications métiers majeures. Les types de services qu’offre la gamme des services professionnels comprennent :

  • Contrôle d’état et évaluations à distance
  • Services de migration
  • Conception avancée et intégration
  • Analyse des performances et optimisation
  • Mises à niveau avancées
  • Conseils d’intégration VMware

Un programme de webinars partenaires détaillant les services qu’offre la gamme des services professionnels sera exécuté tout au long du quatrième trimestre 2013. Pour indiquer votre intérêt, cliquez ici.

Christian Hagen, vice-président EMEA de DataCore, conclut : « Nous souhaitons soutenir activement notre croissance continue de 50 % sur le marché des entreprises et le moment est propice pour lancer notre nouveau groupe de services. Qu’il s’agisse de mener des missions forfaitaires ou de prêter assistance dans des projets d’entreprise d’envergure, les consultants DataCore possèdent les plus hauts niveaux de certification et d’expérience couvrant toutes les solutions de stockage et de virtualisation. »

DataCore Software participe au salon Powering the Cloud/SNW Europe

DataCore Software, leader de l’architecture de stockage à base logicielle et premier fournisseur de logiciels de virtualisation du stockage et de postes de travail, annonce sa participation au salon Powering the Cloud/SNW Europe 2013 (Centre des congrès Francfort-sur-le-Main, les 29 et 30 octobre 2013, Stand 18). Lors d’une conférence de presse le 28 octobre sur le thème « Software-defined Storage », la société exposera les dernières avancées de sa plate-forme SANsymphony™-V. Avec une plus grande évolutivité, cette nouvelle version qui sera disponible à partir du 4 novembre 2013, propose des services de réplication de nouvelle génération plus rapides pour la reprise après sinistre, des nouvelles fonctions de stockage avec auto-dépannage et une intégration plus poussée des plates-formes avec les services de réclamation d’espace Microsoft OSX et VMware VAAI. Les visiteurs du salon auront également la possibilité d’assister sur place à un témoignage d’utilisateur de l’Open University et un atelier DataCore sur l’avenir du Software-defined Datacenter.

SANsymphony-V est une plate-forme de stockage à base logicielle qui répond aux besoins exigeants en termes de disponibilité et de performances des infrastructures virtuelles. Complètement indépendante du matériel, le logiciel de virtualisation de stockage intègre l’ensemble des ressources de stockage des disques durs et technologies flash/SDD externes ou intégrés dans les serveurs, ainsi que des systèmes de stockage connectés à distance via des réseaux de stockage, pour obtenir une réponse ultra-rapide, un accès ininterrompu et une utilisation optimale de la capacité. DataCore automatise et offre une meilleure prise en charge des optimisations in-memory rapides via la mise en cache DRAM grâce à ses fonctionnalités performantes de cache auto-adaptatif et d’auto-tiering. En outre, DataCore s’adapte facilement aux grandes distances avec une mise en miroir synchrone sans défaillance à l’échelle du réseau métropolitain. Le logiciel optimise de manière significative les performances des services de réplication à valeur ajoutée pour une reprise après sinistre et une récupération à distance améliorées. Les plug-ins et services actualisés s’intègrent étroitement aux hyperviseurs de serveur les plus répandus, permettant aux utilisateurs de réaliser des opérations de provisionnement, de partage, de clonage, de réplication et d’extension des disques virtuels sans aucune perturbation sur des serveurs physiques et des machines virtuelles.

Principales améliorations des fonctionnalités de cette version :

  • Doublement du dimensionnement avec possibilité de prendre en charge jusqu’à 16 nœuds fédérés

Permet d’adapter la performance et la haute disponibilité ; nœuds fédérés capables de couvrir les distances du réseau métropolitain

  • Services de réplication à distance de nouvelle génération

Accélèrent la performance pour la reprise après sinistre

  • Nouveaux services de stockage avec auto-dépannage

Réduisent les temps d’arrêt de l’activité dus aux dysfonctionnements du matériel

  • Nouveaux services de mobilité des données sans défaillance et sans perturbation de l’activité entre les pools de stockage

Augmentent la résilience générale

  • Nouveaux services Microsoft OXD et VMware VAAI

Déchargent les hôtes pour accélérer la performance et les opérations de mobilité des données (VAAI, ODX)

  • Nouveaux services de réclamation d’espace

Permettent aux organisations IT de récupérer la capacité non utilisée qu’elles possèdent déjà

  • Nouveaux journaux de gestion des modifications et d’audit

Permettent d’éliminer les erreurs évitables et simplifient la résolution des problèmes

« Tout le monde parle du « Software-defined Storage ». Ironie de l’histoire : c’est devenu une réelle tendance, accélérée et renforcée notamment par les fournisseurs de matériel, même les plus importants, ayant adopté cette stratégie dans leurs discours marketing, allant ainsi à l’encontre du matériel qu’ils vendent à leurs clients », déclare Christian Hagen, DataCore vice-président pour la zone EMEA. « Force est de constater qu’il existe une dynamique et un intérêt majeur, confirmant clairement un avantage commercial pour nous. DataCore a poursuivi avec succès son approche 100% logicielle ces 15 dernières années. Nous disposons dans le monde entier de milliers d’installations clients validant nos solutions. Le salon SNW Europe 2013 représente une plate-forme idéale pour les utilisateurs finaux et les partenaires leur permettant de découvrir les derniers développements et les prochaines mises à jour de notre produit phare SANsymphony-V ainsi que son rôle majeur dans le Software-defined Datacenter économiquement avantageux, flexible et pérenne. »

Le 30 octobre, Alex Best, directeur du développement commercial et technique de DataCore Software, s’exprimera lors d’une présentation sur « L’avenir du Software-defined Datacenter ».

Le même jour, les visiteurs pourront assister à un témoignage client présenté par Paul Alexander, directeur informatique de l’Open University, qui expliquera les avantages d’utilisation des solutions DataCore : « Initialement, nous avons choisi DataCore afin d’assurer la redondance et sécurité de notre data center réparti sur deux sites. Cela nous a permis d’intégrer la majorité de notre stockage existant. Très satisfait de la solution et face à la croissance de notre environnement, nous avons évolué vers SANsymphony-V, la dernière offre de DataCore, rapide et riche en fonctionnalités. À mesure de l’apparition de nouveaux projets, ils ont su relever le défi et à s’adapter à nos besoins logiciels et matériels changeants, raison pour laquelle je suis ravi de travailler en collaboration avec DataCore qui ne cesse de nous aider à résoudre nos problèmes. »

 

« Arrêtez de lutter contre votre matériel de stockage »

Indépendance matérielle, disponibilité supérieure pour un fonctionnement sans interruption de l’entreprise, performances applicatives plus rapides et réductions de coûts constituent les quatre principaux piliers de la stratégie 100% logicielle de DataCore Software. La société a récemment lancé une campagne d’information et d’éducation européenne intitulée « Stop Fighting Your Storage Hardware » (Arrêtez de lutter contre votre matériel de stockage), visant à sensibiliser sur les avantages de la virtualisation du stockage et des « Software-defined » architectures de stockage. Les ressources d’information supplémentaires sur la virtualisation du stockage (webcasts, vidéos, livres blancs, guides pratiques et études de cas régionales), sont disponibles sur le site de DataCore. Ils montrent de quelle manière les clients ayant mis en place un data center ont optimisé leur productivité tout en tirant parti de leurs investissements matériels existants.

 

DataCore VDS 2.0 : la solution VDI

Les visiteurs du stand 18 de DataCore découvriront également tous les avantages du dernier logiciel annoncé par DataCore : DataCore VDS 2.0. DataCore VDS surpasse les obstacles liés à l’adoption de la VDI (infrastructure de postes de travail virtuels) et répond aux besoins majeurs du marché en termes de solutions abordables de virtualisation des postes de travail dans un contexte où les budgets réduits et la crise européenne influent sur l’ensemble des décisions informatiques. DataCore VDS 2.0 supprime la majorité des pénibles obstacles liés à l’implémentation tout en réduisant de manière significative les coûts par poste de travail virtuel.

 

Agenda et Préinscriptions

Les visiteurs et partenaires peuvent s’inscrire gratuitement pour le salon Powering the Cloud’/SNW Europe 2013 en indiquant le code promotionnel S2M13.

Lundi 28 octobre, à 16:15 – (salons de presse au sein du salon SNW)

Conférence de Presse : présentation des dernières évolutions technologiques de DataCore Software et de la nouvelle version de SANsymphony-V

Mercredi 30 octobre, de 11:20 à 11:50 , Salle Spektrum 2

Offrir un réel Software-defined Datacenter, économiquement avantageux

Présentation d’Alexander Best, directeur du développement commercial et technique de DataCore Software

Mercredi 30 octobre, de 14:00 à 14:30, Salle Conclusio

Comment le Software-Defined Datacenter se justifie d’un point de vue pratique et économique dans l’une des plus grandes infrastructures universitaires britanniques)- Vidéo

Présentation de Paul Alexander, directeur informatique de l’Open University

L’Université des Antilles et de la Guyane dispose d’un système haute disponibilité grâce à la virtualisation de bout en bout sous DataCore et VMware

La solution SANsymphony-V exploitant la mémoire cache conjuguée à la mémoire Flash/SSD, permet au SI de l’UAG d’atteindre des performances phénoménales, y compris pour les applications les plus gourmandes telles que le datamining, le calcul intensif, et les portails de services Cloud désormais toutes gérées dans le cadre d’un Plan de Continuité des Activité sous DataCore.

Fondée il y a une trentaine d’années, l’Université des Antilles et de la Guyane (UAG) est implantée sur 3 territoires français d’outre-mer – l’archipel de la Guadeloupe, l’Ile de la Martinique (distants de 250 kilomètres) et la Guyane française (à environ de 1500 km). L’établissement compte au total près de 12000 étudiants et 1000 collaborateurs enseignants et non-enseignants.

Proche de l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud, elle est la seule université française, voire européenne, présente dans le bassin caribéen et occupe donc une place stratégique dans cette zone géographique.

Les technologies de l’information et de la communication jouent ainsi un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l’UAG, qui a commencé très tôt à développer des réseaux inter-sites et inter-îles. Elle héberge par ailleurs, en Guadeloupe et en Martinique, le nœud régional de RENATER (Réseau National de télécommunications pour la Technologie, l’Enseignement et la Recherche) pour alimenter en réseau, Internet et connectivité d’autres organismes tels que les rectorats et centres de recherches implantés sur les deux îles.

Mobilisée comme support des travaux du laboratoire CEREGMIA (Centre d’Étude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée), cette infrastructure permet la mise en application de travaux de recherche et la réalisation de projets internationaux autour du numérique.

 

Défi

Le CEREGMIA, très connu dans les Caraïbes, a une démarche extrêmement volontariste en matière d’utilisation des technologies pour ses activités de recherche, datamining, tests etc., mais surtout pour proposer toujours plus de nouveaux services aux usagers au niveau national et international, tels que l’enseignement à distance, la mise en place de portails ou sites web dédiés à l’administration en ligne, nécessitant un système informatique robuste.

La démarche de mise en œuvre de la virtualisation n’est pas nouvelle à l’UAG, puisque déjà en 2003, elle se dote d’une infrastructure fortement virtualisée. A l’époque, elle entame ce projet avec la virtualisation de ses serveurs sous VMware.

L’acquisition de la nouvelle infrastructure en 2011 lui permet d’étendre la virtualisation au niveau du stockage pour pouvoir monter en puissance et mettre en place un système haute disponibilité, évolutif, robuste et automatisé au maximum.

« Nos défis sont multiples : premièrement, il faut bien comprendre notre contexte. Nous avons besoin d’une infrastructure extrêmement pointue, dans un environnement technologique pas si bien développé en termes d’accompagnement et de services disponibles sur le territoire », explique Olivier Portecop, Directeur du Centre de Ressources Informatiques et Chargé de mission aux Systèmes d’Informations (équivalent du DSI) de l’Université des Antilles et de la Guyane. « Deuxièmement, nous travaillons sur la base de programmes de recherche et développement. Nous devons donc, bien en amont, mettre en place une infrastructure suffisamment dimensionnée en termes de volume de capacités de stockage, pour mieux appréhender nos projets à venir. Un autre challenge consiste à correctement dimensionner les enveloppes budgétaires pour assurer la pérennité des services fournis. C’est sur une certaine anticipation des niveaux d’utilisation, mais aussi sur notre capacité de projection dans les usages innovants émergeants que nous engageons nos investissements. »

En 2011, le cahier des charges prévoit alors le remplacement des serveurs, qui, pour la moitié d’entre eux, n’étaient pas encore virtualisés, tandis que d’autres, attachés à des baies de stockage, faisaient déjà tourner un hyperviseur et donc des machines virtuelles.

« Cette architecture nous offrait déjà une certaine souplesse en matière de montage de LUN et de gestion du pôle de stockage. Cependant, nos 4 SAN constituaient toujours des îlots disparates. Nous souhaitions centraliser et automatiser la gestion de tout notre stockage, et mettre en place un Plan de Continuité des Activités pour assurer la haute disponibilité des données dans notre Datacenter martiniquais », déclare M. Portecop.

Pour l’aider dans le choix d’une solution de virtualisation de stockage, l’UAG fait appel en 2011 à Infodom, actuel titulaire du marché d’équipements informatiques de l’université.

 

Choix de la solution

Infodom, l’une des principales sociétés de conseil et d’intégration en infrastructures réseaux et systèmes dans les DOM, recommande de remplacer les 4 baies de stockage (IBM DS4400) par deux baies de stockage IBM DS3524 et de mettre en place deux hyperviseurs de stockage DataCore SANsymphony-V en mode de réplication synchrone, pour gérer l’accès et assurer la haute disponibilité de l’ensemble des données dans un SAN complètement redondé.

Le choix de la solution est validé et le chantier démarre en septembre 2011.

 

Infrastructure mise en place

La nouvelle infrastructure repose sur deux châssis Blade Centre H d’IBM, 12 serveurs physiques de type blade (IBM HX5) totalisant 180 cœurs et 1440 Go de RAM et supportant chacun un hyperviseur vSphere managé par vCenter de VMware, hébergent actuellement une soixantaine de machines virtuelles, complétées par un load balancer Big IP F5 redondant. Les 2 serveurs HP, hébergeant les hyperviseurs de stockage logiciels DataCore SANsymphony-V, sont chacun dotés d’une mémoire cache de 64 giga-octets de RAM et possèdent des puces flash internes de 5 téraoctets sur la base de cartes FusionIO ainsi qu’une soixantaine de disques (SAS 15000 tour/min, FC et SATA), pour une capacité totale de 263 téraoctets.

 

Déploiement

Le déploiement de la nouvelle infrastructure par Infodom a duré 3 mois environ, dont 8 jours pour la mise en place des hyperviseurs DataCore SANsymphony-V. Jean-Marc Bernadine, Responsable Technique de l’infrastructure du CRI (Centre de Ressources Informatiques) a participé à l’installation. Il a également bénéficié d’une formation de 2 jours pour s’approprier parfaitement la gestion du système.

Pendant l’installation, Infodom a pu s’appuyer sur le service support DataCore, qui s’est occupé de l’ajustement de la configuration et du peaufinage des paramétrages serveurs.

« Notre nouvelle infrastructure, complètement redondée, a été mise en production en janvier 2012. Elle sera répartie entre le Datacenter existant et un second actuellement en construction, répondant aux normes de sécurité et antisismique en vigueur les plus strictes. Les deux salles blanches, distantes de 900 m et reliées par fibre optique monomode apporteront ainsi encore plus de sécurité en cas d’incident », confie M. Portecop. « Il ne s’agissait pas seulement d’une migration des données, mais d’une véritable migration d’infrastructure et de système. Nous avons préféré faire les choses étape par étape. »

 

Bénéfices

Le CRI (Centre de Ressources Informatiques) de l’UAG met en avant la grande souplesse et des performances exceptionnelles de cette nouvelle infrastructure, atouts qu’elle attribue en grande partie à la virtualisation du stockage sous DataCore.

« SANsymphony-V optimise les ressources de stockage indépendamment du support matériel sur lequel elles reposent. La solution nous a ainsi permis d’intégrer les dernières innovations en termes de mémoire Flash/SSD. Renforcée par l’exploitation de la mémoire cache par DataCore, nous atteignons des performances phénoménales même au niveau de nos applications les plus gourmandes telles que le datamining », explique M. Portecop.

La fonctionnalité Auto-Tiering de SANsymphony-V permet en effet de hiérarchiser les données en fonction de leur nature et de leur criticité, afin de leur affecter des volumes et des types de stockage adéquats au meilleur ratio performance/ prix.

Ainsi, l’UAG peut affecter du stockage très performant à ses applications métier les plus critiques, et du stockage plus lent et économique à des machines de pré-production pour tester ses nouveaux services aux usagers, ceci dans un environnement proche de la réalité.

Dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité (PCA), grâce à la fonction Failover / Failback de DataCore, lorsque l’un des Blade Center est arrêté volontairement ou suite à un incident, l’autre prend automatiquement le relais, sans arrêt de production et de façon transparente pour les utilisateurs finaux. De retour à l’état initial, les deux systèmes se resynchronisent automatiquement, sans intervention humaine et sans aucune perte de données.

Le Plan de Continuité d’Activité a déjà bien servi l’UAG dans le cadre d’une panne de climatisation. Afin de diminuer la dissipation de chaleur, l’équipe IT a simplement éteint l’un des deux hyperviseurs de stockage DataCore et a fait basculer toutes les machines virtuelles sur un seul Blade Center. La production a continué sans problème, jusqu’à ce que le système de climatisation soit réparé et toutes les machines rebranchées.

La virtualisation a également permis à l’UAG de diminuer les consommations énergétiques de son Datacenter de quasiment 50 % : de 40 kW, elle est passée à 23 kW.

 

Conclusion

« Nous sommes exposés à de nombreux risques naturels tels que les volcans, tremblements de terre, tsunamis, et nous nous devons de prendre des mesures adaptées. Mis à part notre Plan de Continuité d’Activité sous DataCore sur le site de la Martinique, nous procédons à des sauvegardes de données de nos applications stratégiques sur le site de la Guadeloupe ou de la Guyane. Cela nous permet la restauration des données sur l’un de ces sites en cas de nécessité. Cependant, géré de façon très traditionnelle, ceci ne peut évidement pas se faire dans des conditions de fonctionnement immédiates. C’est pourquoi nous souhaiterions également déployer la solution DataCore sur les deux autres sites, afin d’instaurer un Plan de Reprise d‘Activités (PRA) à proprement parler. Le projet est à l’étude », conclut M. Portecop.