Communiqués ‘violation’

Droits de l’Homme : une journée pour les cœurs qui battent pour sauver leur pays

Paris – À l’occasion de la Journée anniversaire des droits de l’homme du 10 décembre, les membres de l’association internationale des Jeunes pour les Droits de l’Homme (Youth for Human Rights International) ont organisé leur quatrième « Marche Internationale pour les Droits humains ».

Le secrétaire général Ban Ki-moon rappelle que chacun a le droit de se faire entendre et d’influencer les décisions qui ont un impact sur la société à laquelle il appartient.
M. Ban a affirmé dans le message qu’il a adressé pour marquer cette journée : « Et pourtant, beaucoup trop de groupes et trop de personnes se heurtent à des obstacles beaucoup trop nombreux. […] Les institutions doivent représenter la société dans toute sa diversité, et la vie publique doit elle aussi refléter cette diversité… »
Il a rappelé que ‘des lois ont été passées, qui ont explicitement pour cible les organisations de la société civile et visent à les paralyser quasiment complètement.’
La présence des groupes de la société civile est, selon M. Ban, essentielle au bien-être et au bon fonctionnement d’un pays, quel qu’il soit, et l’ONU déplore toute mesure tendant à les réprimer. Il a également souligné que la liberté d’expression et d’opinion, liberté de réunion et d’association pacifique sont les droits de chacun, car ce que chaque personne a à dire a de l’importance.

Les membres de l’association internationale des Jeunes pour les Droits de l’Homme se sont unis dans plus de 30 pays et sur six continents pour réaliser cette marche internationale. Ce groupe de jeunes défenseurs des droits humains, dévoués et issus d’un large éventail de religions, de races, d’origines ethniques et de cultures, cherchent à sensibiliser les citoyens à la Déclaration des Nations Unies sur les Droits de l’Homme.

« En France, les droits restent très théoriques. Ils sont sur un papier et, dans la vie de tous les jours, ils semblent inexistants pour les gens » a déclaré la représentante de l’association française. « Faites le test autour de vous, demandez aux gens de vous citer deux ou trois des articles de la Déclaration, vous serez sérieusement surpris et peut-être déçus. Si des jeunes se mobilisent pour promouvoir la nécessité de promouvoir et d’appliquer les droits humains, on ne peut que les encourager. »
Un défenseur des droits de l’Homme d’origine égyptienne mais vivant en France nous a fait part de ses inquiétudes, par rapport à ce qui se passe en Egypte de nos jours. Catherine s’est adressée à l’association au travers de ce message poétique : « Égypte de mes ancêtres, racines qui m’ont jusque-là fait grandir un peu chaque jour… Regarde ce que tu es devenue à présent. Plus personne pour te dire ô pays béni, ou pour chanter tes merveilles. Où es-tu passé ? Que t’est-il arrivé ? Que fais-tu des miens qui ne peuvent même plus parler ? Que fais-tu de ceux pour qui tous les soirs je m’inquiète de savoir s’ils sont bien rentrés chez eux ? Comment va mon frère civil qui s’est fait tabasser car il disait non à la constitution ? Et mon frère policier qui risque sa vie tous les jours avec toujours autant d’ardeur et d’envie d’aider son pays ? Chacun à son niveau fait un peu ce qu’il peut pour te montrer qu’il t’aime encore, même dans les pires états, mon cœur ne cessera de battre pour toi. »

L’association internationale des Jeunes pour les Droits de l’Homme est une organisation laïque à but non lucratif qui a été fondée en 2001 par l’éducatrice Marie Shuttleworth. Elle a travaillé plus de 30 ans avec des jeunes et a réalisé combien ces derniers sont vulnérables quand ils ne connaissent pas leurs droits. Basé aux États-Unis, avec plus de 180 entités réparties dans le monde, l’association a pour but d’instruire les jeunes du monde entier sur les droits de l’homme, en particulier sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, de sorte qu’ils deviennent des défenseurs de la tolérance et de la paix.
Les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme sont présentés dans des messages d’intérêt public axés sur les jeunes sur : www.youthforhumanrights.org

Contact presse : Martine au 06 22 75 75 20 ou droitsdelhomme@gmail.com

Des Jeunes pour la Journée de la Philosophie

Paris – Samedi 3 novembre, les bénévoles de l’association internationale « Des jeunes pour les Droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) se sont mobilisés sur le parvis du Trocadéro pour fêter la Journée mondiale de la philosophie, qui se célèbre le 15 du mois.

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a déclaré : « La pratique de la philosophie est une dynamique qui profite à toute la société. Elle aide à tisser des ponts entre les peuples et les cultures… » La Conférence générale de l’Organisation cherche à encourager les générations futures au travers de la philosophie à développer la pensée critique et indépendante, ce qui leur permettra d’œuvrer pour une meilleure compréhension du monde et de promouvoir la tolérance et la paix.

Les membres de l’association « Des jeunes pour les Droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) ont répondu sans attendre à cette invitation en se réunissant sur la place des Droits de l’Homme. Ils ont offert aux passants divers spectacles accompagnés de musique et d’acrobaties époustouflantes, ainsi qu’une pétition à signer pour soutenir leur but, qui est d’enseigner à la jeunesse leurs droits et leurs devoirs de façon à ce que les jeunes deviennent de précieux défenseurs de la tolérance et de la paix. Ils ont également distribué des petits livrets ‘Les droits de l’Homme, Qu’est-ce que c’est ?’ qui illustrent de façon vulgarisée les 30 articles de la Déclaration signée en France en 1948, dans le but de combattre l’oppression et la discrimination. Ceci s’est déroulé sous un soleil radieux qui a réussi à chasser les nuages menaçants du matin.

La représentante de l’association a déclaré : « Alors que les gens ont du mal à accepter les propos de l’autre sans se sentir agressés, il faut développer les réflexions et les partages de vues et d’expériences très diverses, tout en respectant la diversité culturelle. L’humaniste Ron Hubbard avait écrit à ce sujet que ‘Les Droits de l’Homme doivent être un fait, non un rêve idéaliste’. Cette journée doit mettre l’accent sur la recherche d’une meilleure compréhension de notre monde présent et d’entrevoir des réponses adéquates et concrètes aux défis contemporains qui nous entourent. Ces nouvelles générations avec leur esprit critique, leur jugement éthique et leur notion de justice permettront à la société de vivre sainement et en bonne santé. »

Pour plus d’information, visitez le site traduit en français :
http://fr.youthforhumanrights.org/

Contact presse : Martine au 06.22.75.75.20 ou droitsdelhomme@gmail.com

Journée internationale de la Paix : Des Jeunes pour les Droits de l’Homme

Paris – A l’occasion de la Journée internationale de la Paix, samedi 29 septembre, les membres de l’association internationale « Des jeunes pour les Droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) ont installé leur stand d’information sur l’esplanade du Trocadéro, place des droits de l’Homme.

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que c’était une journée mondiale de cessez-le-feu et de non-violence, invitant toutes les nations et les peuples à respecter l’arrêt des hostilités.
L’association a répondu à l’appel du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, qui a déclaré : « J’engage tout un chacun, d’ici au 21 septembre, à réfléchir à la façon dont il peut contribuer. Employons-nous ensemble à faire que le chemin de Rio nous mène au développement durable, à la paix durable… et à un avenir où nous vivrons tous en sécurité. »
Les bénévoles ont célébré cette journée de paix avec des moyens éducatifs et de sensibilisation, faisant signer des pétitions dans le but de promouvoir la paix à travers la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948. Ils ont collecté des centaines de signatures sur l’esplanade et sur leur stand, annoncé par une belle bannière bleue, et ont offert gracieusement aux passants des livrets éducatifs « Les droits de l’Homme, Qu’est-ce que c’est? ».

La responsable de l’antenne parisienne: « Pour combattre un fléau qui sévit dans de nombreux pays en Asie et d’autres continents, le trafic humain, il faut sensibiliser l’opinion publique et leur faire prendre conscience que des droits sont violés chaque seconde. Chaque jour des milliers de vies sont détruites, celles de femmes et d’enfants, qui sont forcés à travailler ou sont exploités pour de l’esclavage sexuel. Même des familles sont vendues, ce qui est absolument révoltant, voire répugnant. Ce commerce génère plus de 35 milliards de dollars par an. La lutte contre ce trafic est de la responsabilité de chacun de nous et l’humaniste Ron Hubbard déclarait que ‘Les Droits de l’Homme doivent être un fait, non un rêve idéaliste’. »

Le but de l’association internationale « Des jeunes pour les Droits de l’Homme », fondée en 2001, est d’enseigner aux jeunes dans le monde entier ce que sont les droits de l’homme mais également leurs devoirs. Ils pourront ainsi devenir de précieux défenseurs pour la promotion de la tolérance et de la paix.

Pour plus d’information, visitez le site traduit en français : http://fr.youthforhumanrights.org/

Contact presse : Martine au 06 22 75 75 20 ou droitsdelhomme@gmail.com

Des jeunes participent à la Journée de l’Europe pour le respect des droits

Paris – Samedi 7 mai 2011, des bénévoles de l’association internationale « Des Jeunes pour les Droits de l’Homme » ( Youth for Human Rights International ) se sont mobilisés pour faire signer une pétition autour du parvis de Beaubourg et ont distribué des centaines de feuillets contenant les 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
A l’occasion de la Journée de l’Europe dont la devise est « Unie dans la diversité », journée qui fut instituée le 9 mai 1950 suite à une déclaration de Ministre des Affaires étrangères français Robert Schuman, faite aux pays européens, les membres de l’association ont répondu à cet appel en sensibilisant les gens de l’existence des droits fondamentaux. Sur le chemin de la paix Le but de cette journée étant de rapprocher l’Europe de ses citoyens et ses peuples entre eux, l’association internationale « Des Jeunes pour les Droits de l’Homme » travaille à l’unisson avec l’intention d’enseigner aux enfants et adultes quels sont leurs droits et de les inspirer afin qu’ils deviennent des avocats efficaces pour la tolérance et pour la paix. La représentante de l’antenne française a déclaré : « Des millions d’émigrés sillonnent les routes de l’Europe pour chercher asile, des milliers d’enfants et jeunes gens sont contraints de travailler clandestinement et ceci se déroule sous nos yeux sans réaction ou si faible de la part de la population en Europe. La société française est endormie et peu consciente de ce qui se déroule ou même se trame autour d’elle, il est urgent de la réveiller. Les enfants sont notre avenir. »
Depuis 10 ans, l’association internationale « Youth for Human Rights » mène une campagne d’éducation aux droits, aux devoirs et aux responsabilités, pour les jeunes, afin que ceux-ci grandissent tout en ayant à l’esprit qu’il existe bel et bien des droits pour tout un chacun.
« Les Droits de l’Homme doivent être un fait, non un rêve idéaliste, » déclarait l’humaniste, Ron Hubbard.
Pour plus d’information, visitez le site traduit en français :www.youthforhumanrights.org
Contact presse : Martine au 06.22.75.75.20  ou  droitsdelhomme@gmail.com

Journée internationale des Roms célébrée par les « jeunes » de Paris

Samedi 12 Mars à Paris, une dizaine de bénévoles de l’association  » Des Jeunes pour les Droits de l’Homme  » parcouraient les alentours du parvis de Beaubourg en distribuant des feuillets contenant les 30 titres des articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. C’est à l’occasion de la Journée internationale des Roms que ces jeunes bénévoles ont voulu manifester leur soutien aux 7 à 9 millions de Roms qui vivent en Europe. Du fait d’idées reçues ou d’une ignorance de leur histoire, de leur culture, et de leur contribution au patrimoine européen, ils sont victimes de racisme ou d’autres types de discrimination.

« L’un de nos outils les plus importants pour la paix dans le monde n’est pas enseigné à nos enfants et a été grandement ignoré et oublié. »

Ces mots, prononcés le 16 août 2002 par le fondateur d’une organisation internationale pour la défense des droits de l’homme, résume le problème auquel devait faire face un sommet sur les droits de l’homme qui eu lieu ce jour-là à Bruxelles.

Parmi ceux qui ont donné leur soutien au lancement de l’organisation et à ses campagnes on retrouve l’UNICEF ( United Nations International Children’s Emergency Fund ), l’UNA (Association des Nations unies), l’Église Africaine Méthodiste Épiscopale (AME), le département des Droits de l’Homme de l’Église de Scientologie Internationale et les Amis des Nations unies.

L’inauguration a inclus également la parution de la brochure « Que sont les Droits de l’Homme ? », une version illustrée de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, destinée aux enfants. Conçue pour être comprise par des enfants autour du globe, la brochure a été traduite dans de nombreuses autres langues.

L’association internationale « Youth for Human Rights » a été fondée en 2001 à Los Angeles par une proviseur d’école, Mary Shuttleworth et soutenue par de nombreuses organisations internationales, dans le but d’éduquer les enfants sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et de se battre contre les violations de ces mêmes droits dans le monde entier.

« Les Droits de l’Homme doivent être un fait, non un rêve idéaliste, » déclarait l’humaniste, Ron Hubbard.

Pour plus d’information, visitez le site traduit en français :

www.youthforhumanrights.org

Contact presse :

Martine au 06.22.75.75.20  ou  droitsdelhomme@gmail.com