Communiqués ‘mutuelles’

Le CAS demande le remboursement des médecines douces

Un rapport du CAS « Centre d’Analyse Stratégique » risque de mettre en questions les décisions de la sécurité sociale en ce qui concerne le remboursement des médecines douces. En effet, le rapport propose d’intégrer les médecines alternatives comme l’hypnose, l’homéopathie ou l’ostéopathie dans le cadre de la médecine traditionnelle et de les intégrer complètement aux dispositifs de la médecine conventionnelle remboursé par l’assurance maladie.

Pour des remboursements élevés des frais de vos impératif de santé et une protection dès le premier jour, choisissez une mutuelle sans délai de carence sur Lesmutuellespascheres.com .

Les frontières sont floues entre les différent types de médecine

Le CAS soutient cette idée dans son rapport avec plusieurs arguments. En effet, « Les frontières entre soins conventionnels et non conventionnels sont floues : certains soins dits non conventionnels comme l’homéopathie en France sont dispensés par des professionnels de santé reconnus et remboursés » par la sécurité sociale. Aussi certains organismes publics comme L’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris comporte un centre de médecine chinoise depuis 2011. Cela laisse à se poser la question sur les raisons qui amènent l’état à construire des centres dans les quels se pratique la médecine douce, sur tous qu’il dit que les résultats de ce genre de pratiques ne sont pas prouvés scientifiquement et que les frais ne sont pas remboursés.

D’un autre coté, le rapport de la CAS montre que « ces médecines pourraient être utiles dans le champ de la prévention, des maladies chroniques et de la douleur, voire en cas d’échec de la médecine conventionnelle, ces thérapies pourraient aussi contribuer à une baisse de la consommation médicamenteuse » ce qui baissera la charge et le déficit de la sécurité sociale.
Jusque là, aucune décision de l’assurance maladie concernant ce sujet n’a vu le jour et le recours à une mutuelle pas chère et efficace reste le seul moyen pour avoir un remboursement des frais de la médecine douce.

Alptis assurance propose le remboursement des frais de la médecine alternative, n’hésitez pas à faire des devis en ligne et à comparer les mutuelles santé d’une dizaine de concurrents tel qu’ April mutuelle, Covea Risks, SMAM, Matmut assurance, Generali, etc.

Pourquoi faire usage d’un comparateur de mutuelle? Avec mutuelle.com

quel est la fonction d’une mutuelle?
Une complémentaire santé est destiné à alléger les frais médicaux de ses clients. Il est à observer que certaines complémentaires se chargent de la médecine non conventionnelle et la médecine traditionnelle chinois. On désigne ticket pondérateur, la part que la complémentaire santé rembourse après le remboursement de la sécurité sociale. Un ticket pondérateur se détermine sur le principe du tc ou coût conventionné de la sécurité sociale. Par contre, le dépassement d’honoraire, n’est pas forcément indemnisé par la complémentaire santé.

Mutuelles, des soins de qualité sans distinction
Les mutuelles médicale proposent des soins de qualité sans faire de discrimination. Soit dit en passant ce n’est pas vrai lors d’un abonnement à un contrat d’assurance santé au côté d’une assurance. Les mutuelles médicale proposent également une offre tiers payant qui apporte une aide colossal aux souscripteurs. En effet, la section tiers payant permet à ceux-ci de consulter un docteur ou d’acheter des médicaments à une pharmacie sans qu’il soit nécessaire d’avancer la somme nécessaire.

Pourquoi se servir d’un site comparatif de mutuelle?
Du fait des taux d’indemnisation piètres de la sécurité sociale pour les soins de santé, les compatriotes s’empressent de s’engager sur une complémentaire médicale. La multitude des offres est sans le moindre doute profitable. Toutefois,

Notre comparateur mutuelle santé en ligne

Mutuelle santé : pour avoir une couverture optimale

Nous vous suggérons, comme à tout âge, la santé s’avère être capitale, de signer un contrat mutuelle qui s’adapte à vos soins.
Stop aux frais onéreux liés aux soins dentaires, aux soins de maternité ou aux soins optiques : plusieurs mutuelles santé s’offrent à vous, selon le nombre d’enfants dans la fratrie, votre budget alloué ainsi que suivant votre âge !

La mutuelle santé en fonction de vos attentes : regardez nos divers contrats

Vous êtes myopes ou presbytes ? Portez-vous des lunettes avec des verres progressifs dont le coût est inabordable ? Qu’est-ce que vous attendez pour utiliser le comparateur mutuelle sur notre site web afin de souscrire à la mutuelle optique s’adaptant à vos souhaits.
La prise en charge de de la chirurgie de la cataracte ou des frais liés à vos lentilles pourra être maximale.
Vous êtes âgé de + de soixante ans et vous ne bénéficiez plus de la protection que vous proposait la mutuelle de votre patron ?
Pour un remboursement optimisé, c’est le moment pour vous assurer avec cette mutuelle senior parfaite qui règlera vos soins médicaux.
Notre mutuelle santé a aussi une formule mutuelle famille qui peut vous protéger vous et votre conjoint, ou encore vous et vos enfants : adieu les frais d’orthodontie et de rééducation sportive, etc.

Comparateur mutuelle : l’outil irremplaçable

En ligne, vous dégoterez la mutuelle santé pas cher qui répondra à vos exigences grâce à notre comparateur mutuelle.
En conséquence, asseyez-vous bien confortablement dans votre bureau et remplissez un formulaire informatisé et indiquez votre profil, pour faire établir un devis gratuit de la mutuelle vous convenant en ligne.
Avant de signer pour, avec www.goodassur.com, cette mutuelle santé, examinez toutes les modalités d’application de cette dernière : si un montant minimum est requis pour être remboursé, entre autres.

Secteur optionnel : victoire de la Mutualité Française ?

Afin de permettre aux adhérents de trouver une mutuelle pas chère notamment lorsqu’ils recourent à un comparateur de mutuelle, la Mutualité Française s’est montrée résolument opposée à la création du secteur optionnel à compter de la mise en place d’une nouvelle réforme fiscale. En effet, cette réforme fiscale vient alourdir les charges pesant sur chaque mutuelle si bien que la Mutualité Française qui en assure la représentation a estimé que la création parallèle du secteur optionnel constituait un risque de dégradation trop importante de la protection sociale des adhérents mutualistes et plus généralement de l’ensemble des assurés sociaux. Il s’agit pourtant d’une décision qui avait été auparavant entérinée à l’occasion de la signature de la nouvelle convention médicale au mois de Juillet 2011. Cependant, l’émergence de cette nouvelle taxation applicable aux réseaux mutualistes a été de nature à les préoccuper de telle sorte qu’ils se sont inscrits dans une logique de protection supérieure de leurs adhérents.

Par voie de conséquence, la Confédération des Syndicats Médicaux Français a fait preuve de son profond mécontentement en constatant que le Gouvernement ne s’engageait finalement pas vers la création d’un secteur optionnel dont les contours ont été antérieurement définis : « Le gouvernement, qui cède à la Mutualité Française et renonce à honorer ses engagements envers le corps médical, se borne à encadrer les compléments d’honoraires du secteur 2 ». Il s’agit donc d’une réelle victoire pour la Mutualité Française même si l’utilisation de ce terme est galvaudée puisque la seule préoccupation des acteurs du secteur médical devrait être la victoire des patients. Néanmoins, cette décision permet de compenser l’échec enregistré en ce qui concerne la lutte engagée contre la nouvelle taxe applicable à tous les organismes mutualistes distribuant des garanties de santé complémentaires. La Mutualité Française conserve encore une once d’espoir puisqu’elle poursuit sa lutte contre l’instauration effective de cette taxe.

Journée de rentrée de la Mutualité française : plus de précisions sur les objectifs santé 2012

Lors des Journées de rentrée de la Mutualité française les 6 et 7 octobre derniers, les mutuelles santé se sont rassemblées à Tours. Tandis que les acteurs du secteur mutualiste, de leurs côtés, se sont penchés sur la question existante très critique de l’accès aux soins qui en résulte des propositions pour le futur. (suite…)