Communiqués ‘solution anti-spam’

Généralités sur les logiciels anti-spam

En atterrissant dans la messagerie électronique des particuliers et les serveurs des entreprises, les spams et les autres malwares peuvent faire des dégâts considérables. Il est donc préférable de les stopper par avance en mettant en place des logiciels anti-spam efficaces, combinés ou non avec d’autres solutions comme l’antivirus.

La mise en place d’un logiciel anti-spam

Quatre pistes s’offrent aux utilisateurs pour l’installation de leur logiciel anti-spam : l’intégrer à la messagerie électronique déjà en place, utiliser le filtre intégré à cette dernière, recourir au service anti-spam externalisé ou encore se fier aux logiciels de sécurité combinés.

La première et la deuxième solution est intéressante pour les particuliers ou les professionnels lorsque le nombre de postes de travail à gérer est peu nombreux. Le filtre anti-spam utilisé est souvent gratuit. En outre, les courriers indésirables arrivent directement sur la messagerie électronique de l’utilisateur avant d’être analysé et qualifié comme spam. Le risque de faux-positif est donc plus élevé.

Le service anti-spam externalisé convient aussi bien aux petites et moyennes entreprises qu’aux grosses boites multinationales. En un tournemain, tous les postes de travail seront protégés contre les cyber-attaques. Il contribue à la libération du serveur et de la bande passante. Opérationnel en très peu de temps, le filtre anti-spam en mode SaaS ne nécessite aucun investissement important ni de lourdes maintenances. Il peut être combiné avec une architecture de l’hébergement mails pro.

Les technologies constituant le logiciel anti-spam

Plusieurs technologies sont combinées pour former une solution anti-spam performante. Parmi les plus usuelles, on peut citer entre autres les filtres bayésiens, l’enregistrement DNS, l’analyse heuristique, le teergrubing, le greylisting, le Sender policy framework ou SPF, les bases collaboratives de spams, l’analyse lexicale, les adresses URL, le Domainkeys identified mail ou DKIM, la validation du nom de domaine de l’expéditeur et la vérification des blacklistes de domaines.