Communiqués ‘musée’

Les merveilles de Cambrils

Cambrils, sur la Costa Daurada, est une ville portuaire depuis le Moyen-âge.  Cette destination constitue alors un mix parfait entre plage et patrimoine historique. Réservez-y votre séjour et découvrez un large choix de visites !

L’ambiance qui règne dans les quartiers du Port et du centre-ville vous convaincra de choisir une cambrils location pour vos vacances. Vous pourrez ainsi vous imprégner de l´histoire de la ville en sillonnant ses rues à l´accent méditerranéen. Vous pourrez faire une pause-déjeuner dans l´un des restaurants pour y gouter les spécialités culinaires de la zone, entre produits de la terre et produits de la mer. Cambrils ayant une excellente réputation sur la Costa Daurada, en ce qui concerne la  gastronomie, vous trouverez de nombreux mets à votre goût, à coup sûr !

Une location à cambrils représente la possibilité de découvrir la superbe histoire de cet endroit. Le Musée d’Histoire de Cambrils vous fournira toutes les clés pour la comprendre. Ce musée se divise en trois parties : le musée Moulin de Les Tres Eres où vous pourrez voir un authentique moulin hydraulique en l´état de fonctionnement ; le musée agricole de Cambrils, ancienne cave à vin de style contemporain conçue par l´un des disciples de Gaudí qui présente l’évolution du monde paysan, et pour terminer, le musée d’Histoire en lui-même.

Depuis toujours, la pêche est une activité centrale pour la ville de Cambrils. Le Parc del Pescador a été le premier parc ouvert à la mémoire des pêcheurs. Il se situe près de la plage. C’est un parc plein de charme équipé d´aires de jeux pour les plus petits, et d´une scène prévue pour les événements et spectacles divers.

En dehors de la ville, pensez à visiter la Villa Romaine de Llosa. Ce gisement archéologique romain, découvert en 1980, est l’un des plus essentiels de la zone. On le visite à pieds et il est possible de visionner une reconstitution virtuelle afin de comprendre le mode de vie de l´époque.

Le château de Vilafortuny, classé Bien Culturel d’Intérêt National, date du XIIème siècle. Attaqué à maintes reprises au cours du XVIème siècle par des pirates, certaines parties ont été détruites. Aujourd’hui restauré, des visites, communions, mariages et baptêmes y ont lieu.

Les Jean Roulland de La Piscine

Du 29 juin au 15 septembre 2013.

Voyage de presse le 28 juin 2013.

Jean Roulland, artiste dont la renommée dépasse largement la sphère régionale, est une figure incontournable du Groupe de Roubaix qui s’épanouit après-guerre grâce au soutien de collectionneurs, mécènes et galeristes de la ville. En écho aux hommages à Jean Roulland programmés par le musée des Beaux-arts de Calais, le Lam de Villeneuve d’Ascq et le musée de l’Hospice Comtesse de Lille, La Piscine expose cet été son fonds Roulland, riche de 63 oeuvres de l’artiste.

Jean Roulland

Né à Croix en 1931, Jean Roulland se form à l’Ecole des Beaux-Arts de Roubaix de 1946 à 1951. Il s’engage d’abord dans la voie de la peinture qu’il présente, dans un esprit cubisant que lui avait enseigné René Jacob à l’Ecole des Beaux-Arts de Roubaix, au Salon des Artistes Roubaisiens et à la galerie Parenthou, à Roubaix, en 1953.

La découverte en 1956, à la Galerie Dujardin de Roubaix, de l’oeuvre de Germaine Richier que défend et collectionne l’industriel roubaisien Philippe Leclercq est déterminante et l’engage définitivement vers la sculpture. Pendant une dizaine d’années, il travaille le jour dans une entreprise de céramique pour se consacrer, la nuit, à son oeuvre d’artiste. En 1961, il adopte la technique de la cire perdue et s’affirme rapidement comme l’un des grands bronziers de son temps. Dans une tradition expressionniste flamande qu’il assume et renouvelle avec beaucoup de force, il développe un style très personnel et s’impose rapidement comme le grand bronzier de sa génération dans le Nord de la France.

Son oeuvre sans concession refuse toute dimension décorative et vise l’exactitude des expressions et des attitudes. La réflexion sur l’humanité souffrante constitue le thème prédominant, sinon unique, de son art.

Le très beau fonds Jean Roulland de La Piscine se compose de 10 sculptures, 47 dessins, 1 peinture, 1 gravures, 1 céramique, 2 affiches, 1 livre illustré. Au petit tableau acheté par la ville au Salon des Artistes Roubaisiens de 1953, se sont ajoutées les importantes donations consenties en 1998 et 2001 par la famille d’Halluin-Leclercq et une pièce provenant du legs de Michel Delporte en 2001. Outre les achats réguliers de la ville, soutenus par les amis de La Piscine, le musée a bénéficié en 2008 d’un extraordinaire dépôt privé constitué de grands pastels très énergiques et colorés et plus récemment en 2013, d’un nouveau dépôt d’une peinture et d’une sculpture provenant du Muba de Tourcoing.

Commissariat Amandine Delcourt, commissaire général et Germain Hirselj, commissaire scientifique
Catalogue L’exposition est accompagnée d’un nouveau volume de la série des catalogues monographiques sur les principaux fonds de La Piscine. Après une brève présentation de la collection par Bruno Gaudichon, un texte passionnant et très complet par Germain Hirselj, commissaire scientifique de l’exposition, retrace le parcours de l’artiste. Jérôme Fourmanoir, doctorant en histoire de l’art, a recueilli le précieux témoignage d’un collectionneur privé, fidèle amis de La Piscine et admirateur de Jean Roulland. Editions Invenit, 144 pages, 150 illustrations, 16 x 23,5 cm, 20 €.

Robert Wehrlin

Du 13 octobre 2012 au 13 janvier 2013
Voyage de presse le 12 octobre 2012
Roubaix La Piscine Musée d’art et d’industrie André Diligent

Basée sur l’importante donation réalisée par le fils de l’artiste, l’exposition fait découvrir l’univers très personnel de Robert Wehrlin (1903-1964).

logo Musée de La Piscine de Roubaix

Artiste d’origine suisse, formé à partir de 1922 à Davos par Ernst Ludwig Kirchner, Wehrlin s’installe dès 1924 à Paris dans le quartier du Montparnasse où il suit l’enseignement d’André Lhote et de Jacques Villon.
Excellent coloriste et dessinateur talentueux, Wehrlin se distingue aussi par une technique de gravure virtuose qui lui vaut en 1937 sa nomination comme membre de La Jeune Gravure Contemporaine avec laquelle il exposera jusqu’à sa mort.

Souvent inédites, ses truculentes estampes politiques témoignent d’un engagement radical contre le nazisme tandis que d’autres croquent avec bonheur les moeurs de ses contemporains, comme les spectateurs des théâtres parisiens ou les visiteurs de l’exposition Degas. Ses étranges portraits et autoportraits ainsi que ses paysages fiévreux trahissent quant à eux l’influence prégnante de l’expressionnisme allemand.

Faisant la part belle à plusieurs séries représentatives de l’oeuvre de Wehrlin, l’exposition réunit autour du bassin, dans les cabines du rez-de-chaussée et du premier étage, des dessins, gravures, peintures, plaques gravées, ouvrages et photos. Organisée par La Piscine, l’exposition met en valeur le processus de création de l’artiste, des premiers croquis aux tableaux et estampes achevés en passant par les multiples études préparatoires qui révèlent le tempérament opiniâtre d’un artiste qui ne s’accommoda jamais de la facilité.

Commissaire de l’exposition : Alice Massé

« Picasso à l’oeuvre. Dans l’objectif de David Douglas Duncan »

18 février – 20 mai 2012
La Piscine musée d’art et d’industrie André Diligent nous présente une exposition exceptionnelle, fruit d’une coproduction entre le musée de Roubaix, le musée Picasso de Malaga en Espagne et le musée Pablo Picasso de Münster (Allemagne). Une exposition inédite qui célèbre le talent de deux artistes exceptionnels: Pablo Picasso et le photographe américain David Douglas Duncan.

exposition Picasso-Duncan La Piscine

L’originalité de cette manifestation consiste à réunir et mettre en perspective 157 photos vintage prises entre 1956 et 1962 par le photographe américain dans l’intimité de Picasso, ainsi que 100 œuvres du grand artiste catalan (peintures, sculptures, œuvres sur papier…). Certaines de ces œuvres n’ont jamais été montrées en France et Duncan les a photographiées au cours de leur élaboration.

David Douglas Duncan s’installe à la Villa Californie à Cannes le 8 février 1956, où réside le célèbre artiste Pablo Picasso. En guise d’introduction, Duncan offre à Picasso une bague gravée de leurs deux noms : PICASSO-DUNCAN. Picasso est séduit par ce geste et accueille cet artiste américain qui par la suite le photographiera dans sa vie la plus intime, tel qu’en témoigne le cliché « Pablo Picasso dans sa baignoire » qui fut pris le premier jour de leur rencontre. Ce premier portrait sera le début d’une longue amitié entre les deux artistes, qui durera jusqu’à la mort de Picasso en 1973.

L’exposition au Musée de la Piscine de Roubaix nous montre des céramiques et des sculptures, et les photos de Duncan témoignent de l’univers très créatif de Picasso, et de sa volonté insatiable de créer, sans concessions, en inventant s’il le faut de nouveaux langages plastiques. L’exposition nous plonge dans le monde génial du plus grand artiste du 20ème siècle.

Picasso est de retour à La Piscine de Roubaix, après le grand succès de son exposition précédente “Picasso, peintre d’objets” en 2004.

David Douglas Duncan à étudié la Zoologie et l’Espagnol à l’université de Miami. Après la guerre, il poursuit son travail de photojournaliste et travaille entre autres pour la célèbre revue Life. En 1971, il est le premier photographe à bénéficier d’une exposition monographique au Whitney Museum of American Art à New York. Il vit aujourd’hui dans le sud de la France. De sa relation privilégiée avec Picasso, il dit : « I was the right guy for the right job ».

Exposition coproduite par le musée Picasso de Malaga, le Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster (Allemagne) et La Piscine, Musée d’Art et d’Industrie de Roubaix.

Stephanie Ansari et Tatyana Franck sont les commissaires de l’expo.
La scénographie a été réalisée par Cédric Guerlus – Going Design

Musée La Piscine Roubaix : Philippe Anthonioz – Sculpture d’usage/Usage de la sculpture.

Après dix années d’une programmation riche et originale, La Piscine, Musée d’Art et d’Industrie de Roubaix revient sur ses moments forts, les artistes et les oeuvres qui ont accompagné son succès. Du 22 octobre 2011 au 08 janvier 2012, retrouvez, parmi dix autres expositions au Musée La Piscine de Roubaix, l’exposition consacrée à Philippe Anthonioz.

Philippe Anthonioz brouille l’image du sculpteur. Les frontières qui divisent la sculpture et le mobilier, sont chez lui faites pour être transgressées. Son art est sémantique – qu’est-ce qu’une table, une chaise, si elles ne sont pas utili¬sées ? – mais il est aussi terriblement sensuel – les formes organiques attirent la main et le regard.

Philippe Anthonioz ne dessine pas ses meubles, il les façonne dans le plâtre, puis l’échelle se modifie et la matière transmute. La délicate maquette mode¬lée dans la douceur du gypse devient l’arrogant fauteuil de bronze. Meubles sculptés ? Sculptures meublantes ? Va-et-vient incessant de l’artiste entre les arts appliqués et les beaux arts. Problématique récurrente du Musée de Roubaix. Dans son oeuvre il y a aussi l’intime. Des bois polychromes ou originels qui di¬sent toute la richesse formelle et stylistique du travail de Philippe Anthonioz, son amour de la matière, de l’histoire et du geste.

Pierre Daix décrit ainsi le travail de Philippe Anthonioz : « Il n’est pas seulement décoratif mais il montre le sens de la vie. Avec lui les objets d’art ne sont jamais agressifs, ils sont avant tout une conquête visuelle. Son respect pour le bois, rempli d’histoire, ainsi que pour la richesse du bronze, compose des formes qui sont ca-pables de capturer le regard et de créer une intimité et une contemplation qui va à l’encontre de la conformité du quotidien. Grâce à Philippe Anthonioz le fonctionnel devient poésie et la sculpture participe à l’art de vivre. »

 

Retrouvez cette exposition au musée La Piscine de Roubaix du 22 octobre 2011 au 08 janvier 2012.

 

Le commissariat de l’exposition est assuré par Sylvette Botella-Gaudichon

La scénographie de l’exposition est imaginée par Cédric Guerlus – Going Design.

À l’occasion de cette exposition, un catalogue a été édité aux éditions Gourcuff Gradenigo, avec des textes de Pierre Daix, Daniel Marchesseau et Elisabeth Vedrenne. Prix : 24€. (http://www.gourcuff-gradenigo.com/paru.html)

 

Plus d’infos sur l’artiste : http://www.philippe-anthonioz.com

Vie culturelle : le musée de la Piscine de Roubaix a 10 ans !

Le Musée de la Piscine de Roubaix fête ses 10 ans ! 10 ans déjà que les anciens bains publics arts-déco ont été totalement réhabilités en l’un des musées les plus étonnants d’Europe… Vous pourrez retrouver sur le site du Musée de la Piscine, www.roubaix-lapiscine.com le détail des festivités.

A année exceptionnelle exposition exceptionnelle ! Pour fêter dignement ses dix ans, le Musée de la Piscine, à deux pas de Lille, ouvre la fête le week-end des 22 et 23 octobre 2011 avec un programme spécial et gratuit. Pour fêter les 10 ans : 10 bougies, 10 clins d’œil, 10 portes, 10 socles, 10 parrainages… des surprises pour fêter le cap des 2 millions de visiteurs ! La soirée d’anniversaire du Musée de la Piscine aura lieu le vendredi 21 octobre 2011 à partir de 18h30. Lors de cette soirée, les visiteurs pourront, outre le fait de découvrir l’ensemble des cinq expositions proposées, découvrir le projet lauréat de l’extension, dont l’architecte sera officiellement révélé à cette occasion par monsieur le Maire et profiter du bal sous la direction de Michel Pruvot qui se tiendra dans le grand bassin. La Piscine s’associe également au Festival de Roubaix L’Accordéon, et un musicien sillonnera les salles au rythme envoûtant de son instrument.

Du 22 octobre 2011 au 8 janvier 2012, replongez dans les expositions les plus marquantes des 10 années d’existence du musée lillois. Les amateurs de sculpture pourront retrouver une exposition de l’artiste Philippe Anthonioz, intitulée « Sculpture d’usage, usage de la sculpture ». Un va-et-vient incessant de l’artiste entre les arts appliqués et les beaux arts, problématique récurrente du Musée de Roubaix.

Les arts appliqués justement seront mis à l’honneur au Musée de la Piscine avec les magnifiques costumes de scène créés par Chrystel Zingiro pour Carolyn Carlson. En effet, le Musée de la Piscine a toujours eu une affinité particulière avec le textile, affinité due à l’histoire industrielle de Roubaix, ancienne capitale mondiale du textile.

Les 10 ans du Musée de la Piscine, c’est aussi l’occasion de découvrir des publications autour du musée, rééditées pour l’occasion. Parmi ces publications, une nouvelle version du catalogue du musée  et de ses collections, enrichi et actualisé avec les donations et acquisitions qui ont ponctué ses dix années. Ouvrage bicéphale, présentant à la fois les collections et la partie architecturale du bâtiment (d’Albert Baert et de Jean-Paul Philippon), cet ouvrage est certainement le plus complet sur l’histoire de La Piscine.

Suite à cet enchainement d’évènements culturels à Roubaix, le Musée de la Piscine saura encore vous surprendre en 2012 ! Avec notamment une exposition de photographies mettant en scène Pablo Picasso du 18 février au 20 mai 2012, ou encore une exposition intitulée « Marc Chagall et la question du volume » qui se tiendra d’octobre 2012 à janvier 2013.

Pour davantage de détails sur les 10 ans du musée de la Piscine de Roubaix, ou pour des informations pratiques, n’hésitez-pas à visiter le site Internet du musée, www.roubaix-lapiscine.com !

La réponse à vos questions sur Culture et formation.net

Qui sont les poètes maudits ? Qu’est-ce que l’âge de pierre ? Quels sont les mouvements picturaux ? Quels sont les tubes phares des années 1980 ? Quels sont les films cultes du 7ème art ? Quel est le premier pays exportateur de vin ?…si vous cherchez la réponse à toutes ces questions, eh bien ne cherchez plus ! Elle se trouve sur Culture et formation.net

Le site parle de la culture en long et en large. En plus d’apprendre ou de réviser les bases essentielles de toutes les formes de culture, vous en saurez davantage sur les événements qui en découlent en vous rendant sur la page « actualité ». En effet, celle-ci vous propose des idées de sorties, des plus classiques (musée, pièces de théâtre, salon du livre…) aux plus originales (balade viticole, initiation à la fouille archéologique, cours de danse salsa…). Quel que soit votre âge et la région où vous habitez, vous trouverez forcément l’évasion culturelle qui vous convient.

Après toutes ces escapades, si l’envie vous est venue de changer de voie professionnelle et de vous orienter vers une carrière artistique, rendez-vous sur la rubrique « formation ». Cette dernière présente les formations artistiques (écoles publiques ou écoles privées, formations courtes ou longues, professionnalisées ou universitaires) ainsi que les métiers auxquels elles forment. Il ne vous reste plus qu’à choisir la voie qui vous correspond le mieux.

Culture et formation.net répondra pratiquement à toutes vos questions.

Exponaute : le site de référence sur les expositions à Paris

Lancé le 5 juillet 2010, Le site internet http://www.exponaute.com donne enfin aux
visiteurs les moyens de se renseigner facielement sur les expositions à Paris. Ce service gratuit très attendu permet notamment de découvrir et choisir les meilleures expositions du moment grâce aux avis de la presse, des visiteurs et des amis.
Exponaute met à disposition un outil de recherche simple et intuitif grâce auquel l’internaute sélectionne des expositions en parfaite affinité avec ses goûts. La recherche se fait simplement par domaine artistique, période historique, arrondissement, jour d’ouverture et même tarif.
L’espace membre, organisé comme un mémo et un agenda, accompagne le visiteur dans sa vie culturelle tout en lui offrant un lieu d’expression. Enfin, la clarté et l’exhaustivité des informations pratiques (horaires, tarifs, accès…) ainsi que la possibilité d’acheter des billets en ligne rendent le parcours, hier, laborieux, aujourd’hui fluide et simplissime.