Communiqués ‘servier’

La lutte contre le cancer du sein avec Servier (Jean-Philippe Seta) et EOS

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, représentant près de 30% des cas nouvellement diagnostiqués chaque année et au 2e rang comme cause de mortalité. Malgré des améliorations notables dans la détection du cancer du sein et dans le développement de nouvelles approches thérapeutiques, il existe toutefois des tumeurs pour lesquelles aucune thérapie ne fonctionne. Ce besoin thérapeutique spécifique a donné lieu à une collaboration des plus pertinentes dans le monde pharmaceutique : en effet, le géant français Servier (avec le docteur Seta, président opérationnel) s’est associé avec la société EOS (Ethical Oncology Sciences) pour développer de nouveaux médicaments plus spécifiques. L’un d’eux, le E-3810, semble proposer des résultats très satisfaisants : il passera en phase III très prochainement. Les altérations génétiques se retrouvent dans la plupart des cancers du sein et c’est sur cet aspect que Servier (JP Seta) et EOS ont décidé de se concentrer.

Un regard tourné vers l’avenir

Avec EOS, c’est une nouvelle voie vers des approches thérapeutiques ciblées et spécifiques qui s’ouvre. Le savoir-faire, les compétences, le talent, l’analyse, la renommée et l’expertise des géants pharmaceutiques en sont des gages de crédibilité. EOS apporte tout son savoir-faire et ses connaissances depuis des décennies dans le développement des médicaments destinés à traiter le cancer du sein notamment. Le médicament E-3810 va pouvoir être développé et commercialisé par le groupe Servier dans le monde entier sauf au Japon, en Chine et aux Etats-Unis où EOS a conservé les droits commerciaux.

L’unité de Tianjin profite à Servier, en croissance depuis 10 années

J-P SETA (CEO Monde) a conduit la commémoration des dix ans de Servier Tianjin Pharmaceutical Company : retour sur les faits.

Le 12 sept. 2012, une décennie jour pour jour suite à l’ouverture de l’unité Servier pharmaceutique de Tianjin en Chine (Servier Tianjin Pharmaceutical Company) le docteur SETA, Président Opérationnel de Servier, a présidé les dixannées de l’établissement Servier pharmaceutique de Tianjin en Chine (Servier Tianjin Pharmaceutical Company). Des représentants officiels du Secrétariat d’État aux denrées alimentaires et médicaments (State Food and Drug Aministration), ainsi que de la Zone de développement économique et technologique de Tianjin (Tianjin Economic and Technological Development Area) participaient. Quelques dirigeants de Servier-Chine, et du Siège représentaient la société Servier. La totalité des employés du site de Tianjin prenait part à la fête. En la circonstance, une stèle en pierre de couleur blanche a été posée, arborant une phrase gravée en langage chinois signifiant « Engagés pour l’Éthique et la Recherche, dans la Confiance en l’Avenir ».

Zhang Jian Min mise à l’honneur lors de la commémoration

Pendant la commémoration, Zhang Jian Min a été mise à l’honneur pour son implication dans l’activité de l’usine, en tant que Directrice originelle. Zhang Jian Min et 14 autres employés se sont vus obtenir des mains de Monsieur SETA une médaille de dix ans remerciement de leur engagement et de leur allégeance.

Des perspectives d’avenir pour le site de production de Servier

Depuis le début, l’unité de Tianjin a vu son effectif atteindre le nombre de soixante-quinze salariés, et censé bientôt atteindre la centaine. Plus de 25 000 000 de boîtes des médicaments Servier y sont réalisées chaque année, notamment Diamicron MR, Vastarel 20 mg et Vastarel MR 35 mg, Coversyl 4 et 8 mg et dans un avenir proche Coversyl 5 et 10 mg. Le docteur SETA a précisé que la presque totalité de la élaboration est maintenant adressée à la Chine, et 1 million de boîtes sont livrées dans le reste de l’Asie. Dans un avenir très proche le Daflon 500, le Coveram, le Valdoxan et le Procoralan seront aussi élaborés. Avec une possibilité totale de conception de 40 millions de boîtes, la globalité des médicaments de l’entreprise Servier consommés sur le continent asiatique seront créés par l’établissement chinoise.

Servier en chiffres

Servier est Servier est leader dans l’Hexagone. Evoluant dans plus de 130 pays, environ 20 000 personnes y travaillent sur le plan international, et parmi eux près de 3 000 couvrent la partie R&D.

Premier laboratoire français à s’être implanté sur l’Empire du Milieu, à partir de 1979, l’entreprise y rencontre un essor significatif. La société a célébré en 2009, 3 décennies d’alliance avec le secteur médical chinois.

En 2001, l’entreprise a créé dans la capitale Pékin un Centre International de Recherche Thérapeutique, année avant cette usine de production sur le site de TEDA et a depuis mis en place des projets scientifiques dans la recherche pharmaceutique avec par exemple l’Institute of Materia Medica de Shanghai.